CHERUB: L'évolution
 

Partagez | 
 

 Mission de Miguel Vasquez & Alex Svensen: "Football & C.A Traffic"

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Mission de Miguel Vasquez & Alex Svensen: "Football & C.A Traffic"   Dim 17 Mar - 13:46

Vous devrez RP ci-dessous avec l'ordre indiqué à la fin du message du PNJ. L'ordre peut changer d'une fois à l'autre. A la fin de ce message, un certain nombre d'informations vous sera communiqué pour le déroulement de la mission. Vous aurez le lieu, la durée qui devra s'écouler dans le poste et les personnes que vous rencontrerez.

Code couleur:

~> chaque agent utilisera son code couleur personnel
~> les PNJ éventuels utiliseront cette couleur (color= orange)

En fonction du premier post de chaque agent. L'ordre devra alors être suivi scrupuleusement.

Lieux du rp: (les lieux soulignés doivent être inclus dans le RP, les autres au choix)

- Voiture
- Blackpool
- Autres lieux éventuels


Durée réelle du rp:

-Pas plus de quelques heures

Détails:

- Longueur minimum du message: 25 lignes.
- Temps laissé pour répondre: 1 semaine.


Ordre de postage:

- Shanon Quinn
-Alex
-Miguel
-PNJ
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Mission de Miguel Vasquez & Alex Svensen: "Football & C.A Traffic"   Dim 24 Mar - 12:36

Vendredi 3 janvier
22h34
_____________________________

    Shanon était aussi excité que ses propres agents, elle allait partir en mission ! Plus comme une jeune T-shirt gris certes mais en mission tout de même ! DE plus es en tant que contrôleuse de mission a par entière cette fois ! Son coeur battait toujours aussi fort même après toute ces années...

    Sur ce pensées la jeune femme referma la dernière mallette de matériel . Elle partirait le lendemain de bonne heure, autant s'endormir maintenant, elle déposa la mallette dans un coin de la chambre et se dirigea vers la salle de bain, elle se brossa les dents puis se peigna les cheveux, elle pris le temps de retirer son treillis et elle souleva un coin de sa couverture avant de se couler dans le creux qu'avait laissé son corps depuis le temps qu'elle habitait ici, elle se roula en boule, sentant son souffle chaud sur ses genoux puis elle sombra dans un sommeil sans rêve.


Samedi 4 janvier
6h59
___________________________

    BIP ! BIP ! BIP ! Shanon abattit durement son poing sur son réveil et se retourna dans le lit. Encore a moitié endormi elle se leva avec difficulté et se traîna jusqu’à la salle de bain, la elle laissa couler l'eau pour qu'elle se réchauffe puis se déshabiller avec lenteur, lorsque l'eau fut a bonne température et se glissa dessous, elle reçut comme un coup de fouet et se réveilla instantanément, elle se lava, puis elle sortit et se sécha, Shanon choisi des habits civil, préférant un jean bleu-ciel, un T-shirt violet et une chemise a carreaux comme les "bûcheron" comme certains dise, elle ferait bien ravaler leur langue a ces certains... Pour finir elle se coiffa, se brossant les cheveux et se les issant avec applications, elle se regarda avec un sourire amusé dans le miroir, la tenue civile était prête. Sur le chemin du réfectoire elle croisa Alex Svensen en tenu d'agents, elle le salua avant de lui siffler a l'oreille:

    - Qu'est-ce que tu fais dans cette tenue ! Va t'habiller en civil, sinon rendez vous au parking dans une heure, vous prendrez la 205 GTI. Préviens Miguel.

    Le jeune femme fila vers la cantine après avoir donné ses instructions, elle mangea léger. Elle quitta le réfectoire sous les regard de certains garçons âgées qui ne laissai pas de doute quand a leur projet pour elle puis se dirigea vers sa chambre, une fois arrivé elle pris les dernières mallette de matériel qu'elle transporta jusqu'au parking, elle les déposa dans une Mercedes grise, voiture assez banal parmi les londoniens... Enfin, une heur eplus tard ils arrivèrent, la jeune femme pris la parole:

    - Bon les bout d'chou ! Je vous file 30 livres d'argent de poche chacun, essayer de pas trop dépenser je vous donnerais pas 30 livre tout les jours ! Miguel, Voici 200 livres que tu aura a cacher dans votre appartement, je veux que cela soit bien cacher ! Je préfère être trop prudente que pas assez... Ah oui INTERDICTION de se servir dans les 200 livres si ce n'est pas important ! Elle tendit tous les papiers a Miguel, lui donna les clés et le matériel. Je prendrais la Mercedes grise kà, véhicule de secours si on doit se barrer en vitesse, sinon votre voiture a vous c'est la 20( GTI, allez ! Go les bout d'chou !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Mission de Miguel Vasquez & Alex Svensen: "Football & C.A Traffic"   Mer 27 Mar - 10:59

Samedi 4 Janvier
6h30

____________________________________

Alex Svensen se réveilla, très excité parce que, ce jour-là, il partait en mission pour la première fois. Il sortit de son lit, calmement, alors qu'il était déjà heureux de voir qu'il s'était réveillé, et qu'il n'aurait pas de problème de retard. Il s'avança vers sa salle de bain, et prit sa douche, longue et fraîche, car il avait le temps. Il en savoura chaque minutes, car cela avait réussi à lui enlever son stress.

Il s'habilla ensuite par réflexe en tenue d'agent, et descendit prendre son petit déjeuner. Il se fit alors remonter les bretelles par Shanon, qui lui rappela qu'il devait être en tenue civile pour la mission. Ah oui, pensa-t-il. Comment avait-il pu être aussi stupide? Surement l'appréhension. Il remonta dans sa chambre, se prépara de meilleure manière, et fit sa valise. Il tait prêt à rejoindre le parking.


____________________________________

Samedi 4 Janvier
8h30
Parking du campus

____________________________________

Alex monta dans la 205 GTI après que Shanon leur ai donné des recommandations. Leur couverture disait que lui et Miguel étaient frères, orphelins d'origine espagnole, Miguel étant majeur et Alex son petit frère vivant chez lui. Alex avait pris soin de prendre dans sa valise uniquement des vêtements qui n'étaient pas de marque, ou presque, car ils étaient supposés être fauchés.

Le jeune T-shirt gris partait enfin en mission! Il ressentait un mélange de joie, d'anxiété et d'impatience à cette idée. Il regardait Miguel conduire, l'air calme: il devait avoir l'habitude, lui de ce genre de mission de routine, après toutes celles qu'il avait eu. Ce n'avait pas l'air d'être une mission très dangereuse pour lui, mais il comptait bien se rendre utile du mieux qu'il pouvait pour démanteler ce trafic!

Après tout, il se devait de réussir sa première mission, c'était essentiel pour lui, il y tenait beaucoup! Son rôle serait surtout au début de la mission, à la base, car il devait intégrer l'équipe de football junior de Blackpool, se lier d'amitié avec le fils du cerveau de ce trafic, et placer des micros chez eux, peut-être, avant de faire en sorte que Miguel obtienne un emploi dans le trafic.

Alex était content de pouvoir mettre ses talents pour le foot à la disposition de CHERUB, mais il se dit que ce n'était pas en faisant cela qu'il obtiendrait le T-shirt bleu marine, et espérait donc qu'il aurait plus de choses à faire. Il se tourna vers Miguel et lui dit:

-Excuse-moi si je ne parle pas des masses, j'ai besoin de me détendre, pour l'instant.

Il prit ensuite un casque et écouta du Muse un moment. Il ne voulait pas jouer les associables, et espérait bien s'entendre avec son partenaire de mission, mais il avait besoin de se poser avec un peu de musique. Le voyage continua, les deux agents échangèrent quelques mots, et arrivèrent finalement à Blackpool. Il descendit de la voiture et vit alors la ville qui accueillerait sa première mission en tant qu'agent opérationnel: c'était une nouvelle étape de sa vie.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Mission de Miguel Vasquez & Alex Svensen: "Football & C.A Traffic"   Mar 9 Avr - 7:13

Samedi 5 janvier
7:45 am
Chambre de Miguel Vasquez
_________________________

Le réveil sonne et un œil noisette, embué de sommeil s'ouvre. La pénombre de la chambre invite à se replonger le plus vite possible dans le sommeil. Mais au prix d'un effort presque surhumain, Miguel s'assied sur le bord de son lit. Un bâillement lui décroche la mâchoire et il frotte ses yeux qui peinent à s'ouvrir.

Durant quelques secondes, l'espagnole reste assis, hagard à tenter de se souvenir pourquoi il se lève si tôt un samedi matin. Peu à peu, les rouages de son cerveau se remettent en marche et il se souvient: la mission! Il est attendu dans mois de trois quarts d'heure au parc de voitures.

Doucement, il se dirige vers sa douche pour procéder à ses ablutions matinales. Une fois propre et sec, il prend les habits déposés à son attention durant la nuit devant son armoire. C'est assez perturbant de se dire que des gens, il ne sait pas qui, sont entrés dans sa chambre (verrouillée de l'intérieur) et en sont sortis sans bruit, refermant le verrou de sécurité. Ne pas trop y penser lui sembla la meilleure chose à faire.

Il enfila donc les vêtements, accessoires indispensables de son personnage. Un t-shirt élimé portant l'imprimé Adidas, un jeans râpé et des basket défoncées. Ainsi vêtu, il se contempla. Miguel Vasquez était devenu Miguel Torres. A la demande de sa contrôleuse, il ne s'était pas rasé depuis deux jours. Ça avait pour conséquence de le faire paraître plus vieux que ses 15 ans, impression accentuée par sa stature musclée.

Il piocha une pomme dans son petit réfrigérateur et prit une brique de jus d'orange. Il avala ce frugal petit-déjeuné en chemin, traînant derrière lui une valise qui avait connu des jours meilleurs.

Il retrouva Shanon et Alex dans le parc.

- Bon les bouts d'chou ! Je vous file 30 livres d'argent de poche chacun, essayer de pas trop dépenser je vous donnerais pas 30 livre tout les jours ! Miguel, Voici 200 livres que tu aura a cacher dans votre appartement, je veux que cela soit bien cacher ! Je préfère être trop prudente que pas assez... Ah oui INTERDICTION de se servir dans les 200 livres si ce n'est pas important ! Je prendrai la Mercedes grise là, véhicule de secours si on doit se barrer en vitesse, sinon votre voiture a vous c'est la 205 GTI, allez ! Go les bouts d'chou !

Miguel regarda la jeune femme comme si elle était folle. "Les bouts d'chou" !?! C'était quoi ce surnom de merde? Elle ne se rendait pas compte que Miguel la dépassait de presque une tête? Et franchement son physique ne la faisait pas paraître bien plus vieille qu'eux. Il décida de lui faire comprendre, pas subtilement du tout, que ce surnom ne lui convenait pas.

- Ok la vielle, on prend l'épave!

Sans attendre de réaction il se dirigea vers la voiture et se mit au volant. Cette mission s'annonçait tranquille. Il jouerait juste le glandeur opportuniste et se montrerait avisé quand la situation s'y prêterait, histoire de se faire remarquer. Pas trop trop dur donc.

Son partenaire n'était pas un grand bavard, mais l'espagnole devina que pour lui, le début de sa première mission devait être un moment fort. Miguel se creusa la tête pour se souvenir de sa première mission à lui. Il ne dû pas chercher longtemps. Un trafic d'objets d'art spoliés à des familles juives durant la Seconde Guerre Mondiale. Il avait fait équipe avec Alex Fowl, un agent qui avait quitté CHERUB depuis presque 5 ans maintenant.

- Excuse-moi si je ne parle pas des masses, j'ai besoin de me détendre, pour l'instant.

Miguel sourit.

- Je connais ça. C'est tout neuf pour toi, mais tu verras, ça va bien se passer!

Respectant son silence, Miguel se concentra sur la route. Après un peu plus de trois heures et demie de route, ils arrivèrent à Blackpool. L'espagnol se référa à la carte qui figurait dans la boîte à gant pour trouver leur nouvelle "maison". Il trouva sans peine. C'était une barre d'immeuble datant des années septante ayant besoin d'un bon ravalement de façade.

Il gara la voiture à cheval sur le trottoir, à la suite d'une dizaine d'autres.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Mission de Miguel Vasquez & Alex Svensen: "Football & C.A Traffic"   Mar 9 Avr - 16:14

Shanon n'était pas trop loin du logement des agents, elle était plus dans un petit studio situé à quelques kilomètres de la maison des deux jeunes hommes. La mission avait pour but d'infiltrer un trafic d'armes relativement important, ainsi donc même si les agents vivaient seuls la contrôleuse se tenait prête à intervenir très rapidement en cas de pépin, et à reprendre les agents en cas de mauvais comportement. Miguel lui avait envoyé un texto pour lui dire qu'ils étaient bien à la maison. Ainsi une heure durant la jeune femme avait relu ses documents tout en sirotant un thé. Puis elle décida qu'il fallait qu'elle agisse, Shanon ignorait ce que les agents avaient prévu de faire de leur journée, mais elle avait déjà une idée bien précise. Ainsi la jeune femme saisit son portable et tapa rapidement

"Dès que vous aurez fini de vous installer allez chez les Howell, vous vous présenterez comme les frères Torres, tout d'abord parlez du recrutement d'Alex dans le club et si le sujet peut parlez venir d'un éventuel job pour Miguel"

Puis elle envoya le message à Miguel en quelques secondes son portable, un blackberry lui indiqua que l’agent avait bien vu son message. Avec calme la jeune femme commença à attendre, si cela se passait mal ce qui était fort peu probable la mission serait compromise dans son entièreté. Mais elle comptait sur l’expérience de l’espagnol pouréviter tout faux pas.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Mission de Miguel Vasquez & Alex Svensen: "Football & C.A Traffic"   Mar 9 Avr - 16:29

Vous devrez RP ci-dessous avec l'ordre indiqué à la fin du message du PNJ. L'ordre peut changer d'une fois à l'autre. A la fin de ce message, un certain nombre d'informations vous sera communiqué pour le déroulement de la mission. Vous aurez le lieu, la durée qui devra s'écouler dans le poste et les personnes que vous rencontrerez.

Code couleur: (les lieux soulignés doivent être inclus dans le RP, les autres au choix)
-Maison de Calvin Howell



Durée réelle du rp:

Une heure ou deux pas plus

Détails:

- Longueur minimum du message: 30 lignes
- Temps laissé pour répondre: /


[u]Ordre de postage:
-Alex
-Mguel
-PNJ
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Mission de Miguel Vasquez & Alex Svensen: "Football & C.A Traffic"   Dim 14 Avr - 14:32

Alex et Miguel s'installaient dans leur nouveau domicile, un petit appartement très laid et ne possédant que peu de place. Dans leur couverture, ils devaient passer pour des gens dégourdis mais fauchés, comme l'était le chef du trafic d'armes qu'ils essayaient de démanteler. Cela était supposé l'attendrir, en quelque sorte. Il devait prendre les deux frères en affection, car ils lui rappelleraient ce qu'il était lui-même plus jeune.

Le fait qu'il ait été décidé qu'ils soient orphelins dans leur couverture n'était pas anodin non plus: ayant eu une mauvaise expérience de ses parents biologiques, Howell s'identifierait bien mieux aux deux garçons s'ils n'avaient aucune autorité parentale avec eux. Alex voulait assurer une approche certaine avec le manager du club de Blackpool, et ce, même si par le plus grand hasard, ou malchance, il n'arrivait pas à intégrer l'équipe. Il pensa donc à ce qu'on lui demandait de faire à ce moment-là.

Shanon avait donné les directives aux deux agents. Leurs ordres étaient d'aller sonner chez les Howell dès qu'ils se seraient arrêtés. Alex trouvait cette approche très directe. Un peu trop à son goût. Mais il devait suivre les ordres s'il ne voulait pas avoir de problèmes. S'il avait dû élaborer le plan, il aurait d'abord privilégié la logique: Howell était le président du club, et pas l'entraîneur, il fallait donc un autre prétexte pour aller l'aborder que faire la connaissance d'une future recrue, car un président n'en aurait pour l'instant rien à faire.

Alex réfléchit un peu: les Howell vivaient dans une maison très grande, qui se trouvait en face de l'immeuble où s'étaient installés les deux jeunes hommes. Ces derniers étaient encore en installation, ils pouvaient donc entrer bien mieux et plus discrètement en contact avec leur cible en se présentant comme leurs nouveaux voisins, et leur demander gentiment d'emprunter un outil qu'ils n'auraient pas, vu leur condition.

C'était bien mieux. Cela serait bien moins suspect, permettrait d'évoquer la situation de Miguel pour demander plus tard un emploi. Rien ne l'empêcherait par la suite de feindre découvrir son nom, et de s'étonner qu'il soit le président du club qu'il allait rejoindre. Le résultat serait le même, mais la manière bien plus subtil et sûre. Shanon devait revoir ses techniques d'approche. Il fit par de ses idées à Miguel, et partit appliquer sa méthode chez les Howell.

Il sortit de l'immeuble, et traversa la rue, arrivant chez les Howell. Alex était étonné qu'une maison aussi belle pouvait se trouver aussi proche d'un immeuble miteux qu'était le leur. Elle avait deux étages, des balcons fleuris, une façade extérieure très jolie, et un beau jardin. L'intérieur devait être très plaisant à l'oeil également, car les Howell étaient une famille très aisée. Le jeune agent s'approcha du portail, et pressa la sonnette.

La porte de la maison s'ouvrit et un homme qui semblait en très bonne forme physique, rasé de près, tenue impeccable, et bien coiffé traversa l'allée et demanda depuis le côté intérieur du portail, voulant surement voir qui était là. Alex prit l'initiative de lui parler:

-Excusez-moi de vous déranger, Monsieur, mais mon frère et moi sommes vos nouveaux voisins d'en face, et nous voulions vous demandez si vous auriez quelques outils à nous prêter, on en manque. D'un côté on a pas grand chose, vu notre situation...Enfin ce n'est pas votre problème, pas besoin de vous importuner avec ça.

"Parfait." se dit le jeune homme. Il avait fait une approche polie, sobre, qui aurait parfaitement pu se passer dans n'importe quelle ville ou contexte, mais il avait aussi débordé un peu pour insister sur leur conditions de vie, qui introduisait ses allusions futures sur la nécessité de trouver un emploi pour Miguel. Cela différait un peu du plan d'origine, mais c'était aux yeux d'Alex plus judicieux. Il espérait juste qu'il ne se ferait pas remonter les bretelles pour son initiative.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Mission de Miguel Vasquez & Alex Svensen: "Football & C.A Traffic"   Lun 17 Juin - 14:16

Calvin Howell réfléchissait, il avait devant lui une liste de cinq recrues qui lui avaient été proposé par l’un des recruteurs du club, il n’avait officiellement rien à voir avec ce genre de décision mais il aimait se tenir au courant. E t puis, un avis positif ou négatif de sa part pouvait considérablement influencer le choix final de l’entraineur. Soudain l’on sonna à sa porte. Deux blonds se tenaient devant sa porte 
-Excusez-moi de vous déranger, Monsieur, mais mon frère et moi sommes vos nouveaux voisins d'en face, et nous voulions vous demandez si vous auriez quelques outils à nous prêter, on en manque. D'un côté on a pas grand chose, vu notre situation...Enfin ce n'est pas votre problème, pas besoin de vous importuner avec ça.
 
Calvin détestait l’idée que l’on puisse faire de lui un vieux frustré, alors il s’efforçait de se comporter de la façon la plus « cool » possible, et puis un bon voisin était toujours bien vue. 
 -Bonjour, vous ne me dérangez pas, entre voisins il faut bien s’aider ! Entrez les garçons. 

Obéissant à l’ordre de Calvin les agents pénétrèrent dans la maison, elle était spacieuse et confortable, la décoration élaborée montrait un niveau de vie élevé. Des médailles de football trônaient sur une commode située non loin du salon  les agents furent invités à prendre place. Quelques minutes plus tard la femme d’Andrew avait salué les garçons puis faits du thé avant de retourner à ses occupations. Andrew avait vite reconnu Alex comme l’une des recrues. Il se présenta, expliqua qu’il était manager du club de football local et posa alors plusieurs questions 
-Comment vous appelez vous ? 
-Pourquoi avez-vous emménagez ici ? 
-Pratique 
tu des sports Alex ? 

Les autres questions furent futiles et rapides, durant l’échange Calvin se montrait souriant, il semblait passer d’une question à l’autre de manière méthodique, ses réactions aux réponses d’Alex ou Miguel n’allaient pas plus loin que « je vois » ou autres formules d’usages. Après une rapide conversation clairement dirigée par Calvin, il prêta des outils aux garçons et termina en disant 
-Je sais que tu envisages de rejoindre le club Alex, soit à l’heure à l’entrainement de mercredi ! Au revoir les garçons !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Mission de Miguel Vasquez & Alex Svensen: "Football & C.A Traffic"   Lun 17 Juin - 14:42

Après l'entrevue avec Howell les deux agents se rendirent à leur nouveau domicile. L'installation se déroula normalement tout comme le week-end. Puis lundi matin les agents furent tiré du lit par une Shanon de mauvaise humeur. Elle annonça à Alex et Miguel que l'espagnol devait être immédiatement rapatrié au campus, qu'elle rentrait avec lui. Elle refusa de communiquer les raisons et déclara à Alex que son nouveau contrôleur de mission Jack Kalander arriverait dans la soirée. Aux yeux des autres Miguel avait trouvé un emploi à une centaine de kilomètres de la région. Ne bénéficiant pas de possibilité de loger Alex là-bas, il avait convaincu son demi-frère Jack "Torres" de venir vivre avec Alex car cela le rapprocherait de son travail. Alex avait comme seul objectif de se lier d'amitié avec David pour ensuite pouvoir perquisitionner la maison d'Howell. Le t-shirt gris avait été scolarisé dans la même classe que David ainsi que dans celle de Thalia , magnifique jeune fille blonde....
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Mission de Miguel Vasquez & Alex Svensen: "Football & C.A Traffic"   Lun 17 Juin - 14:52

Vous devrez RP ci-dessous avec l'ordre indiqué à la fin du message du PNJ. L'ordre peut changer d'une fois à l'autre. A la fin de ce message, un certain nombre d'informations vous sera communiqué pour le déroulement de la mission. Vous aurez le lieu, la durée qui devra s'écouler dans le poste et les personnes que vous rencontrerez.

Code couleur: (les lieux soulignés doivent être inclus dans le RP, les autres au choix)
-Maison de Calvin Howell
Le collège 

-Alentour du collège 

Durée réelle du rp: 

Lundi et Mardi 

Détails: 

- Longueur minimum du message: 50 lignes 
- Temps laissé pour répondre: /
-Durant le rp l'agent devra décrire trois situations 



1 Le dialogue avec Calvin
2 L'approche de la cible David 
3 L'approche de Thalia 


L'agent sera libre de manipuler les cibles mais devra se conformer aux caractères de celles-ci 


Thalia : blonde, très jolie, peu intelligente, séductrice, peureuse, très gâtée


David : impulsif, frimeur, bagarreur, populaire, sportif, fainéant.  

[u]Ordre de postage:
-Alex
-PNJ
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Mission de Miguel Vasquez & Alex Svensen: "Football & C.A Traffic"   Lun 17 Juin - 23:56

Samedi 5 Janvier, après-midi,  Maison de Calvin Howell 
_____________________________________________
 
Calvin Howell se montra très aimable avec les deux agents,  les invitant à rentrer et à faire la conversation. Il se montra très généreux surtout en questions. Etait-ce de l’intérêt poli ou de la méfiance, on ne pouvait le savoir, mais cela semblait relativement cordial. Il leur demanda leur nom, et pendant une seconde, pris dans l’ambiance agréable de cette conversation, il s’apprêtait à dire son vrai nom. Mais son esprit d’agent repris vite le dessus, et il se présenta sous le nom d’Alex Torres, la réponse de Miguel vint juste après. Il demanda ensuite aux agents la raison pour laquelle ils avaient emménagé à Blackpool, et Alex répondit que son frère étant majeur, il avait eu l’autorisation de s’installer seul, malgré la mort de leurs parents. Il ajouta qu’il ne supportait plus d’être trainé de famille d’accueil en famille d’accueil, sans pouvoir avoir son chez soi. Vint ensuite la dernière question, qui questionnait Alex à propos de sa pratique des sports. Ce dernier se demanda si c’était parce qu’il avait remarqué ses muscles qui s’étaient fortement développés, surtout pendant le Programme d’Entrainement Initial, ou si par tout hasard, il était au courant des projets d’Alex d’intégrer l’équipe. Le jeune homme se contenta de répondre qu’il pratiquait le football en tant que gardien, et qu’il avait fait beaucoup de natation et de sports de combats (il ne fallait pas que Howell soit étonné si Alex se retrouvait en situation où il se battait devant son fils, ne serait-ce que pour gagner la confiance de ce dernier). La conversation vira vers le football, car Calvin semblait en être tout autant passionné qu’Alex. Si cet homme n’avait pas été un dangereux trafiquant d’armes, Alex et lui se seraient certainement très bien entendu. A la fin de la conversation, Howell leur donna les outils dont ils prétendaient avoir besoin, et mentionna à Alex qu’il était au courant de son envie de rejoindre le club, car il avait étudié personnellement les dossiers. Alex fit semblant d’être surpris, et dit :
 
-Eh bien, je n’avais jamais entendu parler d’un président qui se penche sur les dossiers de son équipe junior, lorsque l’équipe A joue la montée en première division !
 
Calvin sourit un petit peu, et les salua. Le premier jour d’approche avait on-ne –peut-mieux fonctionné.
 
 
Dimanche 6 Janvier, 9h01, appartement d’Alex
_______________________________________
 
Alex avait eu chaud cette nuit, et avait dormi sans couverture, même si Miguel devait probablement le trouver fou pour ça. Il fut en tout cas très gêné lorsqu’il fut réveillé par une Shanon levée du pied gauche alors qu’il était en boxer sans aucune couette pour le cacher. Mais la contrôleuse d’habitude amusante ne sembla pas s’intéresser à ce détail, mais commença à dire sèchement que Miguel avait eu pour ordre d’être immédiatement rapatrié au campus. Alex était fatigué du voyage de la veille, et mit du temps à comprendre ce qui se passait. Malgré ses nombreuses questions, il n’eut droit qu’à une froide indifférence, et aucune réponse claire. Le jeune agent était frustré. Il voulait qu’on lui explique pourquoi il allait devoir achever seul une mission prévue pour un agent de 17 ans et un autre de 12. Il haussa un peu le temps, sans réfléchir au fait que Shanon était sa supérieure :


-Shanon tu déconnes ou quoi ? Je fais partie d’une mission qu’il a aussi ! Ça me concerne ! Tu peux pas me laisser en dehors de ça ! Crache le morceau !

La contrôleuse de mission se tourna vers lui d’un air menaçant, et lui fit comprendre par le langage qu’il ferait mieux de la boucler très vite. Alex réalisa qu’il avait manqué de respect à Shanon, et s’excusa en murmurant.  Il lui lança qu’il valait mieux pour lui qu’il dorme encore un peu, et elle approuva, plus tendre, lui disant que son nouveau contrôleur, Jack, arriverait dans la soirée. Le jeune agent n’eut même pas le temps de faire connaissance avec cette légende du campus. Il installa donc l’appartement en attendant son contrôleur, expliqua la version du scénario de couverture à Calvin Howell qui était venu récupérer ses outils, disant que son frère avait trouvé du travail très loin, et qu’il ne pouvait emmener Alex avec lui, mais que fort heureusement, l’appartement étant déjà acheté, il n’allait pas être replacé en famille d’accueil, mais que son demi-frère, au chômage, allait venir s’installer avec lui, espérant trouver du travail, mais que dans l’immédiat, ils allaient devoir se contenter des allocations. Le trafiquant le plaignit, pris d’affection pour Alex. Ce dernier savait qu’il avait joué son rôle à la perfection. Il avait clairement énoncé que son cas était précaire, presque désespéré, et Calvin l’appréciait bien. Il annonça donc fièrement la nouvelle à Jack lorsqu’il arriva le soir, ce dernier le félicita pour ce début.
 
 
 
Lundi 7 Janvier, 7h34, appartement d’Alex
____________________________________
 
Le lendemain, Alex n’en revenait toujours pas. Il ne pouvait réaliser le fait que dès le deuxième jour de sa mission, une mission qui était censée être le travail en duo entre un agent débutant et une légende devienne une mission solo assurée par lui, l’agent qui effectuait sa première mission. L’ancien Londonien avait l’esprit tourmenté car il ne connaissait pas le moins du monde les raisons de rapatrier un agent dès le début. Pourquoi ? Cela pouvait compromettre fortement la mission si Alex faisait la moindre bourde. D’autant plus qu’une mission solo était rarement attribuée à un agent qui débute, le jeune garçon espérait qu’il serait à la hauteur.
 
Toujours était-il que désormais, il était seul pour faire avancer les choses. Le jeune T-shirt gris commença à rêver un peu, convaincu que s’il parvenait à intégrer le réseau de Calvin Howell et qu’il accomplissait cette mission, il pourrait se vanter comme un coq dans un poulailler à son retour au campus. Cette pensée le réjouit, voyant déjà la tête de Bastian Clark, encore T-shirt bleu-ciel, ou de Nicolas Silver, le frère de Clémentine qui détestait tant le jeune blond, à la vue d’un T-shirt bleu marine flambant neuf sur ses épaules. Mais avant ce moment de joie absolue, il lui fallait accomplir sa tâche : mettre Calvin Howell sous les verrous !
 
Il allait désormais partir à son collège, un bâtiment plutôt banal qu’il avait vu la veille en faisant un petit tour de repérage. Il ne semblait ni être un établissement de luxe, ni un repère de voyous vivant dans des conditions précaires : c’était un collège normal. Il était sept heures quarante-deux le matin du lundi, et Alex faisait le vide dans son esprit : il ne voulait pas rater sa première approche de la cible. Son contrôleur, Jack, avec qui il avait discuté un petit peu, jouait le rôle de son demi-frère, venu vivre avec lui car il était victime du chômage. Ce dernier avait dit à Alex que si l’occasion d’entrer chez les Howell se présentait encore, il devrait passer à l’appartement d’abord pour récupérer des micros à placer.
 
Le jeune homme partit alors de l’appartement, prêt mentalement à commencer officiellement sa carrière d’agent. Il prit une longue inspiration, et reprit son air indifférent et inflexible qui le caractérisait bien plus que ce regard anxieux qu’il avait arboré le dernier quart d’heure. En sortant de l’appartement, il vit David Howell sortir de sa maison, et commencer à se diriger au collège. Alex savait parfaitement que l’aborder à ce moment-là serait un manque de tact et de raison évident, de plus, l’observer durant le chemin pourrait lui donner des informations supplémentaires sur la personne qu’il était. Le jeune homme suivit donc de loin sa cible, tout en ayant une vue parfaite sur ses potentielles actions.
 
Tout d’abord, le fait notable était qu’il était habillé très à la mode, mais sans donner l’impression d’être un gosse de riche : son père devait y veiller, histoire de ne pas perdre de vue les origines modestes de la famille. Il passa sa main dans ses cheveux à plusieurs reprises en un intervalle de temps relativement court : il se coiffait, et se regardait dans toutes les vitres possibles. Alex en déduit qu’il donnait de l’importance à son apparence et au regard des autres, et voulait faire forte impression. Alex, pour sa part, avait mis des vêtements relativement à la mode, tout en évitant les marques, histoire de rester dans son rôle d’enfant fauché. Il arborait donc un jean abimé, et un pull à capuche assez large : ce n’était pas du tout lui, mais il n’avait pas vraiment le choix.
 
Le jeune agent voulait en savoir plus sur lui pour pouvoir l’aborder : était-il un leader de bande, un larbin, un solitaire endurci, ou alors un garçon normal se faisant une place dans la jungle du collège ? Avait-il une copine ? Des bonnes notes ? Il le découvrirait bien assez vite, se dit-il. Mais il lui fallait un contact avant le début des cours, une raison qu’une fois en classe, ils communiquent. Suivant son instinct, le jeune agent accéléra le pas, et passa à côté de David, faisant exprès de le bousculer un peu, en mimant un manque d’attention. Lorsque son épaule heurta la sienne, il s’arrêta et prit un air surpris :
 
-Oh ! Pardon ! Je ne t’avais pas vu.
 
Son interlocuteur répondit d’un air neutre :
 
-Pas grave, ça arrive.
 
Alex le regarda une ou deux secondes, avant de lui faire un signe de tête et de continuer son chemin. Il avait pu étudier sa réaction : son visage avait pris un air indifférent, mais ses yeux disaient que c’était juste car Alex était un parfait étranger pour lui, et que par conséquent il ne pouvait à ses yeux pas l’avoir fait exprès. Le T-shirt gris venait donc d’apprendre que si David avait vu le moindre signe de provocation dans le geste d’Alex, il aurait pu réagir négativement. Cela avait également valu la peine pour une autre raison : en effet, lorsque David se retrouverait dans la même salle de classe que le jeune homme, il ne verrait pas en lui qu’une nouvelle tête dont il n’avait rien à faire, mais quelqu’un qu’il avait vu et retenu le visage moins de trente minutes auparavant. Alex continua son chemin, et arriva finalement  au collège de David, et pour la mission, le sien.
 
Les grilles du collège étaient grandes ouvertes, et des élèves rentraient en masse, se dirigeant vers la cour. Alex savait pertinemment dans quelle classe il était, mais alla quand même pour se fondre dans le commun des jeunes, et faire semblant de ne pas savoir la salle tout de suite, pour engager un dialogue. Il se rappela alors l’époque avant CHERUB, où lui aussi devait fréquenter des établissements possédant des grilles qui étaient toujours fermées durant la journée, telles les barreaux d’une prison. Alex avait toujours trouvé que ces grilles reflétaient l’absence de liberté qu’un jeune avait.  Alex vit le jeune Howell arriver devant lui alors qu’il faisait semblant d’être un peu désorienté. Sa cible le regarda d’un air qui voulait dire ni plus ni moins que « je te reconnais », pas de jugement de valeur n’avait été fait de la part du fils Howell.
 
Alex lui lança un regard similaire et se retira, voulant être en retrait maintenant pour ne pas être trop direct avec sa cible, qui pourrait se demander pourquoi il serait le premier à être abordé. Il voulait voir David agir normalement, savoir qui il fréquentait, et ne devait pas lui coller au train pour l’observer discrètement. Il le vit faire un signe à un groupe d’adolescents qui arrivait et leur taper dans la main lorsque ces derniers arrivèrent vers lui. Ils furent ensuite rejoints par un groupe de jolies filles, enfin pour la plupart, car Alex vit tout de même un laideron au milieu. « La pauvre », pensa Alex,  elle devait toujours être dans l’ombre de ses amies très jolies. Une d’entre elles était d’ailleurs encore plus sublime que les autres, aux yeux d’Alex en tout cas. C’était une belle fille élancée et grande, pas autant qu’Alex qui était un géant pour son âge, bien sûr, mais elle dépassait les garçons les plus petits. Elle avait des cheveux blonds très longs et qui semblaient soyeux, un teint moins pale que celui des autres filles, qui avaient un teint normal d’hiver. Ses yeux étaient d’un vert amende magnifique et étaient très bien mis en valeur par son maquillage.
 
Son regard se pencha sur sa poitrine, et il fut très satisfait de ce qu’il voyait, et la situation ne changeait pas lorsque ses yeux descendaient vers ses jambes. Leur regard se croisèrent, et ils échangèrent un sourire furtif, interrompu par la cloche qui sonnait le début des cours. Alex se dit que c’était malheureusement pour le mieux, car cette magnifique créature ne devait le tenter, il avait une copine après tout ! Le jeune homme, ne savant toujours pas où était sa salle de classe, aborda un élève au hasard, et lui demanda s’il était en 4ème B. L’élève lui répondit que non. Il se dirigea vers David, et lui demanda comme il l’avait fait pour l’autre :
 
-Euh, salut, est-ce que tu connais quelqu’un en 4ème B ?
 
-Ouais. T’en as un devant toi. Tu leur veux quoi ?
 
-Eh bien, je viens d’emménager à Blackpool, et je suis dans cette classe, mais j’ai aucune idée d’où est notre salle.
 
Le fils de Calvin prit un petit air supérieur et dit :
 
-On t’a pas donné d’emploi du temps ?
 
-Si, mais j’ai bien peur de l’avoir paumé. Dit Alex d’un air amusé, comme si arriver en retard au premier cours de l’année pour lui ne lui faisait pas le moindre effet. Il avait tenté le coup du garçon irresponsable, car il était souvent apprécié des bandes de collégiens populaires comme celle-ci.
 
 David lui lança un regard satisfait : il semblait ravi d’avoir le sort du nouveau de l’école entre ses mains. « Ce gamin a une envie de puissance, c’est dingue » pensa Alex.  Le jeune homme marchait avec les amis de David et David lui-même, ce dernier parla au T-shirt gris :
 
-Dis donc, ça fait quand même trois fois qu’on se croise par hasard, je pourrais croire que ce n’est pas du hasard à force !
 
Alex compris que sa réponse serait importante pour le déroulement de la mission. Il tenta quelque chose :
 
-Si c’est un plan de drague foireux du genre c’est le destin que tu me fais là, je suis pas intéressé, désolé ! dit l’agent d’un air sarcastique.
 
Les deux amis proches qui entouraient David se crispèrent soudainement, et jetèrent un regard inquiet vers ce dernier. Le fils de Calvin Howell rit à la vanne avec Alex, et les deux larbins se détendirent alors, et éclatèrent d’un rire nerveux. David prit la parole :
 
-T’es marrant, toi ! Je suis David et toi ?
 
-Je m’appelle Alex. Alex Torres.
 
Le jeune agent avait compris comment l’aborder. Ce type ne voulait pas quelqu’un qu’il puisse apprécier, mais un rival, ou quelqu’un qu’il pourrait admirer ou respecter. 
 
-Content de te connaître Torres. Et sinon, t’habites dans le coin, l’espagnol ?
 
-Ouais, je suis à 10-15 minutes à pied. Sawley Ave, tu connais ?
 
-Un peu que je connais ! C’est ma rue ! On est voisin, Torres.
 
-C’est dingue, ça ! C’est cool. Sinon, je peux connaitre ton nom de famille vu que tu sembles vouloir m’appeler par le mien ?
 
-Haha, oui c’est une habitude que j’ai prise. Je m’appelle David Howell.
 
-Howell ? Sans déconner ?
 
-Bah oui pourquoi ?
 
-Bah j’aimerais intégrer l’équipe junior du club de Blackpool, et j’ai rencontré le président hier, qui habite juste en face de chez moi, et son nom c’est aussi Howell. Dit Alex, feignant l’ignorance.
 
-Je vois que tu as rencontré mon père alors.
 
-C’est donc ton père ? Ouah ! Ça doit être bien d’avoir un père qui aime le foot comme ça.
 
-Oui c’est pas mal, de plus, j’ai une place dans l’équipe junior. Enfin ça n’est que grâce à mon talent, rien de plus ! Alors tu veux rejoindre l’équipe ? Tu sais qu’on donne pas une place à n’importe quel gugusse, hein ! T’as intérêt à être bon. Tu l’es ?
 
Alex continua le jeu de sarcasme cordial :
 
-Qu’est-ce que tu crois,  gros malin ? T’es bien placé pour savoir que si on est sur les listes de recruteurs, on n’est pas merdique !
 
-Mmmh pas faux ! Tu joues quel poste ?
 
-Gardien.
 
-Pile poil ce qui nous manque, un vrai gardien !
 
-Sympa pour le goal actuel ! Ricana Alex
 
Ses interlocuteurs rigolèrent. David présenta ses amis, aussi dans l’équipe. Il y avait un défenseur gauche, William, petit et de couleur de peau noire, un milieu de terrain nommé Charlie, qui n’avait pas grand-chose de particulier (taille et carrure normales, cheveux marrons foncés) et un milieu défensif taillé comme une armoire à glace qui s’appelait Frank. Puis, ils se dirigèrent vers la salle de classe et entrèrent pour le cours juste à la deuxième sonnerie. Frank s’installa avec William et Charlie, David et Alex prirent un rang de trois élèves restant dans la rangée centrale. A leur gauche, il y avait un garçon brun comme ceux de David, sauf que ce type était plus grand de ce dernier, qui était musclé mais de taille très moyenne. Ce garçon arborait un air suffisant et provoquant envers tous les autres qui croisaient son regard. Alex vit à côté de ce gars la blonde divinement bien faite, qui avait enlevé son manteau en classe, au plus grand plaisir des yeux du jeune homme de CHERUB.
 
David, à côté de lui, lui glissa à l’oreille :
 
-Elle est bien foutue hein ? C’est Thalia. Très convoitée, mais également difficile. C’est cet imbécile de Mark Bluster qui l’a eu. Ce type a trop de chance…Regarde le à côté, avec ses grands airs supérieurs, juste parce qu’il a chopé une nana superbe.
 
-Egalement difficile…parle pour toi ! Plaisanta Alex.
 
Alors ce crétin arrogant s’appelait Mark. Alex devait reconnaitre que ce type l’agaçait tout autant qu’il agaçait David. Il remarqua la carrure athlétique du petit copain de Thalia et demanda à Mark :
 
-Me dis pas qu’il est dans l’équipe de foot ! Je lui ai jamais parlé, mais il me casse déjà les couilles !
 
-Oh mon Dieu, non, un mec comme ça avec nous, je l’aurais fait virer par mon père ! C’est un type qui est dans des affaires pas très nettes, il deal un peu, je crois, il se fait plein de thunes avec ça. 
 
-Bof avec ton père, t’as pas trop à te plaindre de l’argent !
 
-Tu parles il garde tout pour lui ! Et toi tes parents ils font quoi ?
 
Alex s’apprêtait à répondre quand le professeur les interrompit et fit remarquer à Alex que bavarder au premier jour était fort déconseillé. Ce dernier lança un regard à David l’air de dire « Je te dirai après ». Le cours continua sans interruption, et quand arriva la pause de 10h, le fils Howell semblait avoir oublié sa question. La journée continua donc ainsi, et à la fin, les élèves sortirent enfin du collège. Alex vit Thalia passer devant lui, main dans la main avec Mark. Ce dernier regarda le T-shirt gris d’un air méprisant, comme s’il s’agissait d’un vulgaire vers de terre. David, qui assistait à la scène, lui lança :
 
-Mec t’as vu ce regard ? C’est quoi ce manque de respect ? Tu veux qu’on aille s’expliquer avec lui?
 
-Oh, je pense juste qu’il a les boules de la façon dont sa copine me regarde !
 
C’était vrai : Alex avait surpris plusieurs fois Thalia regarder vers lui durant les cours, et avait également noté les regards noirs de Bluster. David rigola et dit :
 
-Rêve pas trop non plus !
 
-Oh mais je suis sérieux ! Sinon elle est sympa Thalia en dehors de son petit copain détestable ?
 
-Oui plutôt. Elle traîne avec nos supportrices, les amies de la copine de Frank. Pourquoi ?
 
-Parce que ce type me fait chier. Et que j’ai trouvé un moyen bien plus drôle de lui enlever ce regard supérieur de sa face : plutôt que de le frapper, je vais lui voler sa copine !
 
David ne savait visiblement pas trop si Alex était sérieux ou pas, mais il lui souhaita bonne chance dans ce qu’il appelait « Mission Impossible 5 ». Il lui demanda alors s’il voulait venir jouer au foot. L’agent de CHERUB accepta, et ils allèrent à un parc qui avait des terrains non loin de là. Une fois les équipes faites, Alex se plaça aux cages et le groupe d’amis, qui s’était élargi de cinq ou six personnes, commença à jouer. Alex constata que l’équipe adverse, où étaient réunis tous ses camarades de classe, avait largement l’avantage. Il serait donc beaucoup sollicité. Le jeune homme était désormais persuadé que tout ceci était un test pour voir s’il était aussi bon au goal qu’il le prétendait.  Alex vit David, en attaque, dribbler deux défenseurs, avant de se mettre en bonne position pour frapper de loin, ce qu’il fit. Le boulet de canon qu’était cette frappe arriva vers le coin supérieur droit de la cage. Alex ne se fit pas prier : il plongea de toutes ses forces, et sortit le ballon en corner d’une magnifique claquette. Inutile de dire que le ballon était cadré. Charlie tira le corner. Alex sortit de ses cages et boxa le ballon des poings, l’envoyant en dehors de la surface. Le match continua ainsi, et à la fin, Alex n’avait pas encaissé le moindre but. Il avait même arrêté un penalty. David, Charlie et William, très impressionnés, vinrent le féliciter, assurant que s’il ne rentrait pas dans l’équipe, ce serait un scandale.
 
David et lui dirent au revoir aux deux autres, et ils firent le chemin ensemble, étant donné qu’ils habitaient à côté l’un de l’autre. Lorsque leurs chemins se séparèrent, David promit de l’inviter à déjeuner le lendemain midi, étant donné qu’ils finissaient tôt. Alex accepta avec joie. Il rentra avec un air victorieux dans le petit appartement, et s’assit dans le canapé. Jack arriva à ses côtés et lui demanda :
 
-Alors, cette première journée ? Une approche avec la cible ?
 
-Oui et pas qu’un peu, on a tout de suite bien accroché. On a fait un foot ensemble, et je suis invité à déjeuner chez lui demain midi. Il m’aime bien parce que je lui tiens tête, et j’ai l’impression que ça lui change.

 
-Eh bien, belle avancée pour un premier jour ! Ce n’est pas tous les jours qu’on a l’occasion de placer des micros dès le deuxième jour !
 
Alex sourit. Son premier jour de mission c’était passé à merveille. Si cela continuait ainsi, il aurait vite le T-shirt bleu marine ! Ce fut donc dans une ambiance joyeuse que le jeune agent et son contrôleur de mission allèrent se coucher quelques heures plus tard.
 
 
Mardi 8 Janvier, 7h50, collège de Blackpool City
____________________________________________
 
Alex venait d’arriver pour son deuxième jour de collège. Il n’aurait pas beaucoup d’efforts à faire concernant la mission au sein de l’établissement car il était déjà invité à déjeuner chez les Howell. Il se dit donc qu’il pourrait se concentrer sur son deuxième objectif : frustrer Mark Bluster. Il était stimulé par l’envie d’agacer ce gars, et la beauté de Thalia, à en oublier Clémentine. C’était la première fois qu’il ressentait l’envie de se comporter comme ça avec quelqu’un, mais le visage de ce type ne lui revenait vraiment pas.  Lorsque la cloche sonna quelques minutes plus tard, les rangs de trois étaient déjà tous pris. David, se mettant avec William, laissait Alex seul juste derrière lui. Puis une jolie silhouette élancée vint s’asseoir à ses côtés : c’était Thalia. Elle lui souffla à l’oreille :
 
-Ca ne te dérange pas si je m’assois là ?
 
-Moi ? Pas le moins du monde ! Même si ça n’a pas l’air de plaire à ton chien de garde ! ajouta-Alex en pouffant.
 
Thalia, William et David se retournèrent et virent le regard haineux de Mark se tourner vers Alex, qui rigolait avec sa copine. Un peu plus, et il aurait littéralement grogné.  La jeune femme fit un petit clin d’œil à Alex et lui dit, souriante :
 
-Il ne peut pas m’avoir tout le temps.
 
-Je ne peux qu’approuver. Répondit Alex en lui faisant signe de s’installer.
 
Alex et Thalia passèrent le cours à plaisanter, ils apprenaient à se connaitre. De plus, rendre Mark fou de rage semblait autant l’amuser elle que lui. Thalia lui laissa son numéro de téléphone lorsqu’il le demanda, et à 11 heures, ils sortirent du collège, et Charlie, Frank, William, Alex et David se dirigèrent vers la maison de ce dernier, pour déjeuner. Les 4 amis d’Alex étaient indignés de voir à quel point Alex était allé loin dans les avances avec Thalia, et à quel point cette dernière semblait intéressée. Alex leur répondit avec une pointe d’ironie que lorsqu’on avait le charme naturel d’Apollon, ça aidait.
 
Tous rigolèrent, alors que le groupe arrivait chez les Howell. Jack avait donné des micros à Alex qui étaient aussi fins que des cheveux et qui se plaçaient juste en était plaqués contre un mur, ce dernier les avait mis dans sa poche. Les parents de David n’étaient pas là, ce qui augmentait les chances de ne pas être pris en les plaçant. Alex avait été entraîné pour ce genre de choses, et n’avait donc pas peur. En attendant que le repas soit prêt, le fils de Calvin incita ses amis à s’installer dans le canapé. En s’y asseyant, Alex, s’appuya contre le mur, plaçant un micro par la même occasion. Il alla ensuite voir David dans la cuisine, et y plaça un autre. Il demanda ensuite quelques minutes plus tard où étaient les toilettes, et une fois hors de vue des autres, il en fixa plusieurs aux alentours des toilettes, surtout sur les murs des couloirs. Le repas eut ensuite lieu, et à chaque occasion, Alex mettait un micro là où il le fallait.
 
Vers 4 heures de l’après-midi, chacun rentra chez soi. Alex était aux anges, après seulement 2 jours, il était entré en contact avec la cible, le père de sa cible, le véritable objectif, l’adorait, il avait activé les micros pour que la maison soit sous surveillance du MI5, et dans une note moins sérieuse, il était bien parti pour sortir avec Thalia. Bref, pour l’instant tout allait pour le mieux. Jack lui rapporta que le MI5 était très impressionné par le travail qu’il avait fourni. La seule crainte était qu’il prenne la grosse tête, mais ce n’était pas son genre. Il se demandait tout de même s’il  aurait un rôle dans le trafic d’armes maintenant que Miguel n’était pas là, ou si Jack assurerait le rôle de l’Espagnol.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Mission de Miguel Vasquez & Alex Svensen: "Football & C.A Traffic"   Mar 18 Juin - 6:49

Mardi 8 Janvier 18h15 
Jack se montrait très satisfait du travail d'Alex, en deux jours il avait approché sa cible et à poser des micros dans la maison des Howell. Alors, voulant briefer dans sa chambre il pénétra dans la pièce et le vit en pleine discussion Facebook avec une dénommée Thalia, étrangement ce nom lui disait quelque chose... Il fit signe à Alex de stopper la discussion, ce qu'il fit de suite.


-Tu as fait du très bon boulot jusque-là , maintenant tu dois te faire accepter par l'équipe de football, l’entraîneur Sandjones est très exigent, s'il t'a dans le collimateur il t'en fera baver jusqu'au bout, mais je ne doute pas de tes capacités à intégrer l'équipe. Continue de te lier d'amitié avec David, si tu n'as eut aucun mal à venir déjeuner, d'après les sources que nous avons Howell reçoit bien plus difficilement des gens à dormir mais cela doit devenir ton prochain objectif! Pour ce qui est du trafic d'armes tu es trop jeune, la mission aura probablement une seconde partie dans laquelle tu reviendras pour l'infiltrer mais cela ne jouera pas maintenant. 


Une fois le mercredi venu Ale fut conduit au club de foot, il avait reçu l'ordre d'arriver une heure précédente car l'entraineur souhaitait le voir jouer en privé avant l'entrainement....
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Mission de Miguel Vasquez & Alex Svensen: "Football & C.A Traffic"   Mar 18 Juin - 6:59

Vous devrez RP ci-dessous avec l'ordre indiqué à la fin du message du PNJ. L'ordre peut changer d'une fois à l'autre. A la fin de ce message, un certain nombre d'informations vous sera communiqué pour le déroulement de la mission. Vous aurez le lieu, la durée qui devra s'écouler dans le poste et les personnes que vous rencontrerez.

Code couleur: (les lieux soulignés doivent être inclus dans le RP, les autres au choix)



[u]Ordre de postage:
-Alex
-PNJ


Dernière édition par Maître du Jeu le Dim 23 Juin - 21:55, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Mission de Miguel Vasquez & Alex Svensen: "Football & C.A Traffic"   Ven 21 Juin - 23:01

Mercredi  9 Janvier, 13h45, Club de Football
________________________________________
 
Après une matinée de cours tranquille et un déjeuner riche en féculents, Alex s’était préparé mentalement et physiquement pour la confrontation avec « Coachinator ». L’entraîneur des juniors tenait ce surnom à cause de son côté lunatique et extrêmement exigent, c’était un véritable tueur d’espoir. David, Charlie, William et Frank lui avaient longuement décris ce type, qui était apparemment un colosse à moustache. Alex positiva, et se dit qu’il n’avait rien à craindre d’un Bruce Willis portant la moustache de Mario. De plus, il avait eu Tudor comme instructeur pendant 100 jours : rien ne pouvait plus l’atteindre désormais.
 
Au début de la mission, Alex avait cru qu’intégrer l’équipe serait une phase essentielle de la mission. Mais en réalité, ce qui était important, c’était que l’on sache qu’il en avait l’intention. Car cela lui faisait déjà un prétexte pour s’approcher des cibles, et ce, même s’il échouait. Le T-shirt gris était persuadé de ses chances, et assez confiant. Il venait d’être déposé au stade de Blackpool où il allait s’entraîner. Ce n’était pas le stade des matchs, mais il était déjà très grand. Jack lui souhaita bonne chance, avant de repartir en voiture. Le jeune homme s’avança vers la pelouse,  vêtu du maillot des gardiens du club, qui était noir avec des traits très fins orange verticaux, un short du club des mêmes couleurs, et des chaussettes de foot orange avec une bande noire en haut. Il avait enfin ses gants de gardien fétiches et ses chaussures noires et grises de foot.
 
Alex repensa à sa situation. Il était en train de réaliser qu’il travailler pour les services secrets du gouvernement et que pour cela, il allait faire du football en haut niveau ! Le pied. Il se souvint qu’avant CHERUB, à la mort de ses parents, il avait longtemps cru que son existence serait à jamais voué à la médiocrité. Tant de parcours réalisé depuis ! Il était fier de lui : si on lui avait dit deux ans auparavant qu’il mènerait une vie pareille, il aurait ri au nez de la personne qui aurait pu lui raconter de telles bêtises. L’entraîneur l’attendait au loin, exactement identique à l’image qu’avait en tête Alex. Il avait un air renfrogné et lorgnait Alex d’un œil mauvais.
 
Il avait l’air d’haïr l’agent de CHERUB dès le moment où il l’avait vu sortir de la voiture. Alex eut un petit rire intérieur : il savait très bien ce que c’était que d’être détesté dès le premier regard ! Nicolas Silver et Anthony Tudor s’étaient personnellement chargés de le lui montrer. Un de plus, un de moins, ça n’allait rien changer ! « Tu peux me faire ce que tu veux, chez « Coachinator » mais sache que même si tu as deux fois son âge, et que tu es bien plus imposant que lui, tu m’effraies bien moins que Gordon McGowan ! »pensa Alex en revoyant la figure de psychopathe du nouvel instructeur. Une fois arrivé en face de l’entraîneur, il le salua. Celui-ci le regarda un instant et jeta un coup d’œil à sa liste.
 
-Alors…Torres, c’est ça ? T’es un gros bazar comme type, tu sais ! Tu as le nom d’un attaquant, la carrure d’un défenseur mais tu joues gardien. On va voir si t’es juste un beau parleur, ou si t’en as vraiment dans le ventre et la cervelle.
 
Cela aurait pu paraitre pour un compliment, surtout pour la carrure du défenseur, mais le ton méprisant employé montrait l’inverse. L’entraîneur le regarda d’un air sadique qui ressemblait plus à celui d’un bouledogue qui tentait d’imiter Tudor, y parvenant peut-être un peu, mais l’original était tellement plus terrifiant que ce faux-sadique faisait pâle figure. Il demanda à Alex de le suivre, et l’amena vers un coin du terrain. Il lui demanda ensuite de faire une série de 150 abdos pour le tester physiquement. Le coach lui tenait les pieds pendant qu’Alex, les mains derrière la tête relevait son corps. Le blond n’avait aucun mal à faire cet exercice physique, mais il devait reconnaitre que pour quelqu’un qui n’aurait pas eu son entraînement, cela aurait pu sembler énorme.
 
Lorsque les abdos furent finis, Alex dut enchaîner avec 70 pompes. A cette annonce, ce dernier dut garder son sang-froid pour ne pas ricaner : il n’oublierait jamais le premier jour du PEI, où Anthony Tudor lui avait demandé de faire 2 heures et demi de pompes juste car il n’avait pas apprécié un de ses regards et que d’autres recrues étaient en retard, et qu’il voulait que quelqu’un prenne pour eux. C’est donc sans aucune difficulté qu’il réalisa ce que beaucoup de jeunes n’arrivaient pas à faire. Son tortionnaire de bac-à-sable grimaça et lui lança un regard noir, apparemment dégoûté qu’Alex soit en bonne forme physique.  Il l’amena alors vers un parcours d’endurance, qu’Alex dut refaire en boucle pendant 20 minutes. Ce n’était pas pire que les tours de pistes pour le jeune homme.
 
Puis vint enfin le moment où l’entraîneur envoya Alex aux cages et lui dit qu’il allait lui tirer des penaltys. Alex était censé s’être épuisé, mais même si sa forme physique n’était plus à paroxysme, il avait encore pas mal de ressources. Mais cet homme avait quand même réussi à l’essouffler un peu, et pour quelqu’un d’extérieur à CHERUB, c’était impressionnant. Alex devait lui reconnaitre ceci : cet homme était très exigent et tyrannique. Le T-shirt gris plaignit les jeunes de l’équipe qui avaient pour entraîneur un instructeur de CHERUB en herbe. A peine Alex était-il arrivé aux cages que son « adversaire » envoya un tir puissant dans les cages. Alex, qui n’avait pas eu le temps de se retourner vit le ballon arriver au fond des filets. L’entraîneur eut un air victorieux et lâcha :
 
-Eh bien, on est crevé, Torres ? C’est pas top top tout ça !
 
Alex l’ignora en beauté, ne voulant pas lui dire que c’était un coup en traître, et se plaça pour arrêter le penalty suivant. Le coach tira vers le coin supérieur gauche des cages, et Alex l’arrêta d’une claquette très acrobatique. Le tyran enchaîna  d’un tir à ras de terre à l’opposé. Le jeune gardien plongea et la capta des deux mains. Ainsi le sadique tira 12 autres penaltys, et Alex les arrêta tous sauf un. C’était un ratio excellent, 13 sur  15. Il ne pouvait pas nier le talent du jeune agent. L’entraîneur marmonna un vague « mouais » avant  de griffonner quelque chose sur son carnet. Alex était un peu frustré par l’attitude de cet homme, mais s’efforçait bien de le cacher, tout comme cet homme s’efforçait de cacher la rage qui l’animait de voir Alex aussi performant.
 
L’entraînement solo était désormais fini. La vingtaine de footballeur qui constituaient l’équipe A du club junior arrivèrent. Le jeune homme salua ceux qu’il connaissait, et leur raconta son entraînement plutôt intensif avec le coach. Les autres ne semblaient pas étonnés, disant que l’entraîneur détestait les nouveaux. De nombreux ateliers furent mis en place, où les footballeurs en devenir furent répartis pour y travailler la technique, l’endurance, la frappe ou encore les tacles. Alex était aux cages pour l’entraînement des frappes où le coach faisait des centres aux attaquants qui tiraient. Le jeune gardien se débrouillait bien. Puis vinrent les matchs, où il fut mis dans l’équipe de William et David. Son équipe s’imposa sur le score de 3 à 0 et Alex avait fait un grand match.
 
En revenant dans les vestiaires, Alex eut plusieurs félicitations de la part de ses futurs coéquipiers. Cet entraînement fut un carton plein. Personne ne pouvait plus douter de son talent et de sa capacité à jouer au poste de gardien. Il discuta avec de nouveaux membres de l’équipe, et aussi avec ceux qu’il connaissait déjà. Cela ne faisait plus aucun doute qu’il intègrerait l’équipe, malgré la haine que lui vouait l’entraîneur, et les difficultés que cela entraînait.

Il discuta notamment avec un membre nommé Jerry, un petit type très agile techniquement qui jouait milieu offensif. Ce dernier demanda à Alex s'il avait rencontré le président du club. Alex répondit que oui, ajoutant qu'il le voyait comme un type bien, et que tous les clubs n'avaient pas de président aussi bon. Jerry approuva alors d'un ton hésitant, en regardant ailleurs. La gêne de ce garçon ne pouvait dire qu'une seule chose pour le jeune agent: Jerry savait quelque chose. Le T-shirt gris se devait de garder cela en mémoire.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Mission de Miguel Vasquez & Alex Svensen: "Football & C.A Traffic"   Dim 23 Juin - 21:50

Pour Alex la vie continua tranquillement, il parla encore d'avantage avec David et Thalia, la mission se déroulait donc très bien. Jack s'avérait très content de son travail même s'il ne montrait pas grand-chose. Malgré quelques demandes, Alex n'eut aucune information concernant le départ imprévue de Miguel. 


Une semaine plus tard, alors qu'Alex était particulièrement bien intégré dans l'équipe, qu'il trainait tout le temps avec David et était bien partie pour sortir avec Thalia, une sortie scolaire fut annoncé.Celle-ci durerait deux jours durant lesquelle les enfants seraient logés dans un grand parc, ils iraient  visiter des musées locaux sur l'histoire de l'Irlande, thématique abordé par le professeur d'histoire géographie. Avant la sortie Jack briefa donc Alex


-Tu as plutôt fait du bon boulot, maintenant nous allons passer à la vitesse supérieure, tu va devoir te faire inviter chez David à dormir, il faut que nous fassions une perquisition rapidement. Plus nous aurons d'information, mieux l'objectif pourra être atteint! 

Puis, avant de quitter la pièce il administra une vile claque dans le dos à Alex avant de déclarer
-Une bombasse comme Thalia juste après Jakson, tu a une sacrée chance, mais j'espère que tu as conscience des risques que tu prends si tu sors avec,si ta rouquine le découvre elle  va péter un câble   

Alex ne sortait pas encore avec Thalia, pourtant Jack qui filtrait les conversations électroniques de tout ce qui se rapportait de près ou de loin à la cible avait vu clair dans le jeu d'Alex. Sa tirade avait d'ailleurs été déclaré avec un grand sourire, la vie était faite de risques à prendre après tout!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Mission de Miguel Vasquez & Alex Svensen: "Football & C.A Traffic"   Dim 23 Juin - 21:56

Vous devrez RP ci-dessous avec l'ordre indiqué à la fin du message du PNJ. L'ordre peut changer d'une fois à l'autre. A la fin de ce message, un certain nombre d'informations vous sera communiqué pour le déroulement de la mission. Vous aurez le lieu, la durée qui devra s'écouler dans le poste et les personnes que vous rencontrerez.

Code couleur: (les lieux soulignés doivent être inclus dans le RP, les autres au choix)
-La maison au moment ou tu décris ta réaction face au briefing de Jack 

-Le car (Deux heures de voyage)
-Les lieux de la sortie 

Durée réelle du rp: 

Deux jours 
Détails: 

- Longueur minimum du message: 60 lignes 
- Temps laissé pour répondre: /
-Durant le rp l'agent devra décrire le voyage scolaire et se faire inviter à dormir par David, mais aussi trouver un moyen de se faire inviter chez Thalia 


L'agent sera libre d'inventer ce qu'il voudra pour décrire le voyage et de décricre les cibles, deux visites de musée sur l'Irlande devront toutefois être réalisé au minimum. 




[u]Ordre de postage:
-Alex
-PNJ
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Mission de Miguel Vasquez & Alex Svensen: "Football & C.A Traffic"   Mar 25 Juin - 15:17

Jack était visiblement perspicace. Il avait percé Alex à jour dans sa petite histoire avec Thalia. Hilare, il avait même mis l’agent en garde concernant la réaction de Clémentine. Le principal intéressé eut un petit rire, immédiatement suivi par des pensées. Il ne voulait pas tromper sa copine, même s’il devait avouer que ses sentiments pour elle étaient moins forts qu’au début, il trouvait le principe de tromper quelqu’un lâche et détestable, mais il avait toutes les peines du monde à résister à Thalia, celle-ci étant si entreprenante que c’en était presque trop. S’il faisait quelque chose avec Thalia, il l’avouerait à sa petite amie, sinon il se détesterait de lui mentir.
 
Il repensa ensuite à la personnalité de Clémentine. Celle-ci était une séductrice, et Alex l’avait déjà vu reluquer d’autres hommes en sa présence. Alex n’étant pas jaloux n’en tenait pas compte, mais cette attitude pouvait parfaitement laissait croire au T-shirt gris qu’elle pourrait tout autant le tromper que lui. Surtout qu’il n’avait pas de nouvelles d’elle, elle était surement indisposée, mais Alex ne savait rien de la mission de sa copine,  et n’avait rien reçu de sa part depuis longtemps. Il sortit de ce petit appartement miteux, qui contenait un salon minuscule, une chambre, une cuisine pas digne de ce nom et une salle de bain, qui lui servait de chez lui et descendit dans la rue, saluant Jack, prêt à faire cette sortie de deux jours à Londres.
 
Ils allaient visiter deux musées sur l’Irlande, dans le cadre d’un cours d’histoire. En chemin, Alex se réjouissait de revoir la capitale, qui n’était plus son domicile, mais qui était toujours dans son cœur sa ville. Il arriva au collège avec cette pensée en tête. Il y retrouva tout le petit groupe d’amis qui s’était peu à peu formé, comportant les membres de l’équipe de foot qui étaient dans la classe, Thalia et ses amies. Ils montèrent dans le car, et la bande s’appropria le fond du bus. Alex était au milieu de la banquette tout au fond, celle à cinq places. A sa gauche, Thalia, à sa droite David. A la droite de ce dernier, il y avait William, et à la gauche de Thalia, il y avait sa meilleure amie, Jennifer, qui était très gentille. Elle était moins jolie que Thalia, mais sans doute plus intelligente. Mais peu importait le QI de Thalia, son physique rendait toute conversation avec elle intéressante.
 
Le bus démarra, et le voyage commença. Au bout de quelques minutes, le sujet de la richesse vint. Alex rappela alors à David qu’il n’avait pas à se plaindre question richesse :
 
-Oh franchement, toi t’es tranquille, gros ! Ta baraque est immense, et sublime ! Ta salle de bain est plus grosse que mon appart !
 
David et lui rigolèrent, David prit ensuite la parole :
 
-Tu sais, je pourrais t’inviter à dormir, t’es encore jamais venu pour ça. Tu pourras tester la chambre d’amis qui fait 2 fois chez toi ! Pourquoi  pas le lendemain du retour de la sortie ? dit-il, sarcastique.
 
Alex rigola, et accepta, jubilant intérieurement : son objectif était rempli, il s’était fait invité chez David. Il avait volontairement parlé de la maison de son ami, et de la misère dans laquelle il vivait pour provoquer cette invitation. David se tourna ensuite vers William :
 
-Désolé de pas pouvoir t’inviter mec, mais mon père n’aime pas qu’il y ait plus d’un invité à dormir, et comme t’es déjà venu, je pense qu’Alex est prioritaire sur ce coup-là.
 
Alex décida de garder cette information importante en tête. Le fait qu’il ne voulait qu’un invité chez lui à la fois pouvait montrer une méfiance et des choses à cacher. Alex et David, voulant continuer sur ce terrain parlèrent ensuite du père de ce dernier. Alex remarqua que David ne savait pas grand-chose des activités de son père avant sa prise de fonction à Blackpool.
 
Laissée de côté dans ce début de conversation, Thalia se colla contre Alex, et plaça sa tête sur l’épaule d’Alex. Ce dernier fut surpris par tant d’affection : même si la magnifique jeune fille en avait montré plus d’une fois, c’était généralement moins gros que cela, et pas en public. Lorsque Thalia agissait de la sorte, il oubliait totalement Clémentine, et devenait complètement Alex Torres, reniant complètement Svensen de son esprit pour un temps. C’était bien pour la mission, car il était mieux dans son rôle, mais il devait faire attention à ne pas perdre de vue son objectif. Thalia avait vraiment un charme fou. Alex se tourna vers David, qui semblait à la fois un peu jaloux, mais aussi admiratif, il tapa discrètement la main d’Alex en signe de respect.
 
Tout le monde n’était pas aussi enthousiaste que David : Mark, qui n’avait pas pu profiter pleinement de sa copine depuis qu’Alex était arrivé au collège de Blackpool était très énervé. Il regardait Alex avec un regard plein de haine. Encore plus que d’habitude. Il semblait à cran, prêt à craquer. Il se pencha vers Thalia et lui souffla dans l’oreille que son roquet semblait plus enragé que d’habitude. Elle lui sourit et lui répondit quelque chose qui le rendit tout euphorique : elle lui révéla qu’elle avait largué Mark la veille. Elle ajouta à cette révélation un clin d’œil complice qui voulait tout dire.
 
Alex faillit hurler de joie : son objectif personnel était déjà rempli à ses yeux : faire disparaitre cet air supérieur du visage de Mark. Il avait rempli cette partie-là de la mission avec brio, il ne manquait maintenant plus que sortir avec Thalia pour le faire enrager véritablement. De plus s’arrêter là serait tout juste stupide, Thalia étant bien trop belle pour ne rien tenter, surtout quand on avait autant de chances de réussir qu’il en avait. Il décida donc qu’il tenterait quelque chose durant la sortie. Après quelques temps le car arriva à Londres. Ils descendirent, et on leur annonça qu’ils allaient prendre le métro pour aller au premier musée. Ce fut difficile pour Alex de ne pas montrer qu’il connaissait Londres comme sa poche, et de suivre les autres dans un chemin qui prenait bien plus de temps que si tout le monde l’avait suivi, lui.
 
Ils arrivèrent finalement au premier musée, qui racontait l’histoire de la guerre de religion qui avait opposé les Irlandais catholiques aux Britanniques protestants. Le groupe d’Alex, David et Thalia n’écoutait pas trop, et se faisaient des blagues, rigolant ensemble. Alex se rapprocha de Thalia, et peu à peu, ils étaient plus complices encore. A un moment, le jeune homme la pris par la taille pour qu’ils marchent ensemble, la réaction de Thalia fut positive : prenant la taille d’Alex à son tour. Ces deux-là étaient presque enlacés alors que l’on passait devant un tableau représentant une bataille.
 
Après la visite, la classe arriva à l’hôtel. Les professeurs dirent aux élèves qu’ils avaient du temps libre pour se promener dans Londres jusqu’à 20 heures. Alex et David descendirent donc dans le hall de l’hôtel, prêts à partir, les autres les attendant dehors, lorsque Mark se mis devant eux, entouré de deux de ses amis. Le regard menaçant, il lança à Alex :
 
-Tu m’as volé ma copine Torres ! Tu vas morfler ! On va te détruire la face espèce d’orphelin de merde.
 
David partit au quart de tour :
 
-Comment t’ose parler de sa famille, connard ! Tu cherches la merde ? Tu crois c’est facile de pas avoir de parents ?
 
Alex le calma :
 
-Reste en dehors de ça, David. Et quant à toi, sale merde, je te conseille de laisser tes potes en dehors de ça, j’ai pas envie de foutre trois mecs KO.
 
Mark fonça sur lui, et tenta de lui mettre un poing dans la figure. Alex arrêta la main devant son visage, et lui fit une prise qui immobilisa son adversaire. Alex lui dit de ne pas le chercher, et le lâcha. Le vaincu essaya de recommencer, et se fit remettre à terre de nouveau. Alex ne voulait pas d’ennuis, donc ne le frappa pas, se contentant de l’immobiliser. L’agent souffla dans l’oreille de son agresseur maitrisé qu’il pouvait lui casser le bras s’il le voulait et qu’il ferait mieux de rester loin de lui. Mark s’en alla, presque en pleurs, et son honneur bafoué. Alex et David rejoignirent les autres, et ils allèrent se promener.
 
Leur marche les mena à Oxford Street, où Thalia et Jennifer firent du shopping, tandis que les garçons allèrent chez Nike pour jeter un coup d’œil aux maillots de foot. Alex s’en serait bien acheté un, mais il devait rester dans le rôle d’un garçon qui était fauché, et ne pouvait donc pas se permettre de dépenser 60 £ pour un maillot. Dans la boutique, Alex vit au loin un visage qui le fit paniquer : celui de Johan Smith, un de ses amis d’enfance. Il n’avait pas parlé à ce garçon depuis qu’il avait rejoint CHERUB. Et même avant, lorsque ses parents était mort, Alex avait perdu de vue un à un ses anciens amis.
 
La vue de ce visage ravisa de vieux souvenirs d’exploration des ruelles londoniennes, lorsque petits, Alex et ses amis cherchaient le Chemin de Traverse de Harry Potter, persuadé qu’il existait. Alex brûlait d’envie de lui parler, mais il ne pouvait. De plus, il commençait à se sentir mal : si Johan le voyait, sa couverture était quasiment sûre d’être compromise, et la mission par la même occasion. Alex se cacha derrière un étalage de maillots, faisant semblant de les regarder.  Cela ne changea rien, car il vit son ancien ami avancer vers lui. Ca y est, se dit Alex. C’était fini pour lui. Il avait raté sa première mission, il en était sûr. Arrivé à côté de lui, Johan passa à côté de lui sans s’arrêter : il n’avait pas reconnu Alex. C’était un miracle.
 
Derrière la joie de ne pas avoir été compromis, Alex fut surpris qu’il ne l’ait pas reconnu. En effet, les deux garçons avaient été très amis. Avait-il tant changé ? Etait-il désormais quelqu’un de si différent qu’on ne le reconnaissait plus ? Puis il se dit que son look de garçon fauché, en contradiction avec les vêtements de marque très chic qu’il avait l’habitude de porter, avait dû jouer. Il avait aussi grandi, et le temps avait peut-être plus épargné la mémoire d’Alex que celle de Johan. Mais pour le bien de la mission, c’était pour le mieux. Dans tous les cas, Alex avait eu très peur, et s’empresserait de dire à Jack de ne plus l’assigner de mission où il pourrait aller à Londres avant qu’il soit vraiment plus grand.
 
Le soir, à l’hôtel, c’était des chambres de trois. Alex était avec David et William. Les trois garçons s’étaient installés devant la télé. Alex était mieux installé dans sa chambre d’hôtel que dans l’appartement à Blackpool. Il avait hâte de revenir au Campus pour cela, même s’il passait plein de bons moments dans cette mission. Il reçut alors un SMS de Thalia lui demandant de la rejoindre devant la chambre 319 qui était la sienne. Alex très heureux montra ça aux autres, et s’exécuta. Ses deux amis lui souhaitèrent bonne chance. Il arriva devant la chambre et Thalia, et cette dernière l’attendait, vêtu d’un short ultracourt de pyjama, et d’un T-Shirt large et décolleté qui laissait voir une bonne partie de son soutien-gorge.
 
Alex sourit à sa vue, et lorsqu’il se retrouva en face d’elle, cette dernière l’embrassa. Alex se sentit aux anges en sentant le contact de leurs lèvres, et la prit par la taille, heureux de pouvoir la caresser comme il souhaitait. Il glissa sa main sur ses fesses, sans qu’elle réagisse négativement. Ils restèrent ensemble quelques temps, avant qu’Alex retourne dans sa chambre, ne voulant pas qu’un professeur ne les voie, et de toute façon interdit par le Campus d’aller plus loin à son âge. Il entra dans sa chambre, alors que David et William l’attendaient. Ils lui demandèrent :
 
-Alors ?
 
Alex avait vraiment envie de fanfaronner, il dit donc la vérité avec un clin d’œil :
 
-On est sorti ensemble ! J’ai même pu mettre la main sous le T-shirt !
 
Ses amis le traitèrent de sale veinard, et décidèrent finalement que la victoire d’Alex sur cet idiot de Mark était le plus important, et qu’il fallait fêter ça. Le lendemain, ils prirent donc un petit déjeuner copieux, remplissant leur verre de jus de fruit, et portant un toast à Alex. Ce n’était pas des coupes de champagne, mais c’était mieux que rien.
 
Plus tard dans la journée, ils allèrent visiter le deuxième musée, qui traitait lui de la civilisation irlandaise de manière générale. David plaisanta en proposant à Alex de voler des chopes de bière irlandaise là-bas pour fêter comme il se doit le nouveau couple. Alex rigola avec lui, et au fur et à mesure que la visite du musée avançait, le T-shirt gris réalisait qu’il considérait David comme un véritable ami, mais que pourtant il allait détruire sa vie en mettant son père sous les barreaux, et en partant après pour ne jamais le revoir. C’était cruel, et Alex se sentait mal à cause de ça, mais il devait se raisonner, sachant que le père de David était un criminel réalisant du trafic d’armes, armes qui ont peut-être servi à tuer les parents d’agents de CHERUB. Il devait arrêter ça, même si ça allait briser David, à qui il tenait.
 
La sortie se termina ainsi, après la visite du musée. Les élèves reprirent le car en direction de Blackpool, quittant Londres, la ville des fantômes des souvenirs passés d’Alex Svensen.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Mission de Miguel Vasquez & Alex Svensen: "Football & C.A Traffic"   Jeu 27 Juin - 15:40

Après le compte rendu d'Alex, Jack s'avéra satisfait, il briefa donc Alex sur les jours à venir.

-Tu es invité samedi soir, donc votre premier match se jouera juste avant, défonces-toi ça devrait accroître ta popularité au sein du club, pour ce qui est de ta soirée chez David, la femme de Calvin a été invité a une soirée dansante sur le thème de la préhistoire et le samedi Howell a pour habitude de rester au pub jusque vers minuit, je serais le bas avec lui tu seras informé en direct de ce qu'il fera. Pour ce qui est de David j'ai réussi à me procurer des bières contenant un mélange de sédatif et d'alcool, le sédatif en question mettra une heure quinze pour agir tu devras donc faire boire David le plus vite possible et dès qu'il sera endormi tu lui feras une injection de sédatif.

Il montra à Alex son matériel puis continua;
-Une fois que la cible sera neutralisée, un agent de CHERUB te rejoindra, pendant que tu feras la perquisition il s'occupera des quatre ordinateurs de la maison, ce n'est pas que nous manquons de confiance en toi mais tu débutes et c'est une grande baraque à deux ça ira plus vite
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Mission de Miguel Vasquez & Alex Svensen: "Football & C.A Traffic"   Jeu 27 Juin - 15:41

Vous devrez RP ci-dessous avec l'ordre indiqué à la fin du message du PNJ. L'ordre peut changer d'une fois à l'autre. A la fin de ce message, un certain nombre d'informations vous sera communiqué pour le déroulement de la mission. Vous aurez le lieu, la durée qui devra s'écouler dans le poste et les personnes que vous rencontrerez.

] (les lieux soulignés doivent être inclus dans le RP, les autres au choix)
[u]
[u]Le terrain de fooball

-La maison de Howell

[b]Durée réelle du rp: 

Samedi matin jusqu'a Samedi soir vers 23 heure
Détails: 

- Longueur minimum du message: 75 lignes 
- Temps laissé pour répondre: /
-Durant le Rp l'agent devra décrire le match de football qui sera perdu 1-0, durant la perquisition de la maison aucune preuve ne sera trouvée, les résultats de la perquisition informatique seront révélés plus tard par le contrôleur
L'agent sera libre d'inventer ce qu'il désirera sur le PNJ, il ne devra rien décrire d'autre que les choses demander. La maison des Howell a trois étages, au premier il y a le salon et la cuisine, au second la chambre d'amis, une salle de jeux, la chambre de David, la salle de bain et les toilettes, au troisième il y a le bureau d'Howell, celui de sa femme et la chambre des époux

[u]Ordre de postage:
-Alex
-PNJ
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Mission de Miguel Vasquez & Alex Svensen: "Football & C.A Traffic"   Dim 11 Aoû - 10:07

Samedi, 8h, appartement d’Alex
___________________________


Alex venait de se réveiller en ce samedi matin. Il savait que cette journée serait très importante pour lui. En effet, il allait disputer son premier match avec l’équipe de Blackpool et était invité à dormir chez sa cible. Ce jour marquerait donc sûrement une grande évolution dans la mission. La première chose qu’il avait en tête était le match, étant donné qu’il venait en premier. Alex n’appréhendait pas particulièrement la rencontre, étant donné que la réussite de la mission ne dépendait plus vraiment de ses performances avec l’équipe, mais son honneur et son ego le poussaient à vouloir gagner ce match.

Il engouffra un petit déjeuner riche et fit sa toilette. Il s’habilla ensuite. Le jeune agent s’installa ensuite dans le canapé pour se détendre un peu. Il tua le temps avec sa 3DS pendant quelques temps, et rejoignit David et une partie de l’équipe en fin de matinée pour déjeuner ensemble. Ils mangèrent une assiette de pâtes, l’idéal pour faire un effort après. Le match approchait, l’équipe était arrivée au stade, voulant se préparer un peu avant la rencontre contre Cardiff City, une des meilleures équipes de Seconde Division. Le coach laissa les joueurs s’entrainer par eux-mêmes pendant environ 15 minutes.

Alex s’était mis aux cages pendant que Charlie, David et un autre attaquant nommé Simon lui tiraient des coups francs, tandis que Frank et William constituaient un mur. Alex se débrouilla bien pour arrêter les quelques coups francs cadrés frappés par les attaquants, n’en concédant que très peu. Plus loin, John, l’autre gardien se faisait également entraîner, n’étant guère mauvais mais loin de valoir le jeune Londonien. Jerry, le joueur assez frêle de l’équipe et plutôt timide était avec lui. L’entraineur finit par appeler l’ensemble de l’équipe à rejoindre les vestiaires, afin qu’il donne la composition d’équipe.

Tous les joueurs vinrent et rentrèrent les uns après les autres. Alex s’installa entre David et John. Le coach prit un feutre et dessina sur le tableau un terrain de football vite fait. Il y plaça les joueurs dévoilant ainsi la formation. Ce serait une formation en 4-4-3. C’est-à-dire qu’il y avait 4 défenseurs, 3 milieux de terrain et 3 attaquants. Il commença à dévoiler les défenseurs qui débuteraient la rencontre. Il annonça donc les noms de William, qui jouerait sur le côté gauche, de deux autres défenseurs nommés Harry et Kevin pour la charnière centrale, et d’un joueur à qui Alex n’avait pas encore réellement adressé la parole, un certain Rob.

Les milieux sélectionnés étaient Frank, Charlie et un technicien du ballon qui s’appelait Wayne. Les attaquants étaient à droite Jerry, à gauche Simon et en pointe David. Le goal fut dévoilé en dernier. Et à la grande stupeur d’Alex, il constata qu’il n’était pas titulaire. Le coach avait préféré John. Alex était vert. Il savait pertinemment qu’il était largement meilleur que John, mais que l’entraineur s’entêtait à laisser ce dernier titulaire juste par dépit, car il n’aimait pas Alex. Il regarda le coach jubiler en voyant la réaction d’Alex. « C’est bon, t’es content de ta victoire, connard ? » pensa Alex. Il ne fit aucune remarque, par respect pour l’autre gardien, pour qui ça devait être dur d’être surpassé, mais il n’en pensait pas moins.

Les joueurs titulaires se placèrent sur le terrain, tandis qu’Alex et les autres remplaçants allaient vers le banc de touche. Face à une équipe aussi dangereuse que Cardiff, Alex espérait que son concurrent au poste de gardien ne fasse pas trop de bourdes. Il s’assit sur le banc, boudeur. Le match allait commencer. Cardiff engagea. C’était du football comme Alex n’en avait jamais vu chez des gens de son âge. Les attaquants enchaînaient les passes avec une aisance incroyable. Le numéro neuf, un jeune homme aux cheveux noirs bouclés, reçu le ballon, et dribbla les défenseurs centraux, sans grosse difficulté. John sortit des cages pour arrêter sa course, mais l’attaquant dribbla aussi le jeune gardien. Il tira, mais William tacla le ballon en corner au dernier moment.

« Bien joué Will ! » pensa Alex. Ils avaient eu chaud. Le jeune agent vit plusieurs membres de l’équipe remercier le défenseur gauche. Leur ailier tira le corner, et John boxa des poings le ballon en dehors de la surface. C’était un bon réflexe. Le contre fut ensuite lancé par Charlie et Frank qui se faisaient des passes. Ce dernier fit ensuite une longue passe vers David, qui contrôla le ballon. Il n’eut pas le temps de tirer, le défenseur adverse tacla et reprit le ballon. La mi-temps continua dans ce rythme endiablé pendant. Un but fut refusé à Cardiff pour une position de hors-jeu. Mais le numéro 9 des gallois réussit sur un exploit personnel à marquer lors d’une erreur de sortie de John. A la mi-temps, Cardiff menait un à zéro.

Lors de son discours de moitié de match, le coach décida de faire rentrer Alex à la place de John. Cette décision semblait faire mal au cœur de l’entraîneur mais c’était nécessaire, Alex étant meilleur. Les joueurs remontèrent sur le terrain au terme de ces minutes de repos, où ils s’étaient bien fait remonter les bretelles. L’entraîneur n’était pas satisfait du manque d’efficacité devant le but de son équipe, et l’avait bien fait comprendre. Le match reprit. Les joueurs de Cardiff City organisèrent tout de suite le jeu en faisant tourner au milieu de terrain. David réussit à intercepter une passe, et donna le ballon à Jerry, qui partit rapidement sur l’aile droite. Il arriva au niveau de la surface de réparation, et administra un centre qui fut reprit de la tête par Wayne. Le numéro 10 n’avait d’ailleurs pas raté sa reprise, mais le ballon alla se loger sur la barre transversale, arrachant un juron au milieu offensif, et probablement à l’entraîneur.

Alex espérait que Wayne aurait plus de réussite la prochaine fois. En attendant, le jeune gardien devait se concentrer sur son objectif : arrêter toute tentative des joueurs de Cardiff. Or, le contre était en marche, car le numéro 8 de l’équipe adverse venait de dribbler trois joueurs avant de passer en profondeur pour son deuxième attaquant, le numéro 11, un garçon noir bâti de manière très musculeuse. Il pénétra dans la surface et tira très fort dans le ballon. Alex dévia le ballon du bout des doigts, sentant alors toute la puissance du tir adverse, et le ballon sortit en corner. Le coup de pied de coin n’eut aucune conséquence néfaste. Le reste du match se passa en aller-retour d’un but à l’autre, avec deux attaques qui se montraient dangereuses, mais la défense de Cardiff et Alex faisaient que le score n’évoluait pas. En toute fin de match, le défenseur central, Harry, fit un tacle assassin dans la surface de réparation, provoquant un penalty.

« Le match est tué » se dit Alex. Même s’il l’arrêtait, il ne restait plus assez de temps pour faire un contre. Le T-shirt gris voulait quand même sauver la face, et arrêter ce tir. Il se prépara psychologiquement. L’attaquant en face, son ultime adversaire, était droitier. Il pourrait donc soit tirer sur la gauche d’Alex pour favoriser la puissance, ou sur sa droite pour favoriser la technique, ou même au centre, pour l’étonner. Il confronta du regard l’attaquant, qui regardait droit devant lui, impassible. Alex réfléchit une fraction de seconde pendant que l’attaquant prenait son élan : « Il est très technique. Il va essayer de tirer à droite. Ou alors c’est ce qu’il veut me laisser croire. Mais d’un côté tirer en force est la solution de facilité, il n’a pas l’air d’aimer ça. » Son moment de réflexion toucha à sa fin lorsque le pied de l’attaquant frappa la balle. Alex plongea à sa droite, par réflexe, et eut raison. Il boxa le ballon des poings, et l’empêcha de rentrer.

Ils avaient perdu, mais Alex était au moins content d’avoir arrêté un penalty et fait un bon match. Le numéro 9, qui avait marqué le but et manqué le penalty vint le féliciter, lui demandant comment ça se faisait qu’il était remplaçant. Il répondit qu’il venait juste d’intégrer l’équipe bien qu’il savait que ce n’était pas pour ça qu’il n’avait pas joué la première période. Le coach ne lui lâcha aucun mot, que ce soit en bien ou en mal. Et Alex alla dans les vestiaires se changer avec les autres. Une fois rentrés, le soir arriva vite, et Alex alla chez David, les bières avec lui. Son ami l’accueillit, et Alex lui présenta les bières, ce qui sembla faire plaisir à David. Ce dernier lui dit qu’il n’avait rien de tel qu’une bière pour regarder un match de foot avec des pizzas. Alex approuva, content que David ait décidé qu’ils regarderaient le match du soir. C’était un derby londonien, car Arsenal et Tottenham s’affrontaient.

Alex était un fervent supporter d’Arsenal, et Tottenham était pour lui l’ennemi, mais il devait reconnaitre le talent de leur nouvelle pépite Gareth Bale, qui pouvait à lui seul faire pencher le match en faveur des Spurs. Arsenal, en revanche, n’avait pas de joueur du niveau de ce jeune Gallois, mais possédait une équipe qui était en moyenne meilleure. Le match commença, David et Alex supportaient tous les deux Arsenal dans ce match. Alex lui tendit une bière, et prit une pour lui qui ne contenait aucun sédatif, celle-ci étant marqué par un petit numéro 1 marqué dessus. Alex devant être sobre pour la perquisition, cette bière était sans alcool. Ils mangèrent une pizza chacun, tandis que le match avançait. Tottenham avait pris l’avantage grâce à Bale un peu avant la mi-temps, alors qu’Olivier Giroud, un attaquant français d’Arsenal avait égalisé à la reprise. Quelques minutes après le but de Giroud, David s’endormit. Alex lui administra l’injection d’un sédatif plus puissant pour s’assurer qu’il dorme jusqu’au matin.

Alex utilisa le portable qu’on lui avait prêté pour la soirée, et envoya un SMS à son équipière de perquisition qui se tenait près de la maison. Il lui disait que tout était prêt pour qu’elle vienne. Il s’agissait d’une T-shirt bleu marine de 15 ans appelée Megan Dalister. On frappa à la porte. Alex regarda par le petit trou de la porte pour voir si c’était bien elle. Il s’agissait bien de l’agente. Alex lui ouvrit. Il la salua. Elle lui sourit et répondit :

-Salut Alex ! Je suis Megan, enchantée !

Alex l’invita à la suivre, jetant un petit regard sur elle. Elle était sublime. Sur le campus, il aurait aimé avoir son âge. Elle était plutôt grande pour une fille de son âge, avec de longs cheveux noirs et lisses. Elle avait également des formes généreuses, bien visibles avec sa tenue plutôt moulante. Elle lui dit :

-Bon, j’ai regardé le dossier, avec l’ordre de mission et l’avancement actuel, je dois plutôt te féliciter. Au campus, on s’attendait à m’envoyer faire cette perquisition dans au moins deux semaines. T’as pris de l’avance. Mais aussi bon ton début de mission est, il est quand même normal que je prenne les rênes ce soir, car j’ai de l’expérience.

Alex n’exposa aucune objection : il n’avait après tout jamais fait de perquisition avant. Il approuva donc. Megan donna donc les tâches à répartir : elle allait se charger des ordinateurs et de leurs salles respectives, tandis qu’Alex s’occuperait du rez-de-chaussée. Les salles avec ordinateurs étaient les deux bureaux, la chambre de David, et la salle de jeux. Ils s’occuperaient ensuite de la chambre des parents et de la salle de bains. La chambre d’amis avait été volontairement délaissée car elle ne contenait rien de plus qu’un lit et une table de nuit, et ne pouvait rien cacher. Alex se dirigea donc vers la cuisine. Il ne s’attendait pas à y trouver grand-chose, mais il regarda dans les divers tiroirs, espérant y trouver autre chose que des ustensiles de cuisine. Il chercha dans chaque recoin, remettant les choses telles qu’elles étaient. Il ne trouva rien dans la cuisine qui puisse éclaircir la piste d’une quelconque manière. Dans le salon, pareil. Ce fut une déception, car il s’attendait un peu plus à trouver quelque chose dans cette pièce.

Il alla rejoindre Megan à l’étage, lui demandant si elle avait fini. Elle lui dit qu’il lui restait encore le bureau de Calvin, mais qu’il pouvait la rejoindre s’il avait fini. Il s’exécuta. Elle était en train de récupérer toutes les données de l’ordinateur sur un disque dur, avant d’effacer toute trace de son passage. Alex lui demanda si elle avait trouvé quelque chose.

-Pas vraiment, et toi ? répondit-elle.

-Rien du tout. Espérons que le campus trouvera quelque chose avec les données informatiques qu’on va leur envoyer.

-Oui. Enfin voilà j’ai fini avec l’ordi de Calvin. On examine vite fait la salle de bains puis on se réserve la chambre des parents à la fin ?

-Ok ça me va.

Alex aurait aimé se retrouver avec elle dans une salle de bains ou une chambre dans d’autres circonstances, mais allait tout de même rester concentré sur sa tâche. La salle de bains ne rapporta aucun indice, comme on pouvait s’y attendre. Ils montèrent ensemble dans la chambre. Elle lui demanda d’examiner armoire pendant qu’elle se chargeait du lit et de la commode. Elle se baissa pour regarder sous le lit, laissant à Alex une vue imprenable sur décolleté. Elle lui fit comprendre avec le sourire qu’il devait se concentrer sur autre chose. Il regarda l’armoire, mais n’y trouva rien même après des recherches approfondies. Alex dit à Megan que Calvin savait apparemment bien cacher les potentielles preuves. Le seul espoir était donc l’analyse informatique.

La perquisition se termina ainsi. Megan allait repartir au campus, et Alex lui donna les bières vides pour qu’elle s’en débarrasse. Il ne fallait pas que les parents sachent qu’ils avaient bu, et si David demandait, il dirait qu’il était parti les jeter lui-même. Alex mit David dans son lit et alla dans la chambre d’amis pour dormir. C’était la fin d’une longue journée, mais qui pour l’instant n’aura pas fait grandement avancer la mission.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Mission de Miguel Vasquez & Alex Svensen: "Football & C.A Traffic"   Sam 24 Aoû - 9:21

Alex s'éveilla vers dix heures, en sortant de la chambre il croisa David, les deux garçons se saluèrent puis échangèrent des banalités. Ils passèrent la journée ensemble, la présence des parents de David ne troubla pas cette journée. Alex eut le loisir de questionner David sur sa vie et il en vint à une conclusion : David ne savait rien au sujet du trafic d'armes de son père. Vers dix-huit heures Alex rentra "chez lui". Jack était satisfait de son travail mais déplorait le manque d'élément dans la maison Howell. Si jamais ils continuaient à manquer d'élément la mission s'arrêterait. Aux alentours de six heures trente le blond reçut un SMS de Thalia "Vi1 chez Moa bb g envie de toi". Bien qu'incommodé par le langage de son amie, le gamin se rendit chez elle. Elle lui ouvrit et l'embrassa fougueusement. Les deux montèrent à l'étage. La blonde retira son haut, quelques embrassades plus tard elle dégrafait son soutient gorge. Alex commença à comprendre ce que l'adolescente de 14 ans qu'était Thalia désirait vraiment quand elle déboutonna sa ceinture....
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Mission de Miguel Vasquez & Alex Svensen: "Football & C.A Traffic"   Sam 24 Aoû - 9:21

Vous devrez RP ci-dessous avec l'ordre indiqué à la fin du message du PNJ. L'ordre peut changer d'une fois à l'autre. A la fin de ce message, un certain nombre d'informations vous sera communiqué pour le déroulement de la mission. Vous aurez le lieu, la durée qui devra s'écouler dans le poste et les personnes que vous rencontrerez.

] (les lieux soulignés doivent être inclus dans le RP, les autres au choix)

[u]La maison de Thalia

Durée réelle du rp:
//
Détails: L’agent recevra les détails par mp

- Longueur minimum du message: 75 lignes
- Temps laissé pour répondre: /

Ordre de postage:
-Alex
-PNJ

[/u]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Mission de Miguel Vasquez & Alex Svensen: "Football & C.A Traffic"   Dim 25 Aoû - 13:48

Alex fut surpris du message envoyé par Thalia. En effet, même si sa copine se montrait très souvent entreprenante, elle n’était jamais explicite comme cela. Le jeune homme ne s’étonnait plus du langage SMS insupportable pour ses yeux qu’employait la jeune fille. Il s’empressa alors de la rejoindre chez elle, comme lui indiquait le message. Dans la rue, il eut l’esprit ailleurs, pensant à elle. Il ne l’aimait pas vraiment, du moins pas comme il avait pu aimer Clémentine, même si le caractère de sa petite amie du campus avait quelque peu changé ses sentiments, et poussé le jeune homme à la tromper. Il fallait tout de même dire que Clémentine avait une sacrée personnalité. Thalia était plus normale, mais dans une certaine mesure, elle était moins intéressante. Seul son physique ravageur faisait d’elle quelqu’un. Après tout, c’était la plus belle fille qu’il ait jamais vu. Avec peut-être la T-shirt bleu marine qui l’avait aidé pour sa perquisition. Mais bon, Thalia était stupide. Elle n’avait aucune culture générale, écoutait de la musique horrible, et était juste provoquante.

Mais pour l’instant, le jeune homme devait bien reconnaitre qu’il n’en avait rien à faire : il était très content lorsque Thalia et lui commençaient les caresses en allant parfois assez loin. Et la jalousie des gens autour de lui le rendait très heureux. Il s’accommodait bien de cette situation car il en profitait et lorsqu’ils seraient séparés, il n’en aurait rien à faire. Bref, c’était une relation de mission parfaite. Il arriva finalement chez la jeune fille, qui lui ouvrit et l’embrassa à pleine bouche. Leurs langues s’entremêlèrent, et sa petite amie l’emmena vers sa chambre. Elle était habillée d’une minijupe et de bas faisant ressortir la longueur de ses jambes, elle ne portait pas de chaussures chez elle, et avait un petit haut. Elle incita Alex à s’allonger sur le lit, et commença à enlever son haut. Le T-shirt gris adorait la tournure que prenaient les choses. Thalia avait plus d’un an de plus que lui, et semblait décidée à aller plus loin. Elle était désormais seins nus. Elle était sur lui, vêtue uniquement d’une minijupe et de ses bas.

Elle lui fit signe de retirer son pantalon. Un million de pensées traversa l’esprit du jeune homme. Il était enivré par le corps dénudé de cette beauté devant lui, et commença à s’exécuter. Une autre pensée traversa son esprit, stoppant son action. Il était un agent de CHERUB. Sa vie était dévouée au gouvernement britannique, et il n’avait pas le droit de faire ce qu’il s’apprêtait à faire avant ses 16 ans. De plus, il n’avait même pas fêté ses 13 ans. Quel genre d’enfant est dépucelé à cet âge-là ? C’aurait été rien de plus que pathétique. En plus perdre sa virginité avec Thalia ? Ridicule ! Alex avait toujours imaginé que sa première fois serait mémorable, avec une personne à laquelle il tenait, et qui tenait à lui. Thalia ne voyait en lui qu’un objet, et c’était réciproque. De plus cette fille était probablement passée dans le lit de pas mal de garçons, et Alex ne voulait pas être un parmi un tableau de chasse. Il fit comprendre à Thalia qu’elle n’aurait pas ce qu’elle désirait.

La jeune fille fit la moue, et d’un geste rageur, fit signe à Alex de s’en aller. Le jeune homme essaya de la raisonner, mais Thalia ne l’écouta pas. Elle le traita de dégonflé, disant qu’il n’était pas un homme. Alex fit la sourde oreille, et s’en alla sans se retourner. Il s’installa près de la maison, un peu déprimé car il s’était disputé avec Thalia. Il s’en fichait d’elle, mais pouvoir continuellement l’embrasser et avoir les mains baladeuses avec elle était agréable. En fouillant dans son sac, il se rendit compte qu’il avait emporté son soutien-gorge dans sa précipitation. Il décida qu’il ferait mieux d’aller le lui rendre, car elle pourrait croire qu’il ait volontairement gardé ce bout de tissu, et ça ferait de lui non seulement un pervers, mais aussi un loser. Il tourna donc les talons, et se dirigea vers la maison qu’il venait de quitter. Il était juste entré lorsqu’il aperçut l’entraîneur et Calvin Howell arriver au loin. Alex savait que le premier était l’oncle de Thalia, mais il savait aussi que l’entraîneur détestait Alex. Il valait mieux pour lui que le coach ne le voit pas chez lui, avec pour excuse d’aller rendre à sa nièce sa lingerie. Il se cacha donc sous la table, se disant que Thalia attendrait avant de pouvoir se rhabiller. Les deux hommes entrèrent dans le salon, là où Alex était caché.

La nappe couvrait jusqu’au sol, il n’était donc pas visible. Les deux hommes se placèrent dans des fauteuils non loin de la table. Alex sentait la pression monter en lui à l’idée de se faire repérer. Il était trop tard pour prétendre ne pas s’être caché. Howell prit la parole :

-Bon, reprenons maintenant qu’on est à l’abri d’oreilles indiscrètes. Du moins je le crois. Ta nièce est là ?

-Oui mais avec la musique qu’elle écoute à fond, elle risque pas de nous entendre.

-Très bien. Les dernières cargaisons de munitions sont arrivées ?

Alex faillit s’étrangler. Avait-il bien dit ce qu’il avait entendu, ou Alex avait-il entendu ce qu’il voulait entendre ? Le coach serait donc impliqué dans le trafic ? Voilà comment il avait pu se payer une maison comme ça avec son salaire d’entraîneur. Et dire que s’il n’avait pas pris le soutien-gorge de Thalia dans son sac sans le savoir, il aurait raté cette conversation qui allait changer le cours de la mission. Il sortit son téléphone et commença à enregistrer. Le coach répondit :

-Oui. Tout est au QG, boss.

Nouvelle info intéressante. Il y avait un QG non loin. Alex voulait en savoir plus. Howell continua :

-Bien. Allons constater ça de nous-mêmes. Ces armes ont mis du temps à arriver. J’ai eu du mal à brouiller les pistes.

Alex ne pouvait être mieux servi. On lui livrait une confession enregistrée, un complice, et il avait juste à les suivre pour découvrir le QG. Cela sentait le T-shirt bleu marine à plein nez. Les deux hommes partirent, et lorsqu’ils furent en dehors de la maison, Alex sortit de sa cachette. Il les vit partir à vélo vers la droite. Il sortit de la maison une fois qu’ils ne pouvaient plus le voir et les suivit de loin. Il hésitait à les suivre, mais savoir l’emplacement du QG était important. Il courrait pour ne pas les perdre de vue, car à pied, il allait moins vite qu’à vélo. Heureusement, ils n’allaient pas trop vite. Il réussit à ne pas les perdre. Il envoya un message à Jack expliquant toute la situation, mais n’attendit pas de réponse pour continuer ou non la filature. Il prit l’initiative de continuer. Ils sortirent de la ville. Dans la campagne qu’étaient les alentours de Blackpool, les deux hommes à vélo s’arrêtèrent devant une petite maison. Ils y pénétrèrent et Alex fit le tour de la maison pour faire une reconnaissance. Il aperçut par les différentes fenêtres des hommes à l’intérieur de cette maison, qui était vide de meubles comme un entrepôt. Ils devaient être une dizaine à occuper l’endroit. Des caisses de marchandise étaient disposées à l’intérieur. Il vit Howell serrer la main d deux ou trois personnes. Avant de contrôler l’arrivage du jour, qui devait être les caisses devant lui.

Alex sentait l’excitation monter, il avait l’impression d’être dans un film alors qu’il s’agissait de sa réalité à lui. Il vit une fenêtre à ras du sol : celle-ci menait à la cave, et était ouverte. Alex s’y faufila, et retomba un mètre cinquante plus bas dans la cave. La pièce était remplie de cartons, contenant tous des armes, munitions et autres éléments de contrebande. Par chance, il n’y avait personne. Alex prit des photos avec son téléphone. Il envoya un message à Jack en lui donnant les coordonnées du QG, avec les photos, et l’enregistrement. Il entendit ensuite du bruit dans les escaliers : quelqu’un arrivait. Alex avait foncé tête baissée, et n’aurait pas le temps de sortir avant que l’individu arrive. Il se cacha parmi les cartons, priant pour qu’on ne le repère pas. Si on le repérait, le jeune homme serait dans une situation désespérée pour lui, mais la mission ne serait pas compromise. Il avait envoyé à Jack sa localisation, les photos de la marchandise et l’enregistrement confirmant l’implication de Howell. Alex ne bougea plus, ne voulant pas sortir de sa cachette, et priant les dieux que l’homme qui descendait les escaliers ne le trouverait pas. L’homme était désormais dans la salle avec lui. Mais il n’était pas seul : un deuxième homme entra. Apparemment, ils étaient en train de placer les caisses d’armes et de munitions qui venaient d’arriver avec les autres. Alex espérait qu’ils ne se rapprocheraient pas trop de lui. Il était tout au fond de la pièce, allongé derrière plusieurs cartons, hors de vue pour l’instant. Et il était terrifié.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Mission de Miguel Vasquez & Alex Svensen: "Football & C.A Traffic"   Dim 25 Aoû - 16:33

Alex, galvanisé par la peur n'avait pas reconnu la voix de l'entraineur, cette fois s'il parlait des armes et des munitions avec un négociant. Avec horreur Alex entendit les pas ce diriger vers lui. Heureusement l'entraineur se détourna à la dernière minute, juste avant de prendre une arme.

-Le Desert Eagle est un pistolet semi-automatique des plus intéressants. Un look reconnaissable entre mille, sécurité ambidextre, simple action est une capacité de neuf cartouches... Nous les importons directement des États Unis.

Puis, après avoir placé des munitions dans l'arme il montra à l'homme le bon fonctionnement du système de chargement, il s'avéra satisfait mais déclara qu'il un SIG 228 et le carton était celui qui servait de cachette à Alex. L'arme toujours à la main il se tourna vers le carton et vit l'anglais . Aussitôt il braqua l'arme sur la tete du garçon. Un éclair de jubilation passa dans ses yeux tandis que la terreur se lisait dans ceux d'Alex.

-Rien ne me ferait plus plaisir que de t'exploser la cervelle gamine, mais je dois d'abord savoir ce que tu fous là, placent les mains sur ta nuque et allonges-toi!


Alex considéra ses chances d'agir, il était face à un colosse armé d'un pistolet qui le détestait, toute manoeuvre était vouée à l'échec. Il plaça les mains sur sa nuque, deux secondes plus tard il reçut un coup de pistolet à la tempe. Il fut réveillé une décharge électrique dans la cuisse, il ressentit une douleur et ses muscles se contractérent. Une lueur sauvage brillait dans les yeux de son bourreau
-Qu'est que tu fous ici Torres ? hurla-t-il
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Mission de Miguel Vasquez & Alex Svensen: "Football & C.A Traffic"   Dim 25 Aoû - 16:35

Vous devrez RP ci-dessous avec l'ordre indiqué à la fin du message du PNJ. L'ordre peut changer d'une fois à l'autre. A la fin de ce message, un certain nombre d'informations vous sera communiqué pour le déroulement de la mission. Vous aurez le lieu, la durée qui devra s'écouler dans le poste et les personnes que vous rencontrerez.

] (les lieux soulignés doivent être inclus dans le RP, les autres au choix)

[u]La salle de torture

Durée réelle du rp:

Détails: L’agent devra décrire un échange avec son bourreau, celui-ci sera marqué par la torture de l’homme qui ne croira aucun des arguments d’Alex

- Longueur minimum du message: 90 lignes
- Temps laissé pour répondre: /

Ordre de postage:
-Alex
-PNJ

[/u]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mission de Miguel Vasquez & Alex Svensen: "Football & C.A Traffic"   

Revenir en haut Aller en bas
 
Mission de Miguel Vasquez & Alex Svensen: "Football & C.A Traffic"
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Rapport : Mission de bataille à 1500 points ork vs tyty
» Football Australien
» Première mission
» Haïti qualifiée pour la Coupe du monde U-17 de football
» Une mission pour changer la face d'Haïti !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CHERUB Campus rpg :: L'Extérieur :: Les Missions-
Sauter vers: