CHERUB: L'évolution
 

Partagez | 
 

 Un entrainement...PV Alex

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Un entrainement...PV Alex   Mar 6 Nov - 17:41

Cabane des instructeurs
27 Novembre
15 heure
_____________________________________________
Clémentine pénétra dans le bureau de l’instructeur qui l’avait convoqué, elle était de très mauvaise humeur, sur le campus des rumeurs disaient qu’Ace était sorti avec Izaac Reagans ! Et bien sûr Ace évitait la jeune fille. Donc Clémentine ne savait que faire, l’instructeur prit la parole
-À ce qui parais-tu aurais du mal à faire un certain devoir de Grec, je te propose donc de nous aider le temps d’un exercice et tu n’auras pas à le rendre, nous nous arrangerons pour que ta note tourneautour de quinze

Clémentine avait en effet une rédaction de cinquante lignes à rédiger en Grec ancien portant sur l’évolution de la toge grecque. Surchargée d'autres devoir et trouvant celui-ci particulièrement ennuyeux elle n’avait pas trouvé la motivation et le temps nécessaire à sa rédaction. Sauf que Clémentine était une rebelle, et aider les instructeurs la révulsait, voyant son hésitation le t-shirt blanc se remit à parler
-Oh je t’ai dit qu'une source anonyme m’avait mis au courant de ta dernière betise . Je peux l’oublier mais bon si tu nous aides cela plus simple, dans le cas contraire je crains de voir ma conscience professionnelle l’emporté
Clémentine fronça les sourcils, elle était coincée, et elle venait de se faire avoir, la rouquine prit la parole d’un ton tout à fait égal, histoire de tester son interlocuteur
-Que pensez-vous que Zara dira face au chantage ?
L’homme ne perdit pas son sourire
-Elle te punira lourdement et me félicitera d’avoir réussi à piéger la sale petite démone que tu es d’autant que je ne fais pas VRAIMENT chanté, en fait j’agis juste de manière professionnelle je ne menace pas ton intégrité

Clémentine devait l’admettre, elle s’était avoir elle avait le choix entre pousser son interlocuteur à bout, ce qui rentrait dès ses capacités mais risquait de lui couter cher. Ou accepter est trouvé un moyen de se venger sur cette source anonyme.

-Pourriez-vous me donner le nom de votre fameuse source ?
-Non hors de question
Il existe toujours une troisième solution, plus risqué moins légal mais existant, et Clémentine en avait une en sa possessions. Elle sortit son portable et afficha un large sourire et prit un ton encore plus froid et calculateur
-Je suis au courant de pas mal de chose ici… Notamment de ça
La jeune fille afficha la photo de l’homme embrassant allègrement un t-shirt noir de quinze ans lors d’une fête
-Non seulement il s’agit d’un abus sur mineur de moins de seize ans mais en plus vous etes mariés et votre femme travaille ici, en admettant que vous me dénonciez pour chantage il vous faudrait des preuves, la photo devrait en faire partie, et moi le temps que vous fassiez cette requête votre femme sera mise au courant, je doute qu’elle vous pardonne une deuxième fois, je veux le nom de cette source, en échange cette photo disparaîtra de ma mémoire, en même temps que ma dernière œuvre de la vôtre
L’homme écarquilla les yeux, stupéfait de faire prendre en tenaille par une simple agente, il avait lu son dossier mais ne s’était pas méfié, il prit une minute de réflexion puis songea qu’il risquait moins a dénoncé sa source qu’a dénoncée Clémentine
-Tim Miller résident du bâtiment junior, il a 9 ans, je ne veux plus entendre parler de toi, nous réglons nos histoires et c’est fini
Clémentine se sentit ravie, elle avait réussi ! Son génie faisait encore une fois ses preuves elle devait être l’une des rares agentes à avoir réussi une telle manipulation. Elle rangea son portable puis demanda a l’homme en quoi consisterait l’exercice.
***
Terrain SAS 00h30 28 Novembre
__________________________________
Il était minuit et demi, l’hélicoptère se posa dans le camp SAS, Clémentine portait une tenue de camouflage composé d’un treillis d’un t-shirt et d’une veste. L’exercice allait être compliqué, elle avait pour mission de parcourir le camp qui faisait dix kilomètres carrés pour désactiver cinq bombes de peinture et récupérer des informations il y aurait aussi quelque piège. Le tout en maximum 24 heures et avec Alex Svensen comme partenaire.

La direction attendait de grandes choses de cette recrue mais voulait le tester. Alex n’avait pas été prévenue du tout, en fait il était allongé à plat ventre sur le sol, ligoté, une cagoule sur le visage probablement bâillonné. Il avait repris conscience au bout de quelques minutes et gigotait comme un forcené. Clémentine déscendit de l’hélicoptère, on lui jeta littéralement son partenaire puis deux sacs de matériaux en tous genres puis des vêtements car Alex ne portait qu’un caleçon. Clémentine s’offra le plaisir de reluqué quelque seconde son partenaire elle remarqua que son caleçon était très osé puis commença par détaché son partenaire puis elle lui ôta sa cagoule et son
bâillon.

-Salut je ne sais pas si tu me connais je m’appelle Clémentine Jakson nous sommes au cœur d’un exercice d’entrainement, en gros on a 24 heures pour désactiver dix bombes et trouver une valise de document donc habilles-toi vite car on a du boulot

Sans attendre la réaction de son partenaire Clémentine commença l’inspection du sac il y avait une carte du terrain, une boussole, une bâche, de la nourriture des munitions de paintball et d’autre chose utile à l’exercice. Les sacs devaient peser six ou sept kilos mais Clémentine avait maintenant l’habitude. Son regard se porta sur Alex qu’elle trouvait assez beau.


Dernière édition par Clémentine Jakson le Ven 14 Déc - 18:31, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Un entrainement...PV Alex   Mar 6 Nov - 19:46

Alex était dans sa chambre, allongé dans son lit mais ne dormait pas encore. Il voulait se coucher un peu plus tôt que d'habitude, pour prendre en réserve des heures de sommeil en vue du PEI. C'est pour cela qu'il avait éteint toutes ses lumières à une heure où généralement, il était encore debout. Il était sur le point de trouver le sommeil tant recherché lorsque sa porte s'ouvrit, laissant entrer deux hommes qu'il était incapable de voir correctement. A cette vision il se leva d'un bond et lança d'un ton étonné:

-Hein? Quoi? Qu'est ce que vous foutez dans ma piaule?

Un des intrus prit la parole:

-Bah dis donc c'est pas très gentil comme accueil et puis qu'est ce que tu fais encore réveillé? Ah ces mômes je vous jure ils se couchent trop tard...

Alex n'eut pas le temps de rétorquer quoi que ce soit, car le second homme courut vers lui et lui fit une piqûre qui endormit le jeune homme.

Lorsqu'il se réveilla, il mit un peu de temps à réaliser sa situation, car il avait un mal de tête digne d'une gueule de bois doublé de migraine chronique. Tout d'abord il comprit qu'il n'était plus dans son lit, et qu'il était toujours en caleçon: là, l'embarras commença à arriver lorsqu'il imagina que n'importe qui pouvait peut être le voir. Ce sentiment fut amplifié quand il se souvint que le caleçon qui lui servait de pyjama et donc qu'il avait sur lui était un boxer très moulant avec une inscription "-18" barrée et entourée au niveau de ses fesses.

Puis la honte laissa place à l'angoisse car il réalisa (un peu tard certes) qu'il était attaché, et même bâillonné. Il commença même à paniquer lorsqu'il comprit que sa tête était entourée d'un sac, et étant claustrophobe, il se sentait comme à l'étroit et se sentait oppressé et en danger. Il commença à gesticuler dans tous les sens, et fut au comble du doute quand il se sentit soulevé et jeté quelques mètres plus loin.

Là, il fut détaché, et quelqu'un enleva son sac et son bâillon. Il se tourna vers cette personne et découvrit avec surprise qu'il avait au-dessus de lui une beauté rousse particulièrement à son goût. Il se sentit tout de suite mieux et contempla la jeune femme quelques secondes, alors qu'elle s'exprimait:

-Salut je ne sais pas si tu me connais je m’appelle Clémentine Jakson nous sommes au cœur d’un exercice d’entrainement, en gros on a entre 24 et 48 heures pour désactiver une dizaine de bombes et trouver une valise de document donc habilles-toi vite car on a du boulot

Clémentine Jakson...Alex avait déjà entendu ce nom, cette fille avait eu de nombreux problèmes disciplinaires et avait une réputation de "démone" comme aimaient préciser les gens qui parlaient d'elle. Il avait donc était réveillé par une créature de rêve physiquement qui aimait jouer les "bad girls". Ca devenait encore plus intéressant! Un ange démoniaque alors! Et il allait faire équipe avec elle pour quoi, déjà?

Ah oui, se souvint Alex, qui était encore un peu dans les vapes et dont la vue de la belle rouquine n'avait pas amélioré l'état. C'était pour un exercice, donc Alex compris qu'ils allaient devoir désamorcer des bombes en un temps limité ainsi que de trouver une valise? Très bien, se dit le bleu ciel, voyons ce dont je suis capable.

Pendant ce temps, Clémentine avait inspecté les sacs. Elle lui tendit le sien qu'Alex mis sur son dos. Les sacs étaient lourds mais après réflexion, les sacs de classe de son enfance l'étaient encore plus. Les deux équipiers échangèrent un regard, et Alex lui sourit, désireux de mieux la connaître.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Un entrainement...PV Alex   Jeu 8 Nov - 18:12

Alex se contenta de lui sourire, la démone lui rendit un regard qui voulait clairement dire qu'elle ne se laisserait pas atteindre aussi facilement. Clémentine attendit qu'il soit sorti alors quelque chose qu'elle avait caché dans la poche de son treillis. Il s'agissait de deux paires de lunettes à vision nocturne
-Il s'agit de lunette à vision nocturne, met les tu pourras voir comme un plein jour, elles sont petites l'avantage c'est que tout le monde peut en porté sans être gêné, l'inconvénient c'est que c'est très cher, dans le cas suivant les filtres ont besoin d'être remplacé alors elles ne tiendront sans doute que deux ou trois heures profitent sans, ne cherche pas à savoir pourquoi je le suis, ni à le dire n'à d'autres, les conséquences que tu devrais affronter seraient... Plus que déplaisante... Maintenant met le turbo je n'ai pas envie de passer ma semaine ici

Clémentine s'était procuré ses lunettes de manière... Pas très légal lors de son ancienne vie. La jeune fille remarqua, non sans une certaine autosatisfaction qu'elle faisait de l'effet a son partenaire, en d'autre circonstances la démone aurait pris un malin plaisir à tester les limites mentales de celui-ci, toutefois elle avait un exercice à accomplir. Leur petite course dura une bonne dizaine de minutes.

Clémentine ne se sentait pas fatiguée mais espérait que son partenaire qui n'étaitqu'un bleu ciel tiendrait le coup, il réagissait admirablement bien face àce qui lui arrivait, pour un bleu ciel se faire réveillé en pleine nuit pour participer à un exercice d'entrainement n'était pas une chose commune. Le terrain avait été conçu pour représenter un environnement urbain mais aussi un environement beaucoup plus sauvage avec des arbres beaucoup de bout et des rivières artificielle. Ils s'arrêtèrent net devant, la rivière séparait le terrain en deux. Pour continuer il leur faudrait traverser la rivière qui devait faire cinquante mètres, le tout a la nage car celle-ci était assez profonde. Clémentine passa la main dans l'eau elle était glacée. Clémentine fronça les sourcils, ce n'était pas prévue, elle prit la parole

-OK vaut mieux sauté en sous-vêtements pour remettre des vetememts après, crois- moi c'est du vécu, j'y vais en première pour pouvoir te repêcher si tu flanches, si tu flanches hurlé ne joue pas au héros

Clémentine ôta rapidement son treillis son t-shirt sa veste et ses lunettes, elle mit le tout dans son sac puis le mit sur son dos. Elle sauta dans la rivière puis constata qu'elle était profonde, en tout cas la jeune fille n'avait pas pied. Elle nagea avec énergie, soudain à cinq mètres de l'arrivée le courant de la rivière augmenta. Clémentine ne se laissa toutefois pas déstabilisé, elle augmenta son rythme. Elle finit par atteindre le bout de la rivière, fatigué mais elle s'en remettrait. Elle enfila rapidement ses vêtements, elle espérait qu'Alex serait
capable de faire de meme, elle réalisa qu'il n'avait pas bougé.
-Dépéche on a pas toute la semaine, le courant est fort mais c'est faisable

Clémentine attendit qu'il réagisse, la jeune fille se doutait qu'il avait peut etre été troublé par la vision d'elle, entrain de nager, fortement peut vétut. Toutefois elle n'avait pas le temps de prêté attention aux hormones de sont coéquipiers. Elle avait un mauvais, très mauvais pressentiment, et l'instinct d'une jeune fille ayant goutté a la vie de fugitive puis d'espionne se trompait rarement. Alex lui semblait beau, un peux comme Ace, à la simple pensée du jeune homme Clémentine sentit sa mauvaise humeur revenir. Elle doutait que sa relation avec Ace se poursuive, mais bon elle avait n'a qu'à claquerdes doigts pour avoir à peut prés n'importe quelle garçon à ses pieds. Clémentine sentit le vent augmenté, elle avait froid toutefois elle avait connu pire, au moins là Tudor n'allait pas lui crier dessus et lui ordonner de faire des pompes ou des abdos à ne plus en finir. Elle plaignait Alex de devoir endurer cet enfer, pour rien au monde elle ne remettrait les pieds au camp d'entrainement, surtout vue à quel point Tudor la détestait.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Un entrainement...PV Alex   Ven 9 Nov - 9:51

Lorsqu'Alex et Clémentine s'aventurèrent dans le terrain de l'exercice, cette dernière lui tendit une paire de lunettes de vision nocturne, et avant qu'Alex ait pu demander quoi que ce soit sur l'origine de cet objet, sa partenaire pris la parole:

-Il s'agit de lunette à vision nocturne, met les tu pourras voir comme un plein jour, elles sont petites l'avantage c'est que tout le monde peut en porté sans être gêné, l'inconvénient c'est que c'est très cher, dans le cas suivant les filtres ont besoin d'être remplacé alors elles ne tiendront sans doute que deux ou trois heures profitent sans, ne cherche pas à savoir pourquoi je le suis, ni à le dire n'à d'autres, les conséquences que tu devrais affronter seraient... Plus que déplaisante... Maintenant met le turbo je n'ai pas envie de passer ma semaine ici

Alex se douta donc qu'elle n'avait pas eu ça légalement, et surtout il sentait qu'il ne valait mieux pas désobéir à Clémentine, qui se voulait autoritaire, limite menaçante. Le jeune constata aussi qu'elle semblait avoir vu clair dans ses pensées, et qu'il serait préférable qu'il se contrôle un peu et arrête de mater cette fille dans le cadre de l'exercice. Il devait faire ses preuves, autant aux yeux des instructeurs, qui pour une raison qu'il ignorait avaient décidé de le tester, mais également aux yeux des autres agents, car s'il réussit bien l'exercice, il en sortira plus fort et avec une meilleure réputation.

Le terrain mélangeait un environnement urbain et sauvage, car le village était entouré de rivières et d'arbres. Alex était endurant mais pour cause de ne pas avoir vécu le PEI, Clémentine courrait plus vite mais le bleu ciel faisait de son mieux pour suivre son rythme. Il avait bien envie de se vanter auprès de ses amis en revenant, mais pour cela il devait se surpasser et faire mieux que ce que l'on attendait de lui, ce qui était compliqué car Alex n'avait aucune idée du niveau que les instructeurs pensaient qu'il avait.

Ils continuèrent leur progression jusqu'à ce qu'une rivière, large d'une cinquantaine de mètres, les bloqua le passage, Alex sut qu'ils devraient nager pour atteindre l'autre côté. Alex vit sa partenaire faire une drôle de tête: soit elle était frileuse ou n'aimait pas l'eau, soit cela ne faisait pas partie du briefing qu'elle avait du recevoir pendant que le jeune homme était dans les vapes. Elle lui parla brièvement:

-OK vaut mieux sauté en sous-vêtements pour remettre des vetememts après, crois- moi c'est du vécu, j'y vais en première pour pouvoir te repêcher si tu flanches, si tu flanches hurlé ne joue pas au héros

Alex hocha la tête en signe de compréhension, et jubila intérieurement. Le moins qu'on pouvait dire, c'est qu'il ne regrettait pas d'avoir cette paire de lunettes à vision nocturne. Lorsque Clémentine enleva son t-shirt et son pantalon, Alex la reluqua un peu, avant de reprendre son sérieux, se rappelant qu'il était en exercice sur le terrain. Elle nagea jusqu'à l'autre rive et Alex était resté là car il avait compris qu'il devait attendre qu'elle ait terminé lorsqu'elle lui avait dit "j'y vais la première". La jeune femme lui lança:

-Dépèche on a pas toute la semaine, le courant est fort mais c'est faisable

Alex s'exécuta. Clémentine semblait inquiète, mais ce qu'elle ne savait pas, c'est qu'Alex était un excellent nageur. Il avait remporté les championnats de Grande Bretagne de sa catégorie lors de l'année qui avait précédé la mort de ses parents, et avait continué de pratiquer la natation depuis. Il enleva donc ses vêtements également, et imita sa partenaire en les mettant dans son sac à dos. Il espérait que le sac était étanche. Il plongea dans l'eau glacée, dans trop souffrir du froid, ses origines danoises avaient pour effet qu'il avait très rarement froid. Certes l'eau lui semblait très fraîche mais il pouvait résister.

Il nagea facilement jusqu'à l'autre rive, se concentrant sur son sac pour ne pas trop le mouiller. Le courant ne le dérangeait pas, pour l'instant, cet exercice n'avait rien d'insurmontable pour lui, mais c'était sans compter sur le fait que la natation était son principal atout, et qu'il était largement moins doué pour le reste. Il remonta sur l'autre rive, secoua ses cheveux pour enlever un peu l'eau qui coulait le long de son visage, il lança un petit regard à sa partenaire, qui avait semblé douter de ses capacités et lui dit:

Alors, pas si mal?

Il suivit ce regard par un sourire amical et se remit en route, talonné par la jeune femme.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Un entrainement...PV Alex   Mer 14 Nov - 12:45

Sous les yeux de Clémentine Alex se jeta à l’eau, il triompha de l’épreuve que consistait le fait de nager à moitié nu dans une rivière glacée avec une certaine facilité ce qui impressionna la jeune fille en sachant qu’Alex n’avait pas encore passé le PEI. Une fois sortit de l’eau il s’ébrouera légèrement, Clémentine put se permettre d’observer le corps du jeune homme. Il était grand et musclé, elle constata avec un certain amusement que son boxer était presque rendu transparent par l’eau. Le fait d’être musclé était un caractéristique que possédaient souvent les garçons de CHERUB. Toutefois Clémentine ne s’adonna pas très longtemps à cette contemplation la jeune fille était professionnelle méticuleuse et perfectionniste sur le terrain. Pour Alex satisfaire les exigences de Clémentine n’allait sans doute pas être une partie de plaisir mais la jeune fille n’en avait que faire. Alex s’offrit le luxe de frimer un peut en demandant à la jeune fille si sa performance la satisfaisait, Clémentine décida tout d’abord de ne pas se montrer trop expansive pour une simple question d’ego.
-Mouais j’avoue que tu t’en est pas mal sorti

Puis ils reprirent leur course, Clémentine avait froid, ses vêtements maintenant humides lui collaient à la peau. Toutefois elle avait connu ce genre de sensation un nombre incalculable de fois durant le PEI, donc cela ne la dérangeait pas tellement. Elle espérait qu’Alex saurait faire preuve d’une certaine retenue par rapport au froid. Ils continuèrent de courir puis pénétrèrent dans une forêt, Clémentine ne pouvait qu’être admirative devant la fidélité des environnements reproduits dans le cadre de l’entrainement de ses hommes d’élite. En comparaison le camp d’entrainement du campus faisait office de terrain de jeu. La forêt était bien touffu, couverte de ronce d’épine et d’arbre assez haut.

Clémentine n’avait jamais aimé le fait d’évoluer dans ce genre d’environnement. La jeune fille préférait la stabilité et la modernité de la ville. Ils continuèrent leur petite course pendant un certain temps, Clémentine avait constaté qu’Alex semblait avoir vraiment envie de gagner son amitié… Voir même plus. Il avait quelque chance d’y arriver s'il continuait à bien se débrouiller mais aussi s'il réussissait à se faire accepter par la jeune fille. Les deux enfants arrivent soudain vers une partie plus touffue. Clémentine finit par voir un arbre autour du quelleétait placé une bombe. Dans ce cas-là une enfant normale aurait couru vers la bombe. Or il ne fallait pas oublier que Clémentine avait passé le PEI, et elle connaissait les coups fourrés donc les instructeurs. Elle déclara donc à son partenaire
-Surtout tu ne bouges pas! C'est trop facile il doit y avoir un piège quelques pars

Afin de pouvoir illustré sa théorie Clémentine dénicha un caillou sur le sol, puis elle le jeta à proximité de l'arbre. Un bruit semblable à une mini-explosion se fit entendre lui de la peinture jaillit du sol. Clémentine comprit alors qu'il y avait des mines antipersonnel de paintball prés de l'arbre

-Des mines antipersonnel de paintball... y a pas à dire ils font pas les choses à moitié... Si on marche sur un de ces trucs notre corps sera couvert de peinture, du coup on échouera car c'est l'une des règles de ne pas tomber dans les pièges

Clémentine passait la plupart de son temps à réfléchir sur pas mal de choses à la fois, conséquence indésirable de son génie. Toutefois elle se mit à réfléchir pleinement sur comment réussir à traverser la zone pleine et a prendre la bombe sans toutefois se faire recouvrir de peinture. Clémentine réfléchissait vite... Or il lui arrivait parfois de passer des heures à réfléchir sur une chose si elle n'en trouvait pas la réponse. Elle se donna donc une demi-heure pour la trouver sans quoi ils changeraient de chemin. La jeune fille se mit à analyser de fond en comble la situation, elle se repassa mentalement la scène de l'explosion. Puis elle commença à chercher des solutions, Clémentine espérait aussi qu'Alex pourrait l'aider dans sa réflexion, au moins cela serait pour la jeune fille une preuve d'intelligence mais aussi une façon de sortir plus vite de cette mouise, pour ne rien arranger le vent soufflait toujours, embrassant la jeune fille de sa froide chaleur…
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Un entrainement...PV Alex   Dim 18 Nov - 10:09

Cela faisait bientôt dix minutes que Clémentine et Alex réfléchissaient à la manière de passer cette simulation de champ de mines sans en toucher une. Alex ne savait pas vraiment quoi faire, il avait bien une idée mais elle prendrait du temps et serait moyennement efficace. Il préféra se creuser les méninges pendant encore quelques temps. Alex n'avait pas passé le Programme d'Entraînement, par conséquent il n'avait pas eu de cours de survie où on lui aurait exposé ce genre de situation.

Mais ce soir-là, Alex n'avait absolument aucune idée de la marche à suivre en cas de mines. C'était sa première expérience sur le terrain, et il venait de réaliser qu'il ne s'était même pas demandé pourquoi on l'avait choisit pour cet exercice plutôt qu'un autre bleu ciel. Ne trouvant aucune meilleure idée, il exposa sa solution moyenne à sa partenaire:

-Bon, Clem, je peux t'appeler comme ça c'est bon? J'ai une idée. En gros on utiliserait la même technique que tu as faite pour découvrir le champ de mines: on lance un caillou à l'endroit exacte où l'on veut mettre nos pied, si ça explose, on refait la même chose ailleurs, si rien ne se passe on avance à l'endroit du caillou, ça te va?

La jeune femme hocha la tête. Elle semblait penser comme Alex: que c'était une idée moyenne mais que dans l'immédiat, ils n'avaient rien de mieux, et que ça pourrait marcher. Ils commencèrent donc à faire cette technique, faisant exploser un bon nombre de mines sans qu'aucune ne les touche. Au bout d'une heure environ, ils virent à une trentaine de mètres la sortie de la forêt, mais ils étaient à cours de cailloux.

Alex pensa alors à quelque chose:

-On a plus de cailloux, mais ya tellement d'arbres et si proche qu'on pourrait sortir de la forêt en montant sur l'un d'entre eux et en sautant de branches en branches.

N'ayant pas vraiment le choix, ils se positionnèrent sur les branches de l'arbre le plus proche, et commencèrent à exécuter ce "plan". Trente mètres, ce n'était pas énorme, par conséquent, ils arrivèrent au dernier arbre assez rapidement. En atterrissant sur la branche de ce dernier, Alex perdit l'équilibre, et manqua de tomber, mais Clémentine le rattrapa avant. Alex lui fit un sourire embarrassé et la remercia.

Embarrassé car il s'était mis à sa place également. Il était clair que cet exercice lui était destiné et que Clémentine avait été contrainte de le faire avec lui, et ça devait sûrement l'énerver plus qu'autre chose de devoir aider un bleu ciel au beau milieu de la nuit. Mais elle le faisait quand même avec professionnalisme et Alex lui en était reconnaissant. Alors que la jeune fille s'apprêtait à sauter de l'arbre pour revenir au sol, Alex repéra quelque chose dans un arbre voisin. Il stoppa sa partenaire, et lui dit:

-Attends! Je crois qu'il y a encore un piège.

Il ne se trompa pas. A l'endroit exact où Clémentine serait retombée, une munition de paint ball explosa. Il ne s'agissait pas d'une mine, mais d'une balle tirée par une tourelle située dans l'arbre d'en face. Alex avait vu juste. Et l'un comme l'autre avait comprit que cet exercice ne serait pas une partie de plaisir.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Un entrainement...PV Alex   Mer 21 Nov - 15:50

Clémentine et Alex étaient maintenant chacun perchés sur un arbre, la jeune fille était contente qu'Alex eût suggéré l'idée des cailloux. Certes sa réalisation avait pris un certain temps mais au moins elle avait étéefficace et payante. Clémentine aussi avait eu une idée, prendre des lapins les faire courir sur les mines afin de faire exploser celle-ci. Toutefois elle n'avait énoncé de suite son idée car elle posait deux problèmes : Premièrement elle ignorait ou trouvé des lapins et comment les faire obéir. Deuxièmement cela posait un sérieux problème éthique. Comme tout agent de CHERUB Clémentine avait une détermination et une envie de réussir très élevé. Prendre une vie animale pour sauver la sienne ou tout simplement pour manger ne lui posait aucun problème, toutefois prendre la vie d'un animal pour un acte expérimentaire au cours d'un exercice d'entrainement.

Clémentine avait un sens moral particulier, si vraiment elle avait été d'espéré, qu'ils avaient été bloqué elle aurait proposé, mais toutefois à l'instant présent la jeune fille avait eut peur de passer pour un monstre sans coeur. La belle rousse cessa de penser a sa première idée pour ensuite se replonger dans l'instant présent. L'arbre ou la bombe était attaché n'était pas loin. Toutefois il fallait que les deux enfants utilisent la voie terrienne pour s'y rendre. Or il y avait cette fichue tourelle dont Clémentine ignorait jusqu'au fonctionnement.
-Bon sens d'observation... On a plus qu'a trouvé comment fonctionne cette saleté, ne bouge pas sans que je t'en ai donné l'ordre

Quelque seconde après une nouvelle balle fut tirée, Clémentine se focalisa sur sa montre, une minute trente s'écoula puis une balle fut tirée. Elle ne fit aucun signe a son partenaire, trois minutes et deux balles plus tard Clémentine avait la certitude que la machine crachait des balles toute des minutes trente.
-OK comme tu l'as sans doute remarqué ce truc tire toutes les deux minute trente, l'arbre ou est attaché la bombe se trouve à cinq mètres. Donc on va y aller chacun de notre tour pour mettre toutes les chances de notre côté, il pourrait y avoir un bug et pas la peine qu'on soit touché tous les deux, donc j'y vais en preum's je désactive la bombe et pendant ce temps tu me rejoins, surtout ne te fais pas toucher hein!

Clémentine se prépara à sauter, une balle fut tirée, la jeune fille sauta, elle ressentit une légère douleur lors de son contact avec le sol, Clémentine l'ignora, elle courut jusqu'à l'arbre, aucun piège ne semblait dissimulé autour d'elle. Soudain un bip sonore retentit, elle considéra la bombe, un écran indiquait moins trois minutes. Clémentine sentit l'adrénaline déferler sur elle.

L'agente posa son sac au sol elle voulut l'ouvrir mais la fermeture semblait rouillée Clémentine débattit avec pendant trente bonnes secondes et finit par l'ouvrir. Elle fouilla dedans elle finit par trouver un tournevis et une pince dedans. Il restait deux minutes. La bombe était constituée d'un réservoir de peinture et d'un mécanisme scellé. Clémentine devisa une à une les quatre vis, de la sueur perlait sur son front, mais rompu a ce genre d'exercice l'enfant ne paniqua pas. Au moment de la dernière vis le tournevis échappa des mains de Clémentine, elle le ramassa, perdant quelque précieuses secondes. Quand elle put enfin ôter le couvercle il ne restait que l'écran de décompte Il lui restait trente secondes, Le mécanisme était composé de trois fils, Clémentine décida donc des coupés. Premièr files, il lui restait vingt secondes, en effet la pince ne coupait pas vraiment, après la rupture du second file il lui restait neuf secondes. Clémentine mit toute son énergie sur l'ultime file.
5...4...3...Le décompte s'arrêta. La jeune fille lâcha un soupire soulagement, elle se retourna son partenaire était derrière elle.

-Il est trois heures du matin... Trois heures pour une bombe c'est trop faut qu'on augmente la cadence donc go!

Clémentine sourit à son partenaire, elle le trouvait tout de même très pro pour un simple bleu ciel. Puis ils repartirent en courant, les deux enfants finirent par sortir de la forêt pour trouver une reproduction d'un petit village. Quand Clémentine voulait dire petit il s'agissait vraiment de cinq ou six maisons disposées les une a coté des autres. Clémentine en déduisit qu'ils devraient les fouiller.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Un entrainement...PV Alex   Mar 27 Nov - 15:41

Les deux partenaires venaient de désamorcer leur première bombe. Ils avaient mis pas mal de temps, mais rien d'alarmant, car ils avaient encore de nombreuses heures devant eux. Le froid était au rendez vous, et l'obscurité aurait été impitoyable pour la vision, s'ils n'avaient pas eu leurs paires de lunettes spéciales. Alex et Clémentine venaient d'entrer dans un faux village qui était composé d'une demi douzaine de maisons et d'une place au centre.

Alex jugea perspicace de commencer par la place centrale, qui était probablement infestée de bombes. Il fit part de ses impressions à sa coéquipière qui approuva. Cette place faisait environ la taille d'un cour de tennis, et avait en son centre une fontaine les maisons entouraient cette place, ne laissant qu'un petit chemin en guise d'accès simple à la place. Le bleu ciel eut alors une idée:

-Attends avant de prendre le chemin. Je te parie ce que tu veux qu'il y a un piège au point d'accès à la place sur le chemin, ça serait logique vu qu'il auraient pu prévoir nos mouvements et atendre à ce qu'on commence avec la place. Il vaut mieux escalader les murs d'une maison et arriver d'en haut, en plus on aura une vision d'ensemble de l'endroit et on pourra apercevoir les bombes de l'extérieur.

Clémentine sembla à la fois satisfaite et ironique: peut être qu'elle avait pensé à tout ça et qu'elle trouvait qu'il la prenait pour une imbécile, ce qui n'était pas le cas, mais que d'un autre elle appréciait le fait qu'il y ait pensé. Ou alors elle avait une toute autre réflexion en tête. Après tout, Clémentine ne semblait pas être le genre de personne qui était simple à cerner. Mais Alex adorait ça, cette fille représentait un défi. Une envoyée du destin pour lui compliquer la vie et à la fois la rendre merveilleuse. Il voulait manifestement devenir proche d'elle et il en avait pris conscience.

Ils escaladèrent tant bien que mal la maison la moins haute, facilement pour Clémentine, moins pour Alex, qui n'avait pas passé le programme d'entrainement et dont l'escalade n'avait jamais été le fort. Arrivés en haut, ils observèrent les alentours, et Alex balança un projectile trouvé sur le toit à l'endroit où ils auraient pu passer sans escalade, et l"explosion de peinture qui jaillit du chemin confirma ce qu'Alex avait prévu: il commençait à penser comme un instructeur sadique de CHERUB. Ou comme un terroriste complètement allumé. Mais bon, en réalité Alex se disait parfois que les deux se ressemblaient drôlement.

Alex repéra ensuite des explosifs placés en bas de la fontaine centrale, et prévint sa partenaire. Puis il ajouta:

-Je n'ai pas passé le PEI, je n'ai pris aucun cours de survie, je n'ai donc absolument aucune idée de comment on désamorce une bombe, donc ce qu'on peut faire c'est que je pars d'abord pour détecter un possible piège et tu me rejoins pour désamorcer le tout, ça te va?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Un entrainement...PV Alex   Ven 30 Nov - 17:03

-Je n'ai pas passé le PEI, je n'ai pris aucun cours de survie, je n'ai donc absolument aucune idée de comment on désamorce une bombe, donc ce qu'on peut faire c'est que je pars d'abord pour détecter un possible piège et tu me rejoins pour désamorcer le tout, ça te va?

Les deux enfants étaient donc sur le toit d'une maison, Clémentine trouvait qu'Alex se débrouillait bien, il avait de bonne idée qui était la plupart du temps similaire à celle de la jeune fille. Pourtant sa dernière idée était incontestablement mauvaise, un sourire sarcastique s'étala sur les lèvres de Clémentine, une lueur éclaira son regard. Elle commença a préparé les arguments aptes à casser totalement son interlocuteur quand soudain une petite voix l'arrêta. L'ironie et le sarcasme était-il la solution pour Alex ? Était une solution tout cours .Quand Clémentine était face une personne qu'elle ne considérait pas comme un ami, ou qu'elle ne connaissait pas encore très bien et que la personne commettait une erreur, elle ne pouvait s'empêcher de laisser la partie de son cerveau dictant les réponses sarcastiques parler.

Elle ressentait même un vif plaisir, car cela était une preuve indéniable de sa supériorité par rapport à l'autre. Clémentine aimait voir la stupeur se peindre peut à peut sur le visage de ceux qu'elle cassait, depuis toujours elle avait pris cette mauvaise habitude. D'autant plus qu'etre ironique et sarcastique pouvait se montrer être un avantage, en effet les autres apprenaient à comprendre plus vite leur erreur, car l'on retiens plus les choses qui nous ont atteints. D'autant plus savait a quelle genre d'interlocutrice ils s'attaquaient. Clémentine se forgeait ainsi une bonne répution, quand bien même les réponses de Clémentine pouvaient s'avérer discutables la jeune fille jouissait d'un certain talent d'oration et de persuasion.

Toutefois face au cas d'Alex Svensen Clémentine hésitait, tout d'abord car elle craignait de voir s'installer entre elle et Alex une relation conflictuelle qui serait mauvaise pour l'évolution de l'exercice. Mais aussi car Clémentine devait admettre porter un intérêt particulier à ce jeune homme qu'elle trouvait beau intelligent et sympathique. D'une part elle pourrait s'en faire un ami et donc un allié mais elle pouvait aussisuccomber à ce sentiment étrange qui l'habitait peut, ce sentiment qu'elle avait éprouvé pour un certain Ace Lewis. Toutefois si Clémentine ressentait peut à peut cela pour Alex il n'était pas dit qu'elle ne veuille l'accepter et l'utiliser de suite. Car l'un des défauts de Clémentine était un manque de psychologie et de compréhension des sentiments. Même si elle avait bien moins de mal qu'avant CHERUB cela restait un domaine obscur pour la jeune fille. Clémentine décida donc de pas dire à Alex "Mais oui bien sur GENIAL bravo Alex je suis soufflé! Comme ça tu va-y aller et si jamais moi je tombe tu regardas la bombe exploser comme un vrai noob blond " de remettre doucement en place le jeune homme, elle prit donc la parole d'un ton calme

-L'erreur est humaine... Imaginons que tu cours, que la bombe soit près de toi, tu m'appelleras donc mais que se passera-t-il si d'aventure je saute et me casse une jambe ou que je tombe tout simplement . Toi tu seras là, tel un idiot et tu regarderas la bombe exploser, donc voila ce qu'on va faire, on va prendre un risque mais tant pis se sera moins risqué que de te laisser partir seul, on va partir tous les deux, tu vas me regarder désamorcer cette bombe et comme ça tu sauras, mais il vaut mieux d'abord aborder l'aspect théorique, il y a plein de type de bombe, il a yen des particulièrement complexes, toutefois celle à laquelle j'ai été confronté en premier lieux et probablement l'un des plus simples modèles qui soient, en effet il suffit d'ouvrir le boitier et de couper les files

Clémentine laissa a Alex le temps d'assimiler les notions relativement simples qu'elle venait de lui apprendre puis ils sautèrent et partirent, au bout que quelques minutes de course ils trouvèrent une bombe. Elle était étonnamment grosse mais comme lors de la première bombe un décompte s'activa il lui restait cinq minutes ce qui surprit légèrement la jeune fille. Elle devisa le boitier puis découvrit avec horreur un système radicalement différent. Il il s'agissait d'un système fonctionnant comme ceci : il y a deux conteneur de produit chimique, ainsi qu'un sas entre les deux. Le produit A s'écoule dans le sas au bout de cinq minutes le sas s'ouvre mettant ainsi en contact le produit A et B, et comme ils sont incompatibles cela provoque une explosion, et les deux produits sont mis juste au-dessus d'un conteneur de peinture.

-Une bombe à détonateur chimique, c’est plus ou moins simple à désamorcer…

Clémentine réfléchissait à toute allure, elle finit par choisir une solution, elle saisit son tournevis puis donna un violent coup dans le conteneur du second produit, le produit s’écoula rapidement sur le sol, quand le second conteneur fut vide Clémentine comprit qu’ils étaient tirés d'affaire :

-J’estime que la méthode que je viens d’utiliser est brutal mais aussi aproxymative, mais si j’avais voulu un cassage fiable il m’aurait fallu un produit pour neutraliser l’un des éléments chimiques.
La bombe était donc désamorcée, les deux enfants partirent rapidement .
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Un entrainement...PV Alex   Mar 11 Déc - 20:51

Alex fut soulagé de voir la bombe suivante désamorcée. Après que Clémentine lui ai fait comprendre ses erreurs, le jeune homme faisait plus ou moins profil bas, pensant que sa partenaire serait bien plus apte que lui de savoir la marche à suivre, du moins pour l'instant, car il ne comptait pas rester comme une plante verte jusqu'à la fin de la simulation. Mais dans l'instant présent, il ne savait pas quoi faire, [et le mec qui raconte non plus -_-] et attendait donc de voir la suite.

Ils inspectèrent la place encore quelques temps, et passèrent ensuite à la fouille des maisons. La première maison était plutôt grande, car elle possédait deux étages dont chacun avait trois pièces. Alex ne voulait pas dire d'autres bêtises et se tut donc dans un premier temps, mais remarquant que la jeune femme le regardait comme si elle attendait qu'il propose quelque chose, comme pour le tester, Alex dut prendre la parole:

-Bon moi je pense que tu peux me faire confiance et qu'on se sépare je fais le rez de chaussée et toi les étages si quelqu'un voit une bombe il la désamorce tout de suite si c'est un type de bombe plus compliqué je t'appelle au pire on est pas à quinze kilomètres l'un de l'autre. Ca te va?

A la surprise d'Alex, la jeune femme semblait lui faire confiance et elle approuva. Alex partit donc dans la cuisine alors que sa partenaire montait les escaliers. Arrivé à destination, le jeune homme regarda autour de lui. Il choisit alors de faire le geste que tout homme qui se respecte ferait: ouvrir le frigo. Et il fut légèrement déçu: le frigo ne contenait ni viande, ni soda, mais une bombe toute prête qu'il avait juste à faire réchauffer!

Alex se concentra sur les conseils de Clémentine et sonda l'objet. Cela semblait être une bombe basique, similaire à la première qu'ils avaient désamorcé. Il adopta donc la même technique, ouvrant le boîtier, et découpa les fils en suivant les instructions de sa partenaire. Il espéra alors qu'il n'avait pas fait d'erreur de jugement lors de l'analyse de la bombe, et eut un petit moment de stress, avant de comprendre qu'il avait bel et bien désamorcé la bombe.

Le jeune bleu ciel revint dans le salon et interpella sa partenaire:

Clem! J'ai désamorcé une bombe, tu as quelque chose là haut?

Il vit la jeune femme redescendre, soit elle n'avait pas eu de bombe à désactiver, soit c'était déjà fait. Alex prit le temps de regarder son visage: il la trouvait vraiment jolie. Ses cheveux flamboyants étaient magnifiques, et ses traits envoûtants obsédaient son esprit. Il ressentait une émotion qu'il n'avait jamais ressenti avant, comme s'il voulait être constamment auprès d'elle, comme si la vision de cette fille arrangeait tous ces problèmes.

De plus, son équipière dégageait un charme fou et avait un charisme bien marqué. Tous ces éléments rendaient Alex heureux et désemparé à la fois. Bref, il l'avait bien compris, il était amoureux.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Un entrainement...PV Alex   Sam 15 Déc - 9:25


-Bon moi je pense que tu peux me faire confiance et qu'on se sépare je fais le rez de chaussée et toi les étages si quelqu'un voit une bombe il la désamorce tout de suite si c'est un type de bombe plus compliqué je t'appelle au pire on est pas à quinze kilomètres l'un de l'autre. Ca te va?

Clémentine oppina du chef, il fallait qu'elle laisse Alex faire ses preuves sans quoi l'exercice lui serait inutile. Elle monta à l'étage au pas de course et procéda à inspection des lieux. Elle pénétra dans la première des trois pièces qui constituait l'étage. Il s'agissait d'une chambre avec un bureau un lit simple et même quelque photo, cette chambre aurait pu être celle d'un enfant normal. Clémentine trouvait presque absurde le sens du détail que les militaires avaient attribué à ce centre d'entrainement. D'une certaine façon cela plongeait les agents dans le monde réel mais pousser aussi loin dans la perfection n'était pas une perte de temps et d'argent .

Clémentine commença une inspection minutieuse, presque maniaque de la pièce. Elle vérifia qu'il n'y avait rien en dessous du lit, sous les couettes et autres oreiller et souleva le matelas. La jeune fille n'y trouva rien. Elle ouvrit un à un chaque tiroir du bureau qu'elle trouva vide. Clémentine s'attaqua ensuite aux placards. Encore fois elle ne rencontra rien d'intéressant. L'enfant sortit donc de la pièce et pénétra dans une chambre. Elle était meublée d'un lit pour deux, d'une bibliothèque vide et de placard. Clémentine procéda donc à une inspection minutieuse identique à celle-ci opéré dans la chambre d'enfant. Une fois sous le lit Clémentine entendit un bruit semblable à celui d'une horloge. Intrigué elle s'attarda sur le sol du lit mais ne trouva rien. Une fois de retour a la surface elle souleva la couette. La jeune fille vit alors une bombe littéralement encastrée dans le matelas. Il s'agissait d'un modèle de base son désamorçage ne prit que quelques minutes. Clémentine s'attaqua ensuite au placard. Elle ouvrit et inspecta les tiroirs du haut sans rien y trouver. L'enfant se baissa pour ouvrir ceux du bas. Clémentine ouvrit donc le placard, soudain un gant de boxe en sortit.

L'être humain peut avoir toute sorte de réaction instinctive en cas de danger ou de surprise, elles vont du froncement de sourcil jusqu'au twittage ultra-rapide. Dans les films d'espionnage un agent secret a toujours un tas de réaction instinctive spéciale à sa disposition. Il est vrai que les agents de CHERUB ont eux aussi acquis des réflexes hors normes. Dans tout bon film quand il est confronté à un gant de boxe sur ressort l'espion fait une magnifique galipette sur le côté ou encore un salto arrière, il a donc des réflexes pour parer à toute circonstance. Le salto reste difficilement accessible pour les personnes n'ayant pas reçu une formation complète de gymnastique. Pourtant la galipette, ou encore un saut sur le côté, moins classe mais efficace reste accessible pour tout agent de CHERUB voire pour un enfant normal. Toutefois Clémentine ne sut pas mobiliser ce genre de réflexe, elle fit effectivement un saut, hors un saut sur place consistant à se relever brusquement. Celui-ci lui épargna une mâchoire brisé ou une lésion cérébrale. En revanche la collision entre les mollets de Clémentine fut aussi brutale que douloureuse. La jeune fille tomba en arrière, victime d'une douleur absolument intense. Les larmes aux yeux elle passa trente bonnes secondes au sol, sous l'emprise de la douleur.

Par la suite, mobilisant le souvenir des souffrances enduré au programme d'entrainement la jeune fille bougea les jambes. Clémentine avait eu de la chance, si le coup avait été plus fort il aurait pu lui briser les jambes. Puis grimaçante de douleur Clémentine essuya les larmes qui lui étaient montées aux yeux et qui avaient roulésur les joues puis sortit de la pièce. Elle se maudissait ne pas avoir eu un réflexe plus protecteur. Elle marcha quelques secondes puis pénétra dans la dernière pièce de l'étage. Il s'agissait d'une salle de bain avec toilette baignoire lavabo et armoire à pharmacie. Clémentine n'envisagea même pas la possibilité d'une douche car ils avaient fort à faire mais elle profita des toilettes pour se soulager dans de meilleures conditions que celle d'un entrainement entièrement dehors. Elle se lava les mains puis fouilla l'armoire à pharmacie sans succès. Son partenaire déclara alors
Clem! J'ai désamorcé une bombe, tu as quelque chose là-haut?

Clémentine sourit, elle était contente de voir que son partenaire avait réussis à désamorcer une bombe sans son aide. Alex lui semblait vraiment intelligent, il perturbait la jeune fille de plus en plus. Elle se sentait bien en sa présence mais elle se sentait gênée en même temps, ce méli mélo de sentiment perturbait grandement Clémentine, et bien qu'elle ne refusât encore à l'admettre elle tombait tout simplement amoureuse

-Bravo tu fais du bon boulot ... J'ai moi-même désamorcé une bombe... Et fait une rencontre des plus déplaisantes avec un gant de boxe sur ressort, faut croire qu'ils ont de l'humour chez les SAS... On a désamorcé six bombes, plus que quatre est une valise de document et on aura fini. Allez vient il nous reste encore deux ou trois maisons à fouiller


Les deux enfants partirent, ils cavalaient depuis prés de quatre heures sans interruption, Clémentine arrivait à tenir le rythme et supposait que son partenaire aussi mais songéa qu’après la prochaine bombe ils auraient droit à une heure de pause compte tenu du fait qu'ils avaient encore dix-neuf heures devant eux. Clémentine se questionnait de plus en plus sur sa relation avec Ace mais aussi sur ce qu’elle ressentait pour Alex, son petit ami actuel lui semblait distant, et les rumeurs qui couraient sur le campus semblaient de plus en plus crédible à Clémentine. D’autant plus qu’elle tombait peut à peut amoureuse d’Alex. Que devait-elle faire ? Elle avait bien remarqué les regards d’Alex et se savait désirable. Pourtant Clémentine ne pouvait s’empêcher de douter d’elle-même… Certes elle se savait capable de séduire Alex, elle doutait d’Ace mais l’hésitation était encore présente en l’esprit de la démone.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Un entrainement...PV Alex   Sam 12 Jan - 17:44

Les deux adolescents sortirent de la maison et arrivèrent de nouveau sur la place centrale. Ils avaient désamorcé plus de la moitié des bombes ce qui au final était plutôt une bonne progression en vue du temps qu'il leur restait. Il n'avait pas envie de perdre du temps mais sentait qu'il allait peut être tenter quelque chose avec Clémentine ce qui pouvait être bête avant la fin de l'exercice, car s'il advenait que la jeune femme le rejetait, cela mettrait une tension pour le reste de la simulation.

Il décida donc de remettre cela à un peu plus tard, et dit à Clémentine:

-Je commence à comprendre le truc, alors je te propose qu'on aille chacun dans une maison pour regarder s'il y a une bombe à désamorcer. On se rejoins après au centre de la place. Ok?

Elle accepta. Alex se dit que c'était une marque de confiance, donc une bonne chose. De plus le fait d'être un peu seul lui recadrerais sûrement un peu l'esprit car la vision de Clémentine le déconcentrait car, cela ne servait à rien de le nier, il avait eu le coup de foudre pour elle. Il la regarda dans les yeux une dernière fois avant de partir vers la maison la plus à gauche pendant quelques secondes qui lui semblèrent être une harmonieuse et magnifique éternité.

Alex voulait plus que tout au monde l'embrasser à ce moment précis, mais la peur du refus s'empara du jeune homme. Il n'avait encore que 12 ans et même s'il était mature, il n'avait pas pour autant eu beaucoup d'expérience avec les jeunes filles et gardait encore la timidité du débutant. Il tourna donc les talons en soupirant doucement, pour pas que la principale intéressée ne l'entende.

Il pénétra dans la maison où il devait chercher une bombe, il n'y avait pas un bruit. Même de l'intérieur on pouvait entendre les bourrasques de vent qui soufflaient autour de l'habitation. De nombreuses pièces constituaient cette dernière. En bon mâle, il alla voir d'abord la cuisine, et ouvrit le frigo, car la bombe aurait très bien put y être. Il enchaîna les endroits en regardant les différentes pièces et les différents meubles puis souleva l'oreiller de la chambre à coucher de l'étage.

Il y découvrit une bombe, par chance, c'était encore un modèle de base, si bien qu'il n'eut aucun mal à la désamorcer comme la précédente. Il vérifia quand même le reste de la maison pour être sûr de ne rien laisser derrière lui, mais ne trouva rien d'autre. Mais lorsqu'il allait sortir, il découvrit une mine qui était planté juste devant lui, qu'il prit soin d'éviter.

Mais lorsqu'il fit un pas en arrière, il activa une tourelle chargée de munitions de paintball, qui commença à lui tirer dessus. Il esquiva d'une roulade la première, et étant à côté d'un buffet, prit un plateau d'argent comme bouclier. Il le dressa devant lui et sortit de la maison en marche arrière. Puis, il se plaqua contre le mur à l'extérieur de la maison, hors de vue de la tourelle.

-Mais ils sont malades!lâcha Alex,C'est une simulation et ils nous mettent des trucs qu'on ne verrait même pas en vrai!

Clémentine choisit ce moment là pour sortir de la maison opposée et, ne voyant pas Alex au point de rendez vous, accourra vers sa maison avec la tourelle. Le bleu ciel la vit arriver, sans qu'elle ne voie la tourelle. Alors que l'appareil l'avait dans son viseur, Alex sortit de sa planque en angle mort et plaqua Clémentine au sol pour qu'elle ne se prenne pas le projectile qui passa juste au dessus d'eux. Il rampèrent vite jusqu'à l'endroit où Alex s'était mis juste avant.

C'était l'instant parfait. Clémentine allongée dans ses bras, qu'il venait de sauver. C'était l'instant qui ne pouvait pas ne pas se terminer par un baiser. Alex se jeta à l'eau et embrassa Clémentine avec passion. Peu importe les conséquences, ce moment était tellement "Hollywoodien" que cela resterait gravé dans sa mémoire à jamais. Mais il ne savait pas encore comment Clémentine réagirait à cet acte soudain. Mais un espoir créé par l'amour habitait le plus profond de son être.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Un entrainement...PV Alex   Mar 15 Jan - 18:54

Clémentine partit dans la maison de droite, elle avait bien compris son coup de foudre pour Alex, il fallait qu'elle se lance, au pire elle n'avait rien a perdre en sachant qu'ils auraient fini l'exercice dans peu de temps. Une fois dans la maison elle inspecta d'abord le salon, elle vérifia sous les canapés et sous la télé, aucune bombe ne s'y trouvait. Son inspection de la cuisine fut tout aussi infructueuse. Ne perdant pas espoir l'enfant se dirigea l'étage supérieur, celui-ci ne comportait qu'une chambre et une salle de bain. Elle inspecta de manière méticuleuse chaque recoin de la pièce. Pourtant aucune bombe ne se cachait entre les serviettes et les produits de toilette. Alors, la belle rousse sortit de la pièce pour pénétrée dans la chambre, ce qu'elle vitlà surpris au plus haut point.
*Merde un chien! Mais ils n'ont que ça a faire de nous faire ch*er !*

Un chien énorme et endormi était allongé sur le lit, un tic tac récurrent s'échappait d'en dessous la bête. Clémentine fronça les sourcils, elle doutait clairement que ce genre de chose soit possible dans la vie réelle. De plus l'enfant détestait les chiens et il fallait qu'elle en réveille un énorme pour ensuite désamorcer une bombe. La situation était clairement défavorable, peut-être que si elle ne faisait rien la bombe exploserait sous l'animal, l'enfant hésitait, sa mission était de désamorcer des bombes pas de les laisser exploser sous un chien. Hors la bête ne lui laissa pas le temps de pousser plus loin sa réflexion. Elle ouvrit les yeux puis se jeta sur Clémentine la plaquant ainsi au sol. Le chien grognait et bavait, Clémentine ignorait ses intentions et le dressage qu'il avait subi. Toutefois si le chien ne voulait pas la relâcher elle doutait clairement de sa capacité à s'extirper de sa masse sans se prendre un coup de dent. L'haleine fétide du chien insupportait la jeune femme au plus haut point, elle se demandait ce qu'il devait manger pour avoir une haleine pareil. Dégagent son bras Clémentine réussi à le fourrer dans son sac à dos au prix d'une douloureuse torsion.

Elle fouilla donc à l'aveuglette sous les aboiements du chien. Elle sortit du sac ce qu'elle pensait être une boîte de conserve et la jeta le plus loin possible. Au bout de quelque seconde le chien accourut vers la conserve. Alors Clémentine se releva puis se précipita vers la bombe. Il fallait qu'elle la désamorce puis qu'elle sorte de la pièce avant que le chien ne perde tout intérêt pour la boîte. En voyant le compteur elle comprit que cette tache n'était pas faisable. Il lui restait deux secondes. Alors dans un pur moment d'improvisation elle jeta la bombe à travers la pièce puis se plaqua au sol et rampa sous le lit. Quand elle en sortit elle vit le chien hagard et couvert de peinture. Troublé par la chose étrange qui recouvrait son pelage jusque-là immaculé il tournait littéralement autour de sa queue. Alors, louant la chance qu'elle avait eu Clémentine sortit de la pièce. Certes elle n'avait pas désamorcé la bombe mais ne s'était pas faite arrosée de peinture non plus. L'exercice n'était donc pas compromis. Elle partit vers Alex au point de rendez-vous, pour sa plus grande surprise le jeune homme n'était pas là. Dans un éclat de colère mais aussi de terreur elle accourut vers la maison la plus proche. Alors soudain Alex se jeta sur elle et la plaqua au sol, *Uh . Mais qu'est qu'il fout . *.

En entendant une série de détonations Clémentine comprit avec une certaine fierté qu'Alex venait de la sauver. Le courage dont il faisait preuve avait tout de même réussis à impressionner la jeune fille difficile qu'était Clémentine. Elle considéra le blond aux yeux bleus qui lui faisait face. Il était beau, scandaleusement beau, encore surprise la jeune fille ne savait pas vraiment quoi faire. Alex lui fournit une réponse qui convenait largement à ses attentes. Il l'embrassa, Clémentine ne croyait ni à ce genre de scène hollywoodienne ni au coup de foudre fut surprise. Que devait-elle faire ? Laisser libre cour sa son amour et l'embrasser ou alors rester professionnel et le repousser. Songeant que cela pourrait briser ses chances avec Alex la jeune fille lui fit un sourire et lui rendit un baiser. Ce moment étaitabsolument parfait, Clémentine se sentait parfaitement heureuse. Elle aurait aimé qu'il se prolonge pour l'éternité. Il ne manquait plus qu'une musique pleine d'émotion et l'on aurait pu croire à un réel film.

-Je...

Alors soudain un aboiement immense se fit entendre, Clémentine rouvrit les yeux et vit alors le chien, il était couvert de peinture verte des pieds a la tete seule le bout de museau était immaculé. La jeune fille savait qu'un hurlement pouvait décontenancer un chien. Toutefois compte tenu de la taille des deux protagonistes ainsi que de la colère du chien elle comprit que cela serait inefficace. Elle s'extirpa des bras d'Alex, puis elle saisit par les épaules de façon à le relever :

-J’aurais du prévoir cela…COURT!

Puis les deux enfants partirent en courant plus vite qu'ils n'avaient jamais couru, cette course-poursuite aurait pu se prolonger longtemps. Galvanisée par la peur et l'adrénaline Clémentine avait l'impression qu'elle aurait pu courir des heures. Toutefois arrivé a un dédale de petite ruel où il fallait tourner Clémentine s'aperçut qu'une fenêtre était ouverte, alors elle prit Alex par la taille puis poussant avec ses jambes elle tomba dans la maison, entrainant son petit copain dans sa chute. Ils tombèrent deux mètres plus bas. Encore une fois celle-ci fut amortie par leurs sacs à dos mais Clémentine ressentit une légère douleur au niveau des jambes. Elle se releva, les deux enfants cavalaient depuis sept heures sans interruption, la rousse avait fait pire durant le programme d'entrainement initial mais pourtant elle se sentait fatiguée. Elle aida Alex à se remettre debout puis posa un baiser sur ses lèvres

-Il nous reste deux bombes a désamorcer une valise à trouver et on a dix sept heures devant nous! Donc on fait une pause d'environ une heure et on repart

Clémentine posa son sac sur le sol et sentit avec un délice le lourd poids du sac la quitter ses épaules. Le jour se levait à peine éclairant la cave d'une pâle lumière, Clémentine put donc trouver un interrupteur. La lumière s’éclaira donc réellement sur les deux amoureux tous comme le visage de Clémentine grace a un grand sourire plein d’amour. Elle ressentait de l’amour, ce sentiment indéfinissable qui la détournait de l’amour qu’elle portait à sa propre personne et qui l’aidait à se sentir mieux auprès de la personne aimée.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Un entrainement...PV Alex   Mer 16 Jan - 15:31

Après la mésaventure du chien qui avait quelque peu gâché leur premier baiser, les deux amants se retranchèrent dans une cave. Ils avaient été efficaces, et avaient encore 17 heures pour deux bombes et la valise seulement. Ce qui leur donnait le droit de se détendre une petite heure avant de repartir.

Le jour se levait juste, et Alex était content de voir qu'ils avaient bien avancé, car il ne souhaitait pas passer sa journée à cette simulation, alors qu'il y avait déjà passé la nuit. Il sortit de son sac une barre de céréales pour manger un morceau avant de reprendre, car il n'avait rien mangé depuis une bonne dizaine d'heures.

Il leva les yeux vers sa belle. Il la trouvait sublime. Alex n'arrivait pas à croire qu'elle ne l'avait pas rejeté lors de son acte spontané. Il était aux anges, et cette fille étant son premier amour, il ne savait pas trop comment s'y prendre, comment réagir, dans le doute, il se dit qu'il était mieux d'y aller doucement, pour être sûr de ne rien gâcher.

Il s'approcha d'elle et l'embrassa tendrement, rêvant que cet instant où leurs lèvres se touchaient dure éternellement. Cette fille avait tout: un visage magnifique, avec un regard ensorceleur, une peau douce et lisse, un sourire qui ferait fondre le coeur de quelqu'un qui n'en a pas, des formes généreuses, un caractère bien forgé qui plaisait beaucoup à Alex. Bref tout.

Alex s'allongea sur un matelas posé dans la cave parmi le reste du bazar présent dans la pièce, et proposa à Clémentine de le rejoindre. Celle-ci lui sourit et s'exécuta. Tous deux profitèrent alors du privilège qu'était le fait de s'allonger. Ils venaient de passer sept heures en course permanente, et rien que de se poser sur ce matelas, qui n'était même pas confortable du tout, semblait être un bonheur qu'ils n'avaient pas connu depuis longtemps.

Le jeune homme se dit alors qu'il était peut-être temps de parler un peu de ce que deviendrait cette relation. Car même si l'ivresse du bonheur était encore présente, Alex savait de source sûre que Clémentine avait un petit ami, et ils ne resteraient pas éternellement tous les deux, seuls, écartés du reste du monde. Dans environ cinq heures, ils seraient de retour au campus, et devraient faire face à cela.

Alex n'aimait pas se compliquer la vie. C'est pour cela qu'il eut préféré éviter ce sujet qui pouvait être fâcheux, mais c'était quand même important: il était amoureux de cette fille et si il advenait qu'ils ne pouvaient pas finir ensemble et qu'il devait garder ce qui s'était passé pour lui au campus, il devait en être conscient. Il prit donc la parole:

-Clem, euh...J'aimerais qu'on parle un peu de nous. De ce que c'est. Je sais que c'est un peu chiant de devoir faire ça mais il le faut. Je sais que t'as un copain, et je sais aussi que je suis amoureux de toi. C'est pour ça qu'il faut qu'on en parle. Déjà j'aimerais savoir si ça signifie quelque chose pour toi? Je veux dire quand on va revenir au campus comment tu veux que ça se passe? Est ce que tu vas prétendre que ce n'est jamais arrivé? Ou alors tu vas rompre avec ton copain? Ou alors envisageais-tu continuer ce qu'on fait sans le lui dire, bien que j'aurais refusé cette dernière alternative. J'aimerais savoir comment va se passer notre futur. Si tu ressens pour moi ne serait-ce que la moitié de ce que je ressens ça voudra déjà dire qu'il faut que tu rompes avec Ace Lewis. Mais si tout ça n'est rien ou presque pour toi, dis le je comprendrais et je continuerais à vivre ma vie.

Il regarda Clémentine dans les yeux en attendant sa réponse.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Un entrainement...PV Alex   Lun 21 Jan - 10:11

Clémentine gouta à la tranquillité de la station allongée, certes si elle avait forcé elle aurait pu encore courir quelque temps mais n'en voyait pas l'intérêt, l'idée d'être allongé contre son petit copain était agréable. Soudain celui-ci prit la parole, l'air grave

-Clem, euh...J'aimerais qu'on parle un peu de nous. De ce que c'est. Je sais que c'est un peu chiant de devoir faire ça mais il le faut. Je sais que t'as un copain, et je sais aussi que je suis amoureux de toi. C'est pour ça qu'il faut qu'on en parle. Déjà j'aimerais savoir si ça signifie quelque chose pour toi? Je veux dire quand on va revenir au campus comment tu veux que ça se passe? Est ce que tu vas prétendre que ce n'est jamais arrivé? Ou alors tu vas rompre avec ton copain? Ou alors envisageais-tu continuer ce qu'on fait sans le lui dire, bien que j'aurais refusé cette dernière alternative. J'aimerais savoir comment va se passer notre futur. Si tu ressens pour moi ne serait-ce que la moitié de ce que je ressens ça voudra déjà dire qu'il faut que tu rompes avec Ace Lewis. Mais si tout ça n'est rien ou presque pour toi, dis le je comprendrais et je continuerais à vivre ma vie.

Clémentine se retint de lâcher un soupire, pourquoi fallait-il que les sujets graves prennent si vite placé dans la relation de deux jeunes, dans l'esprit de la jeune fille les choses avaient été vite évidentes. Embrasser Alex pour le plaisir de le doucher froidement après aurait pu plaire à la jeune fille si les sentiments n'avaient pas été là avec. Ace se montrait de plus en plus distant et Clémentine doutait de sa fidélité lors de ses sortis hors du campus alors pourquoi continuer cette relation avec Ace ? Clémentine avait de plus été considérablement touché par la déclaration d'Alex ce qui avec Ace ne s’était pratiquement jamais produit. L'enfant qui ressentait pourtant un désir permanent d'activité mental et physique n'avait pas envie de se lancer dans un long discours explicatif. Ils étaient jeunes et avaient toute la vie devant eux.

Pourtant il le fallait, vu les paroles d'Alex et l'importance que Clémentine lui vouait. Elle savait que ce genre d'attente pouvait vite devenir insupportable et ne connaissant que très peu Alex elle ne pouvait prévoir sa réaction. Clémentine n'avait jamais craint d'affronter le regard des autres elle savait qu'elle aurait toujours des amis fidèlespour l'aider à traverser les pires moments. Un autre élément de motivation était probablement la maturité affichée dans la réponse d'Alex, il semblait sincère et aimant et surtout réaliste, prêt a ce résigné au choix que ferait ça belle. Cela plaisait considérablement à la jeune fille, les jeunes mâles immatures l'imssupportait cela prouvait encore une fois que l'amour n'avait pas frappé au hasard Ses iris si perturbants se plongèrent dans les yeux du jeune homme aux cheveux d'or.

-Si je n'avais rien ressentit pour toi je te l'aurais probablement fait savoir dès l'instant où tu m'as embrassé pourtant je ressens réellement des choses pour toi des choses fortes vois-tu, et je vais rompre avec Ace

Clémentine posa sa tete sur le torse d'Alex elle espérait que sa brève réponse avait suffi à rassurer le jeune homme, la relation professionnelle basée sur un rapport hiérarchique établi au début de l'exercice n'existait plus et Clémentine en était très contente. Elle était aussi contente de la réussite de l'exercice, bien sûr elle vivait sur le principe que rien n'était jamais joué d'avance pourtant l'issue a cela semblait toute trouvée. Elle aurait ainsi une bonne occasion de se faire bien voir de la direction. Elle songea au gamin qui l'avait balancé, qu'allait-elle lui faire subir ? Une blague, pas scandaleuse par forcément méchante mais rigolote et propre à faire peur au gamin. Soudain la fenêtre par laquelle ils étaient entrée se bloqua, aussitôt Clémentine sentit l'adrénaline montée en elle, elle regretta de ne pas avoir inspecté la maison. Le comportement d'agente paranoïaque et perfectionniste qui lui était propre reprit le dessus. D'un bond elle se releva

-Blocage d'issue... Ils veulent nous piéger c'est forcément ça! Faut qu'on monte le haut!

Elle renfila son sac, l'adrénaline circulait déjà dans ses veines, elle avait vécu en tant qu'espionne mais aussi en tant qu'enfant criminel et surtout en tant qu'enfant en fugue et recherché par là police, ce genre d'expérience pouvait soit vous brisez soit vous rendre dur, et paranoiaque. Dans le cas de Clémentine cela avait été la seconde option. Les deux montèrent en haut au pas de course, la rousse était prête à commencer un combat dans la seconde à venir. Il n'y avait personne, juste une valise posée une sur une table, Clémentine écarquilla les yeux, stupéfaite, à quoi rimait tout cela . La jeune fille sentit une vague d'énervement déferler sur elle comme à chaque fois qu'une de ces intuitions paranoïaque était trahi. D'autant plus que la valise était disposée trop simplement, cela cachait quelque chose, maitrisant toutefois son énervement la jeune fille restait alerte

-C'est strange! Pourquoi ils nous bloqueraient si c'est pour qu'il n'y est personne en haut

La jeune fille se dirigea vers la porte et l'ouvrit sans aucune difficulté, puis enfin elle ouvrit la valise. Il s'agissait en fait d'une valise avec écran intégré, sur ce ledit écran voila ce qui était marqué

Clémentine Jakson = Katrina Van Slomse 12 ans fille Gertrud et Fritz Van Smoles

Alex Svensen = Ewert Van Slomse 11 ans fils de Gertrud et Fritz Van Smoles

Vous devrez rester fidéle a cette couverture quoi qu'il arrive

Puis le message s'effaça, Clémentine échangea un regard interloqué avec son petit copain
-C'était ça la valise... Je sens vraiment par la suite de ce qui va nous arriver, faut qu'on sorte
Clémentine n'avait pas encore fini sa phrase qu'une fumée blanche envahit la pièce, les deux enfants perdirent conscience.
***
Clémentine était attachée sur une chaise, on lui avait passé des chaines aux pieds aux mains et un harnais métallique penserait son thorax. Elle ouvrit les yeux, Alex qui se trouvait face à elle avait été victime d'une manoeuvre similaire. Clémentine sentit encore une fois une vague d'adrénaline déferler sur elle. L'enfant ne comprenait pas ce qui se passait, puis soudain un homme pénétra dans la pièce
-Qui êtes-vous ? Que faisiez-vous sur ce terrain ?

Clémentine comprit alors l'intérêt de la "couverture" qui leur avaient été fournis, cela ne collait pas du tout avec ce que lui avait dit l'instructeur. Elle ne manquerait pas de se plaindre auprès de la direction
-Je suis Katrina Van Smolses, mon frère Ewert et moi nous sommes perdu nos parents Gertrud et Fritz Van Smoles doivent nous chercher
Clémentine avait prit soin de s'exprimer avec un accent allemand, l'homme lui mit une gifle, sèche claquante et forte pourtant Clémentine refusa de montrer le moindre de douleur
-Et d'où viennent ses sacs ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Un entrainement...PV Alex   Mar 29 Jan - 15:46

Alex se réveilla attaché à une chaise, les poignets et les chevilles enchaînées. Il ne pouvait pas bouger, et cela l'agaçait au plus haut point. Il entendait vaguement son équipière et l'homme debout converser, sans réellement percuter ce qui se passait. Il vit alors l'homme gifler fortement Clémentine. Alex s'écria:

-Ne la touche pas!!

L'homme resta insensible à la prise de parole d'Alex et se contenta de demander d'où venaient leur sac. Alex reprit son calme. Il savait parfaitement que la direction de CHERUB n'aurait pas mis un agent non opérationnel et une agente non expérimentée dans une situation réelle. Il savait donc qu'il avait droit à l'erreur, et sortit donc le premier mensonge sensé qui lui passa par la tête:

-Avec nos parents, on était sensé faire du camping. On avait prévu ça depuis des semaines! Mais il faisait noir et on les a perdu de vue. Oh mon Dieu, j'espère qu'ils vont nous retrouver!!

Le jeune homme enchaîna alors avec un sanglot plus que réaliste. Il avait déjà prit des cours de théâtre dans sa jeunesse, et savait pleurer sur commande. L'homme qui les avait interrogé semblait à peu près convaincu par leurs arguments, mais un deuxième homme arriva dans la salle et dit:

-Chef, huit de nos bombes d'entraînement ont été désamorcées!

Le regard de l'homme qui les interrogeait changea:

-Du camping hein? Dites moi ce que vous faisiez réellement!

Alex prit la parole de nouveau en adoptant un ton paniqué

-Quoi? Il y a des bombes ici? Mais c'est super dangereux! Comment voulez vous que des enfants aillent dans un merdier avec des bombes, volontairement, en connaissance de cause?

-Mouais, pas faux. Et avez-vous vu quelqu'un ici?

-Bah pour être honnête on y voyait rien! Il faisait nuit noir, on était au milieu de nulle part. On est arrivé dans ce petit patelin de six-sept maisons et on a vu personne on s'est dit que tout le monde devait être au lit. On a tapé à la porte d'une maison, mais sans aucune réponse, et on a vu que la porte était ouverte. On avait tellement froid, on s'est dit qu'on pouvait y rentrer pour quelques minutes histoire de trouver un téléphone pour appeler nos parents. On cherchait le téléphone quand de la fumée est entrée dans la pièce, et on a atterrit ici. Mais on a vu personne ce village était complètement désert!

Alex avait dit tout ça d'un ton qui frôlait le sanglot, mais sans en faire trop. Leurs interrogateurs semblaient avoir eu les informations qui leur fallait. Alex se sentait soulagé, et demanda de manière semblant tout à fait légitime:

-Maintenant serait-il possible de nous détacher, s'il vous plaît? On meurt de faim et on aimerait prévenir nos parents!

L'homme se tourna vers Clémentine:

-Donnes-moi le numéro de tes parents et nous les appellerons. Après, nous vous relâcherons.

Alex espérait que sa partenaire connaissait un numéro d'urgence CHERUB qui pourrait les couvrir ou quelque chose comme ça, peut-être qu'on lui avait donné un numéro pour cela pendant qu'Alex était endormit en sous-vêtements au début de l'exercice.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Un entrainement...PV Alex   Ven 1 Fév - 16:31

Forcer l'admiration de quelqu'un était une chose, forcer l'admiration d'une jeune fille narcissique telle que Clémentine en était une autre. Alex avait parfaitement joué le rôle de l'enfant perdu et triste, personne n'aurait pu se douter qu'il était un futur agent secret. Bref Alex avait été parfait et Clémentine était fière de l'avoir comme petit ami. Bien sur tous les agents de CHERUB étaient capables d'une telle prestation mais Alex n'avait pas encore suivi l'entrainement adéquat.

-Donnes-moi le numéro de tes parents et nous les appellerons. Après, nous vous relâcherons.

L'instinct de Clémentine lui hurlait de se montrer insolente et non coopérative avec cet homme qui s'était montré brutal et qui l'avait giflé. Elle savait parfaitement que la direction les avait placé dans cette situation volontairement, bien sûr notre jeune protagoniste était tout simplement furieuse qu'on ne l'est pas prévenue de la fin de la simulation mais l'effet de surprise avait été renforcé. De plus si elle faisait cela elle ne se comporterait pas du tout comme une agente de CHERUB devait le faire. Si bien que d'un ton froid elle donna le numéro qu'un instructeur lui avait donnés en cas d'urgence. L'homme sortit de la pièce, elle lança un regard à Alex. Le genre qui voulait dire bravo, elle espérait qu'Alex comprendrait. L'homme revint il était accompagné de l'instructeur responsable de l'exercice, les deux enfants furent détachés.

-Quand on m'a dit que deux gosses allaient faire cette simulation j'étais sceptique surtout en sachant qu'il y avait une recrue, mais vous avez mis moins de temps que des adultes! Bref bravo à vous deux! Fit leur ancien bourreau
-Il est évident que je vous mets un A à tous les deux, et la direction sera mise au courant de votre bonne performance. fit l'instructeur

Clémentine était tout bonnement ravie, elle était contente de rentrer au campus, d'avoir une bonne note et de sortir avec Alex. Bien sûr il fallait qu'elle rompe avec Ace mais tant pis. Ils prirent un hélicoptère qui les ramena sur le campus. Clémentine embrassa son petit copain puis se dirigea vers la chambre d'Ace. Rompre avec lui prit une bonne demi-heure de dialogue durant lesquelles Ace tenta de reconquérir Clémentine. Celle-ci se montra froide puis prit une longue douche avant de rejoindre son petit copain.

[Poste court mais comme il est là pour cloturer^^ ]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un entrainement...PV Alex   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un entrainement...PV Alex
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Nuage de Minette-Coeur Mélée :2ème entrainement
» Danse ta vie vie, danse [Alex]
» Aprés Michaelle Jean à Ottawa voila Carl-Alex Ridoré à Friboug
» Demande de rp d'entrainement avec une personne connaissant le rokushiki
» Alex Larsen, nouvo minis Lasante fè bèl figi devan OAS.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CHERUB Campus rpg :: L'Extérieur :: Autres Lieux :: United Kingdom :: » Angleterre-
Sauter vers: