CHERUB: L'évolution
 

Partagez | 
 

 Rencontre à la "frenchie" [PV LUCILE]

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Rencontre à la "frenchie" [PV LUCILE]   Sam 9 Mar - 19:24

Alex Svensen venait de passer cent jours au camp d’entraînement, en compagnie de Tudor et des autres recrues, dans le cadre du programme d’entraînement. Cela faisait donc plus de trois qu’il n’était pas retourné dans la ville de son enfance : Londres. Sa joie fut donc gigantesque lorsqu’il put enfin faire une virée dans la capitale, deux semaines après le jour où il était devenu agent opérationnel.

Ce matin-là, il se leva tôt, comme à son habitude. Il voulait profiter un maximum de sa journée à l’extérieur du campus. Cela lui ferait décompresser en vue de sa première mission qui approchait peu à peu. Il n’avait pas encore eu beaucoup de détails, et avait encore le temps de se préparer psychologiquement, mais était content de pouvoir se couper un peu de la routine du campus, qu’il aimait mais qui pouvait parfois être éprouvante.

Alex fit sa toilette et s’habilla. Il choisit ce jour-là un jean bleu très foncé, se rapprochant du noir, avec une chemise noire aux manches retroussées, et une paire de Vans. En cette fin décembre, il faisait relativement froid, et même si Alex n’était pas frileux, il enfila une écharpe bleue et noire et une veste en cuir par-dessus.

Le jeune homme prit ensuite son petit déjeuner, composé de pâtisseries françaises dont il raffolait. Le franco-britannique tenait plus de son côté anglais, car il avait grandi à Londres, mais la part française de ses origines était quand même importante à ses yeux. Alex était content de ses origines, qui allaient peut-être lui permettre dans des missions futures de partir dans ses pays d’origines.

Il pouvait autant partir dans un pays anglophone que francophone, ou encore au Danemark, d’où venait sa grand-mère. De plus, il parlait désormais le russe presque couramment, ce qui amenait son total de langues parlées à quatre. Autant dire que la direction de CHERUB pouvait l’envoyer dans de nombreux endroits. Mais dans l’instant présent, c’est à Londres qu’il allait. Le jeune homme arriva dans cette ville à dix heures et quelques, et on lui donna rendez-vous à la gare de King’s Cross à dix-sept heures.

Même si d’autres agents étaient présents, Alex était étrangement parti seul. Clémentine, sa petite amie, était punie pour une quelconque bêtise qu’elle avait faite, Alex n’avait pas vraiment compris quoi, Esteban passait du temps avait Izaac Reagan son partenaire du PEI et tous ses autres amis avaient eu des empêchements de la sorte, si bien que le jeune T-shirt gris s’était retrouvé seul pour aller à Londres.

Mais cela lui importait peu. Londres était le temple de son enfance. Il avait donc parfois besoin d’être seul, sans les agents qui peuplaient sa nouvelle vie, pour pouvoir se remémorer l’ancienne. Alex était un loup solitaire de nature, qui s’était socialisé avec le temps, mais dont l’instinct de démarquage du reste du monde revenait de temps en temps, donnant vie à un besoin d’isolement. Alex allait pouvoir satisfaire cette envie ce jour-là.

Alex regarda autour de lui. Il était de bonne humeur à l’idée de se promener de nouveau dans la capitale anglaise. Il aimait l’atmosphère que dégageait Londres. Arrivé à Regent Street, il profitait de la vue qu’offrait cette rue. Un énorme boulevard parsemé de part et d’autres de boutiques dans lesquelles se ruaient des groupes de filles parties faire du shopping ensemble.

Les trottoirs grouillaient de touristes ou de riverains, se promenant, achetant, mangeant. Le jeune homme acheta un milk shake au Starbucks et continua son chemin. Il prit le métro, plus exactement la Northern Line, dans le but d’aller à la station Arsenal, pour faire un tour à l’Emirates Stadium, le stade du club de son cœur, qu’il n’avait pas vu depuis longtemps.

Alex se souvint qu’enfant, il adorait aller dans le métro londonien, et regarder les gens autour de lui. Il essayait d’imaginer leur vie, l’endroit où ils vivaient, la tête de leur conjoint, le nom de leurs enfants… Cet exercice plut à Alex qui se dit qu’il pourrait le refaire avec ses compétences d’agents. Il constata que les compétences ne faisaient pas tout : il avait bien plus d’imagination étant petit, il le fait qu’il ait plus de mal à mettre un profil sur l’apparence d’une personne en témoignait.

Il réussit quand même à imaginer un Calvin Smith, domicilié dans Chelsea, employé dans une banque, marié à une femme qui lui pourrit l’existence, deux enfants, une maîtresse de dix ans de moins que lui, et un Sean dont il n’arriva pas à trouver un nom de famille, touriste irlandais habitant à Belfast, barman de profession, en visite chez son cousin Willy.

Cette activité eut pour effet de faire passer le temps du voyage. Il alla donc au stade, passa quelques instant là-bas, acheta à la boutique du club un porte clé et se promit qu’il devrait prochainement aller à un match avec ses amis du campus. Il revint par la suite au point de départ, Regent Street, qui était à quelques stations du stade.

Non loin de cette rue, il y avait un parc, Regent Park, où Alex avait l’habitude d’aller dans sa jeunesse. Il décida de s’y rendre, pour respirer un peu l’air frais de l’hiver dans une atmosphère plus propice. Il entre dans cet espace vert, qui ne l’était pas vraiment car la neige avait tout recouvert. Le paysage était magnifique, les arbres et les pelouses étaient entièrement surplombés d’une fine couche de blanc, qui brillait au soleil.

Alex s’assit sur un banc, et songea durant de longs instants à de nombreuses choses : son existence passée, ses relations actuelles, sa situation future… Il était très heureux de la vie qu’il menait désormais, mais éprouvait toujours une pointe de mélancolie lorsqu’il s’agissait de Londres. Perdu dans sa rêverie, il appréciait la vue qu’il avait devant lui. Il se souvint des nombreux bonhommes de neiges qu’il avait faits ici-même, lorsque ses parents étaient encore en vie.

Il ferma les yeux. Emporté par les souvenirs de son enfance et la beauté de l’endroit, Alex était comme dans un autre monde. Un monde révolu, celui d’avant CHERUB. Il resta ainsi pendant quelques minutes, et lorsqu’il rouvrit les yeux, il sursauta de surprise lorsqu’il vit une jeune fille assise juste à côté de lui. Il remarqua ensuite qu’il la connaissait : cette fille était une des recrues de la prochaine session du Programme d’Entraînement Initial, qui allait commencer bientôt.

Alex souvint de son prénom, Lucile, mais pas de son nom de famille. Elle tourna la tête vers lui, et le T-shirt gris ne savait pas vraiment quoi lui dire : le jeune homme se contenta de lui demander :

-Euh...Ca va?

Alex se rendit alors compte qu’il avait posé cette question en français. Après avoir passé cent jours à ne parler que dans cette langue avec Quentin, son binôme Québécois, cette langue venait presque naturellement à lui. Mais la jeune fille ne devait pas comprendre ce qu’il venait de dire. Il attendit sa réaction.
Revenir en haut Aller en bas
 
Rencontre à la "frenchie" [PV LUCILE]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Do you want to travel the world ? [Lucile]
» Lucilie bouchère (Cochliomyia hominivorax)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CHERUB Campus rpg :: L'Extérieur :: Londres-
Sauter vers: