CHERUB: L'évolution
 

Partagez | 
 

 Entraînement des bleu-marine [Tous sauf Svensen et Turner]

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Entraînement des bleu-marine [Tous sauf Svensen et Turner]   Lun 30 Déc - 13:11

Antonio Da Silva ainsi que deux autres anciens agents parmi tous ceux qui faisaient parti de l'exercice avait reçu pour l'ordre de réveiller les gosse, de leur mettre un sac sur la tête et de leur mettre des menottes en plastique. Le jeune adulte entra en premier lieu dans la chambre de LeGahec. Le gamin dormait bien tranquillement, quand soudain les genoux du t-shirt blancs écrasèrent ses omoplates. Antonio fit alors ce qui lui était demandé avant de charger sur son dos le gamin qui allait connaître une nuit mouvementé.

Un entraînement surprise avait été organisé pour les bleu-marine. Seuls les agents Svensen et Turner ont été exemptés. L'un en raison de ces récentes blessures et d'un futur départ en mission et l'autre à cause d'une intoxication alimentaire causé par des huîtres peu fraîches. Le pauvre Gabriel aurait sûrement préféré être avec ses camarades...

Les jeunes espions furent largués sur l'un des îlots artificiels de la résidence, lâchés brutalement sur un îlot artificiel. La pénombre faisait que les agents ne pouvaient pas voir la totalité de leur environnement une fois l'objet qui leur obstruait la vue enlevé. Quelques torches avaient étés disposées ci et là. Finalement, l'instructeur en chef, Gordon McGowan, daigna de leur expliquer l'exercice, après un accueil que l'on pouvait résumer en ces termes.

-Bonjour mes petits sucres d'orges! Il paraît que vous êtes des agents d'exception, mais je ne vois qu'un ramassis d'incapables ici! Aucune des chiffes molles que je vois devant moi ne mérite plus qu'un t-shirt bleu-ciel! Mais je ne peux pas vous renvoyer au PEI, alors vous avez intérêt à me montrer immédiatement que vous méritez ce t-shirt bleu-marine et ceux qui ne réussiront pas à retourner dans leur lits avant le lever du soleil seront admis à un programme de remise en forme! Vous avez gagné le droit d'être de sous-vêtements pour l'exercice!


Citation :
Il passa ensuite aux explications. Les bleu-marine devaient regagner la résidence d'été habillés avant le lever du soleil. Au départ, ils n'ont qu'un sac à dos à leur disposition et sont en sous-vêtements. Dans divers îlots sont dispersés vêtements et équipement, comme des lunettes à vision nocturne, ou des pistolets de Paintball. Des ennemis sont dispersés sur le terrain :

Dans l'eau, trois canoë transportent chacun cinq t-shirt noirs et blancs. Ils sont en contact radio avec l'instructeur en charge de l'exercice et avec les t-shirts gris dispersés sur les îles.

Les gris ont la possibilité de tendre des pièges aux bleu-marine et de les viser avec un pistolet de Paintball. Ils ne peuvent toutefois pas les empêcher de se libérer s'ils y arrivent. Ils ont l'interdiction de confisquer de l'équipement ou de les ramener au point de départ.

Les blancs peuvent faire exactement la même chose que les gris saufs que les bleu-marines éliminés sont obligatoirement ramenés au point de départ et sont mieux équipé que les agents nouvellement promus.

Chaque fois que vous retournerez au point de départ, l'équipement que vous avez trouvé sera à nouveau dispersé ainsi que les vêtements dénichés. Vous aurez ensuite cinq minutes pour établir une stratégie.

Sur la plage, des blancs patrouillent à pied.

Les ennemis possèdent des radios pour communiquer entre eux.

Le signal du départ fut finalement donné. Qu'allaient faire les bleu-marines? Ils pouvaient par exemple faire le tour de l'île dans l'espoir de trouver quelque chose, ou bien tenter d'atteindre une autre plateforme...

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Entraînement des bleu-marine [Tous sauf Svensen et Turner]   Lun 30 Déc - 21:56

Après une journée harassante passée à méditer sur la plage de l'île de C… où, à l'instar de ses camarades, il jouissait de quelques jours de repos bien mérités entre deux missions, Quentin dormait comme une souche. À cent lieux de se douter qu'un coup fourré se préparait, le gamin était parfaitement détendu, ayant même oublié d'activer l'espèce de sixième sens que chaque mini-espion développait et qui le faisait restait constamment que le qui vive. De toute façon, une telle précaution était inutile sur C…, n'est-ce pas ? Qui pourrait bien menacer le repos des agents au cœur même d'un tel site ?

Dans cette équation simpliste, le jeune Québécois avait, consciemment ou inconsciemment, gommé le facteur "sadisme" qui, pourtant, était fortement implanté dans la façon d'agir et de penser des instructeurs de CHERUB. Vêtu de son seul boxer (les nuits sont chaudes sur C…), Quentin était profondément assoupi lorsque l'attaque d'Antonio Da Silva le prit complètement par surprise. Le poids de l'adulte sur le dos, l'adolescent avait le visage enfoui dans son oreiller, prévenant tout cri. Rapidement, les poignets du garçon furent forcés dans son dos et immobilisés grâce aux menottes. Un sac de grosse toile rêche vint lui recouvrir le visage et le malheureux t-shirt bleu marine se vit soulevé et chargé comme un vulgaire sac pour une excursion surprise.

Jeté au fond d'une barque, le garçon essaya bien de faire jouer ses poignets pour se libérer mais deux ou trois coups de pied bien placés dans les côtes le ramenèrent à plus de tranquillité. Après un court trajet, il fut de nouveau chargé sur une épaule avant d'être vigoureusement reposé à terre. Inconsciemment, il nota qu'il se trouvait sur du sable, donc vraisemblablement – la durée du trajet n'ayant pas été si importante que ça – sur une des plages se trouvant à proximité de leur centre de vacances.

À ce moment, le sac fut brusquement retiré de sa tête. Clignant des yeux à plusieurs reprises pour retrouver un semblant de vision, le gamin essayait de distinguer ce qui l'entourait. En dépit des torches dont la lumière vive l'éblouissait et l'empêchait de voir ce qu'il y avait au-delà, il s'aperçut qu'il n'était pas seul. Pèle mêle autour de lui, gisait plusieurs de ses camarades, t-shirt bleu marine comme lui, en sous-vêtements également et pareillement menottés. Formant un cercle autour d'eux, plusieurs silhouettes sombres se tenaient.

Se redressant sur les genoux, Quentin regardait autour de lui, cherchant à emmagasiner le plus de détails possibles sur son environnement. Pas vraiment effrayé, le gamin réfléchissait à toute vitesse pour essayer de comprendre ce qu'il se passait. Certainement un mauvais coup des instructeurs, il ne voyait que ça. À se moment, la voix bien connue de Gordon McGowan vint briser le silence, confirmant ainsi les soupçons du Québécois.

Merde ! Encore un entraînement… Comme si les instructeurs ne pouvaient pas leur foutre la paix pendant les vacances… Donc, il devait faire une sorte de raid évasion pour rentrer à la résidence sans se faire chopper, tout en trouvant des fringues pour se rhabiller… Il aurait quand même été plus simple de les laisser enfiler un short avant de les embarquer… Encore heureux qu'il ne dormait pas à poil, songea brusquement Quentin, avec une petite frayeur rétrospective.

Bon, les règles du "jeu" venaient d'être délivrées et chaque agent allait maintenant devoir agir. Libéré de ses menottes, Quentin se frotta machinalement les poignets pour faire circuler le sang, tout en se remettant debout. De l'eau tout autour d'eux, ce qui confirmait le fait qu'ils se trouvaient bien sur un des îlots artificiels au nord est de la résidence. Voila qui donnait une indication sur la direction à suivre pour rentrer à la maison. Mais, le Québécois en aurait mis sa main à couper, il n'avait aucune chance d'y arriver en coupant au plus court. Il allait falloir ruser un peu et prendre des chemins détournés.

Les différents îlots étaient distants de quelques centaines de mètres, les uns des autres. Vers l'ouest, le garçon aperçut le sillage plus clair laissé dans l'eau par un canoë. Comme il s'en doutait, la surveillance était renforcée de ce côté-là. Un instant, l'idée d'attaquer l'embarcation des aînés lui effleura l'esprit mais il la repoussa aussitôt. Pas sûr que ceux-ci apprécient beaucoup de prendre un bain nocturne et les représailles promettaient d'être féroces. Finalement, autant tenter sa chance de l'autre côté…

Prenant son sac à dos, Quentin s'éloigna rapidement du reste du groupe et se faufila jusqu'à la plage, pour rejoindre rapidement le bord de l'eau. Il ne voulait pas se risquer à l'intérieur de l'îlot qui devait grouiller de t-shirts blancs. Malheureusement, ces derniers patrouillaient également sur la plage, voulant rendre plus difficile l'évasions des gamins. Se mettant à couvert, se garçon les observa quelques secondes avant de se décider à agir. De toute façon, s'il se faisait prendre, il ne risquait pas de perdre de l'équipement ou des vêtements qu'il n'avait pas encore. Et ils n'allaient tout de même pas lui piquer son boxer…

Voyant une opportunité, Quentin se glissa dans le dos d'un t-shirt blanc et entra avec précaution dans l'eau, évitant d'éclabousser ou de faire le moindre remous. Heureusement, l'île de C… se trouvait sous une latitude clémente et la température de la mer était agréable. Nageant lentement et bénissant le hasard qui lui avait fait mettre un boxer noir pour la nuit (avec un blanc il aurait été repéré en moins de dix secondes), il s'éloigna de ses ravisseurs, se dirigeant plein est, vers un petit îlot, lequel, espérait-il, serait faiblement gardé et lui permettrait de s'équiper légèrement.

Après quelques minutes, il arriva en vue de son premier objectif et entreprit d'en faire doucement le tour, voulant éviter de l'aborder par la plage principale. Au contraire, il voulait se faufiler jusqu'aux rochers pour aborder la terre ferme en bénéficiant d'un minimum de couvert. Une ébauche de plan s'était formé dans son esprit pendant son approche. À en croire l'instructeur en chef, seuls des t-shirts gris se trouvaient dispersés sur les différents îlots. Certains de ces jeunes agents étaient redoutables mais la majorité sortait à peine du PEI. S'ils brûlaient certainement du désir de bien faire (et d'humilier un bleu marine), ils étaient quand même moins aguerris que les noirs ou les blancs et constituaient des cibles accessibles.

L'idée de Quentin était donc de repérer un de ces gamins isolés par rapport aux autres et de le neutraliser sans violence (après tout, ils avaient appris comment faire perdre connaissance à un adversaire en quelques secondes en pratiquant un étranglement sanguin). Ensuite, il pourrait lui confisquer son équipement, voire une partie de ses vêtements, pour poursuivre son avancée. La possession d'un pistolet de paint-ball rassurerait un peu le Québécois et réussir à voler une des radios lui garantirait d'avoir un temps d'avance sur les déplacements de ses "ennemis"…

Accroupi derrière un des rochers, Quentin observait la berge, cherchant à repérer la silhouette de la victime qu'il comptait attaquer.


Dernière édition par Quentin LeGahec le Jeu 2 Jan - 23:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Entraînement des bleu-marine [Tous sauf Svensen et Turner]   Mar 31 Déc - 14:37

Je n'avais rien à dire. J'étais de mauvaise humeur, de très mauvaise humeur. Il y a de ça quoi .. une heure ? Ouais on va dire une heure. Donc il y a de ça une heure j'avais Ô miracle, réussi à m'endormir. C'était génial, j'allais enfin avoir une nuit complète. Mais non. Bah oui non. Comme dans la vie on peut jamais être heureux et bah y'a ces putain de bouffons d'instructeurs qui sont venu nous réveillé. Ah oui nous ! C'est la seule consolation que j'ai. Je ne suis pas la seule. Nous sommes quasiment tous les bleus marines a être convoqué pour cet entrainement de malheur. Je vous jure. Sois disant qu'on est des mauviettes et qu'on mérite pas notre T-shirt ! Raaaaah ! Mais je vais lui casser la gueule à celui là ! Il sait ce que j'ai vécu pour avoir ce putain de T-shirt ! Non il a pas l'air alors qu'il se la ferme ! J'en peux plus de ce campus .. C'est toujours la même chose, c'est toujours des coups foireux. Enfin bon voilà qui est fait. Enfin pour le cas présent c'est plutôt en cours..

Ce qui est insupportable c'est de ce dire que déjà qu'on est crevée par le rythme ô combien rapide que nous impose cherub, nous nous faisons en plus réveiller pour des petits entrainements surprises. Ils sont mignons. C'est vrai quoi c'est pour notre bien, c'est une bonne intention. Mes fesses ouais ! La plus part des T-shirts blancs qui sont ici n'ont qu'une envie c'est de nous voir galérer comme eux ils ont galéré avant nous. Ce sont que des bouffons des putains d'imbéciles ! Je les hais ! Jamais ils ne nous viendraient en aide à ça non ! Ils sont trop fier de leur statut et avec ça ils n'ont pas à se mouiller les pattes. La gloire ils l'ont eu maintenant ce qu'ils veulent c'est juste le respect. Ils sont pourris.

Enfin arrêtons de cracher sur ces crétins. Récapitulons plutôt la situation. Il faisait nuit et nous étions sur la plage. Je sentais le sable sur tout mon corps de même que le vent. Oui oui. Ces imbéciles nous avaient foutu en sous-vêtements. C'est tellement plus drôle. Pour qu'on soit bien déboussolé ils nous avaient foutu un sac sur la tête. Je sais pas combien de personnes étaient passé avant moi mais l'odeur était à gerber. M'enfin mieux vaut éviter de rendre dans ces conditions. De un, ça bousille la gorge. De deux, ça bousille l'estomac. De trois, ça voudrait dire que j'en aurais plein du la gueule compte tenu du fait que je suis la tête dans ce sac. J'aurais pu l'enlever c'est vrai. Mais encore fallait il que je puisse user de mes mains. Parce que les mains menottées c'est pas toujours simples pour se dépêtrer de ces situations à la con. Voilà en gros où j'en étais physiquement. Après il y avait l'objectif à suivre et ça c'était une tout autre chose.

Alors le but de cet entrainement était.. Non en fait c'était le but. Le but était de nous faire souffrir inutilement. Mon but à moi en revanche était de regagner ma chambre avant le jour. Dans le cas contraire je me verrais obligée de me lever pour faire une de ces remises à niveau tellement détestables. C'était juste hors de question et je pense que ce soit moi ou mes camarades nous étions d'accord sur ce point. Donc donc donc .. Objectif : Choper du matériel afin de retrouver des fringues et retourner à ma chambre et ce sans ce faire choper par les bouffons de blancs ou les .. QUOI ?! Nan mais là ça allait barder .. Des gris .. Je déteste les souris ! Pourquoi il fallait qu'ils nous foutent ça en plus. Bref .. Tant pis maintenant c'est fait et j'avais intérêt de décamper en vitesse si je voulais pas que les trucs les plus proches se volatilisent ou que tout les pions autour aient le temps de me suivre.

Bon alors évaluons la situation. Deux choses étaient sûres. La première est que je ne m'en sortirais pas seule. La deuxième est que je ne m'en sortirais pas sans me mouiller. Au deux sens du terme. J'allais devoir prendre des risques et en plus nous étions sur une île donc retourner faire dodo signifiait surtout faire un peu de natation. J'en avais déjà marre.. Alors que faire maintenant ? Je dirais qu'étant énervée le mieux était de s'asseoir et de respirer. Le seul truc c'est qu'on était à CHERUB et s'asseoir pour respirer n'était pas vraiment inscrit au programme. Il me fallait donc un calmant plus rapide que le puisse faire en mouvement. Les mots ! Déblatérer un maximum de mots jusqu'à ce qu'on ai l'impression d'avoir vidé son sac !

Punaise ! Chien ! Crotte ! Pont ! Eau ! Mer ! Pic ! Sac ! Lunettes ! Lune ! Train ! Bouteille ! Carte ! Tableau ! Cours ! Enceinte ! Pochette ! Pinceau ! Feuille ! Devoirs ! Harmonica ! Musique ! Boîte ! Horaire ! Horloge ! Collier ! Chat ! Crocodile ! Immeuble ! Radiateur ! Lampadaire ! Protagoniste ! Amérique ! Voyage ! Capitalisme ! Anticonstitutionnellement ! Bouchon ! Carte ! Carte ! Carte ! Carte ! Lunettes ! Radio ! Il me fallait une carte, des lunettes à vision nocturne et une radio ! J'avais les idées .. presque claires. Je pouvais me dire let's go ! Allez ! Dans la joie et la bonne humeur !

Un coup d'oeil autour de moi. Il faisait vraiment noir et c'était carrément galère à voir. En plus je ne connaissais personne sur le campus alors impossible de savoir qui était ennemi ou non. Je vis quelqu'un partir. Il disparu dans l'eau. Il était donc facile de déduire que c'était un des nôtres. J'aurais pu le suivre mais le temps de le rejoindre il serait déjà peut être loin et puis si je forçais la vitesse je pourrais me faire repérer et ça c'était vraiment pas cool.

A quelques mètres de moi je vis un silhouette bien familière. Un petit chaton tout paumé et mal réveillé. Je me dirigea vers lui assez rapidement et le pris par le bras.

-Surtout ferme ta gueule durant deux secondes et suis moi.

Nous étions désormais dans le petit bosquet qui longeait la plage. Au moins de là les blancs ne pourront pas nous voir mais nous étions tout de même assez près des autres au cas ou. Je passa ma main dans les cheveux de Dave et l'ébouriffa. En général ça réveille surtout quand on y met aucune délicatesse comme j'arrive si bien à le faire.

- Alors grand dadais ! On fait quoi ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Entraînement des bleu-marine [Tous sauf Svensen et Turner]   Jeu 2 Jan - 22:46

Toute la journée n'avait été que devoirs et devoirs. Beaucoup d'agents étaient parti à la résidence d'été et pouvait alors passer du bon temps. C'était le bonheur dont il pouvait jouir, ils avaient de la chance. Kathlyn ne faisait pas parti des chanceux. Elle avait en effet passé sa journée enfermée dans sa chambre. Sa tête toujours baissée sur ses cahiers. Au fur et à mesure de la journée ses mains s'emplissaient d'encre et les courbatures caressait le long de ses doigts. C'était la deuxième journée qu'elle passait ainsi et elle avait la ferme résolution qu'une fois la troisième passée elle pourrait pleinement profiter de ses vacances. Oui, c'était une certitude bientôt elle en aurait fini de cette masse de devoirs et elle pourrait se reposer. Elle pourrait rester calme, s'allonger sous un arbre a profiter du silence ou de la musique. Elle pourrait rester sereine et profiter de ce moment.

Destin ou haut placées de CHERUB peu importe, quelqu'un avait décidé que cela se déroulerait autrement. Kathlyn dormait paisiblement quand elle sentit quelque chose lui agripper le poignet. La masse était bien trop forte, bien trop grande, bien trop entrainée pour qu'elle puisse faire quoi que ce soit. Pourtant elle avait mal, elle voulait s'enfuir, se cacher, retourner dormir ou même retourner faire ces devoirs mais elle ne voulait pas être emmené par cette chose. Bien que le noir qui emplissait la chambre l'empêchait de distinguer les contours de la chose, son identité ne faisait aucun doute. C'était un des t-shirts blancs de CHERUB.

Pourquoi voulait-on la sortir de son sommeil ? Et pourquoi si violemment ? Et pour quoi faire surtout ? La réponse à toutes ces questions ce trouvait en une : Parce que nous sommes à CHERUB. C'est la tête dans un sac, les mains menottées et méchamment trainée que la petite Kathlyn fut amenée sur le lieu qui vraisemblablement allait l'héberger pour la nuit. Ils durent attendre un certain temps avant de pouvoir de nouveau retrouver la vision. Retrouver la vision était à vrai dire un bien grand mot compte tenu du fait que la pénombre empêchait toute personne de voir clairement à plus d'un mètre. Les instructeurs avaient cependant fait preuve d'une certaine gentillesse en allumant quelques torches. On pouvait presque deviner qui nous entourait.

Quand le surnom retentit, quand tout le monde entendit la voix tout le monde su qu'être là ne présageait rien de bon. Gordon McGowan, instructeurs des instructeurs. Et comme tout instructeur qui se respecte ce dernier commença ses explications par ce petit sobriquet gentil qu'ils se délectent tous à utiliser avant de nous envoyer en enfer. Cependant l'enfer c'était terminé. Pourquoi Kathlyn était elle là alors ? Ce qu'elle n'avait pas vu était qu'en réalité tout ceux qui l'entouraient tout comme elle des bleus marines. En voyant cela elle aurait pu deviner le sens de l'exercice que le chef instructeur leur expliqua.

Ils étaient donc des poules mouillées élevées au grade de marine et ils devaient alors prouver qu'il étaient des poules supérieures aux autres. Qu'ils avaient les capacités pour conserver leur rang. Pour faire leurs preuves il ne leur demandait qu'une chose. Il fallait qu'ils rejoignent leur chambre avant le levé du soleil. Jusque là les consignes étaient simples et réalisables sans le moindre problème mais pour que leur retour soit validé il fallait qu'ils reviennent habillé. Avant de les emmener sur ces îles artificielles on avait pris le soin de leur ôter leurs vêtements et de leur laisser que leur sous vêtements. Ceux-ci étaient éparpillés sur le terrain tout comme le matériel tel que les lunettes infrarouges. Voilà donc ce qu'ils devaient trouver. Pour ce qui était des obstacles c'était sur d'anciens agents ou de chaleureux T-shirts gris qu'il fallait compter. C'était eux qui était chargé de nous mettre des battons dans les roues. Ils avaient pièges, armes, radios et canoës avec eux.

Les instructions terminées, le top départ fut lancé. Kathlyn respira profondément. Elle n'était pas tout à fait réveillé et avait encore certain de ses membres engourdit. Elle ne se leva pas directement. Après un bref coup d'oeil elle vu qu'ils étaient sept. Très vite ils furent moins. Les plus réactifs commençaient déjà à partir alors que Kathlyn restait là assise dans le sable. Un garçon venait de partir. Il s'était faufilé très habillement jusqu'à atteindre l'eau. C'était une belle astuce de sa part mais à laquelle il fallait être seul ou très bien coordonné et discret si l'on est plusieurs. Une silhouette grande, fine et rapide passa devant elle. Elle détacha son regard de l'eau et observa la silhouette qui emmenait un de ses camarades dans les fourrés. A en juger leurs carrures c'était un homme et une femme. Peut être un couple, elle n'en savait rien. Quoi qu'il en soit se rapprocher de quelqu'un était sans doute la meilleure des choses à faire.

Kathlyn était un peu perdu, se trouver un pilier était surement la meilleure idée qu'elle puisse avoir. De toute façon peu importe la personne vers laquelle elle se dirigeait ils étaient tous bleu marines et s'ils l'étaient ce n'était pas pour rien. A quelques mètres d'elle il y avait quelqu'un. Elle s'en approcha. C'était un garçon de son âge c'est tout ce qu'elle pouvait dire. La jeune fille se posa en face de lui et en penchant la tête sur le coté lui offrit un grand sourire ainsi que sa main pour se relever.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Entraînement des bleu-marine [Tous sauf Svensen et Turner]   Ven 3 Jan - 4:09

Phoebe avait traîné tard cette nuit. Elle avait regardé la fin d'une série qui attendait depuis des lustres, et n'était pas fâchée d'avoir gaspillé ces quelques heures de sommeil pour un tel chef-d'œuvre. Elle se mit au lit après avoir éteint son ordinateur. Mais même après avoir fait travaillé  ses yeux et son cerveau par l'écran, elle n'était tout de même pas fatiguée et il lui était impossible de s'endormir. Les minutes lui paraissaient extrêmement longues, et elle avait l'habitude, comme à chaque fois qu'elle ne parvenait pas à trouver le sommeil, de chercher une autre activité qui tuerait le temps. Elle se leva donc et se dirigea vers la salle de bains de sa chambre. Chaque fois qu'elle entrait dans cette pièce, elle se disait combien elle avait de chance de posséder ça, chose dont elle n'aurait jamais vu l'ombre dans son ancienne vie en Grèce. Alors elle respectait toujours l'endroit et prenait soin des installations mises à sa disposition. Cette nuit, c'était la douche qui l'intéressait. Elle avait d'abord opté pour le bain, mais elle craignit de s'y endormir et de s'y noyer. Ce serait une fin vraiment stupide, surtout pour une agent de Cherub.

Phoebe se déshabilla donc du peu de vêtement qu'elle portait, et prit sa douche. Une longue douche comme elle les aime. Ici au moins, elle ne craignait pas d'utiliser toute l'eau chaude, il y en aurait toujours. Surtout au milieu de la nuit. Elle sortit, prit un linge, se sécha, et enfila  des sous-vêtement, plutôt sexy, sachant qu'elle allait juste rejoindre ses doudous dans son lit. La jeune fille, du haut de ses 14 ans, avait maintenant des formes qui laissaient les garçons à désirer.

C'est au moment d'éteindre la lumière de sa salle de bains, qu'elle s'éteignit toute seule, sans que Phoebe ne touche l'interrupteur.
*Bah les plombs ont sauté, ça arrive* pensa-t-elle.
Mais elle sentit soudainement des mains lui saisir les bras en essayant de la maîtriser. Phoebe essaya de se défendre, mais on lui passa les menottes au poignets.Elle tenta une attaque avec ses jambes mais rien n'y fit. Elle voulut parler, mais se ravisa. Elle pensa que si elle se faisait kidnapper, on allait bien venir la sauver, ou qu'elle se sauverait elle-même. Mais que de toute façon, ce devait être une conneries des blancs, inventée juste pour énerver tout le monde.

On trimballa Phoebe à des endroits qu'elle ne pu identifier, étant dans la pénombre la plus parfaite. Se disant que se reposer risquait d'être une bonne idée, vu de ce qui était censé l'attendre, elle s'endormit rapidement. Quand on veut, on peut, et oui.
Elle fut réveillée, sans savoir combien de temps après, par la brise lui caressant la peau, et l'eau lui chatouillant les fesses.  Et bien, pour elle qui voulait des vacances aux soleil, une partie du décors était bien présent. Mais la partie de plaisir se finit bien vite.
D'abord, elle se rendit compte qu'elle n'était pas seule, chose qu'elle remarqua seulement grâce aux quelques torche plantées dans la sable qui éclairait rien qu'un peu la petite troupe. L'accompagnaient des t-shirts bleus marine de sa connaissance, et d'autre agent qui devait sûrement en être eux aussi. Et tous étaient en sous-vêtements.
*Quelle conne d'avoir mis ces sous-vêtements là, dieu sait ce qu'on devra faire.* se maudit-elle.

McGowan, un t-shirt blanc, leur exposa la situation. Ils se trouvaient donc tous en entraînement test, pour ainsi dire. Le but était de se présenter à la résidence d'été habillés avant l'aurore. Étant donné qu'ils se trouvaient sur l'Île de C, ou du moins, sur un des îlots avoisinant,  Phoebe connaissait les lieux, pour y avoir passé plusieurs semaines, ce qui la réjouit. Ils ne leur avaient pas flanqué un endroit inconnus, bien que dans cette nuit noire, les souvenir de l'île ne leur seraient pas d'une énorme aide. Mais bon, ce n'était pas le moment de se plaindre. Des t-shirts blancs, noirs et gris se cachaient sur l'île. Ils possédaient des canoës, des pistolet de paintball, des radios et pouvait tendre des pièges et même les ramener au départ. Phoebe réfléchit rapidement.

Dans quelque minutes, le départ serait lancé et elle pourrait déjà se faire piéger et ralentir. Vu la géographie des lieux, la nage serait inévitable pour rejoindre la résidence. Mis à part si elle utilisait une barque, mais ça, c'était une autre histoire. Autant ne pas l'inclure dans le plan pour parvenir à ses fins. Elle attendit les idées affluer, mais rien ne lui vint de bien intéressant. Mis à part qu'il était évident qu'il fallait agir en équipe, bien qu'elle préférait être seule plutôt que le travail d'équipe. Le regard de Phoebe se posa immédiatement sur Clémentine. Comme elle avait déjà pu tester son entente sur le terrain avec elle, cela ne la dérangeait pas plus se ça. Son amie serait sûrement de son avis, et ne verrai aucun inconvénient à travailler avec elle. Alors elle se dirigea discrètement vers elle et lui exposa ses idées. Elle proposa rapidement de tenter d'approcher des ennemis possédant des radios, de préférence des gris, et de la leur subtiliser pour pouvoir communiquer entre elles. Elle observa aussi les autres agents. Deux inconnus s'étaient regroupés tandis que Liza et un garçon s'étaient subtilisés, ainsi que Quentin. De plus, Phoebe proposa d'inclure Quentin dans leur groupe, car elles avaient aussi travailler avec lui, et que sinon il se retrouverait tout seul. Elle attendit la réponse de Clémentine, s'en alla en lançant:

-Je le préviens!

Phoebe couru quelques mètres avant d'apercevoir la lampe torche d'un t-shirt blanc. Elle sauta à terre, et rampa, évitant  d'être surprise, puis se cacha derrière un rocher au bord de l'eau, attendant que plus aucune barque ne se présente aux environs. Elle se lança ensuite à l'eau, nageant immergée pour ne pas faire de bruit, puis rejoignit, après quelques minutes, l'îlot où se trouvait Quentin.
Elle fit d'abord son tour. Aucun t-shirt blanc ne se trouvait sur la plage. Ou sûrement étaient-ils cachés, prêt à agir. Phoebe s'avança vers le centre de l'îlot, toujours sur ses gardes. Lorsqu'elle entendit un bruit sourd, elle s'enfonça dans le premier buisson feuillu qu'elle trouva. Au même moment, elle aperçut Quentin derrière un rocher. Elle attendit que le bruit s'éloignent suffisamment pour rejoindre le garçon, sans se faire remarquer pour ne pas lui nuire. Elle lui exposa rapidement la situation puis s'en alla de son côté. Il fallait maintenant qu'elle trouve sa victime.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Entraînement des bleu-marine [Tous sauf Svensen et Turner]   Ven 3 Jan - 12:13

Tous les agents adoraient les vacances d'été, et pour une fois Clémentine Jakson ne faisait pas exception à la règle. Ses journées se résumaient à glander sur la plage, à s'adonner aux diverses activités prévues comme le jet-ski, à inventer des stratégémes pour agacer les instructeurs. Elle avait par exemple remplacé la crème autobronzante de Beato par un liquide provoquant de sévère démangeaisons, et aussi fait planter le jet-ski d'Esteban. Après une journée passée à se baigner et à faire des courses de kart les filles avaient rejoint leur chambre.

Durant toute la soirée le trio avait regardé diverses séries et commenté joyeusement les déboires des personnages. Janina s'était endormis juste après maïs Phoebe était allé se doucher. Vautrée sur son lit Clémentine somnolait en attendant que son amie ne daigne libérer la salle de bain. La douche serait sans doute prise demain, la rousse était fatiguée et commençait déjà à rêver qu'lle massacrait des zombies ayant le même visage que Mc Gowan. Soudain deux hommes et une femme pénétrèrent dans la pièce, ils étaient cagoulés et armés de armées de flingues de paintball. *Merde* songea notre jeune protagoniste, il s'agissait peut-être d'instructeurs chargés de la punir pour une de ses conneries. L'idée de perdre quelques précieux jours de vacances à creuser des fossés ou à nettoyer la plage lui paraissait totalement désastreuse. Alors que la gamine allait se relever pour faire face aux instructeurs l'un d'eux se jeta sur elle et la plaqua sur le lit pour la menotter.

La gamine tenta de se débattre et de protester, sans succès. On lui passa une cagoule et tout devint noir, l'adolescente sentit qu'on la mettait dans un camion, elle entendit des grognements, elle ne devait pas etres seule à etre punie. En outre, Clémentine sentit qu'on lui arrachait son t-shirt vert, ne lui laissant que ses sous-vêtements. Quand enfin elle put voir le jour la bleue marine prit conscience qu'elle était sur une plage en compagnie d'autre bleu marine, de tous les bleu marine en fait. Sauf Alex et Turner, le blond ayant été blessé récemment cela s'expliquait, mais Turner avait sans doute fait l'objet d'une "grace " pour aide d'instructeur .Peut-être même était-il entrain de collaborer encore. Comme elle détestait ce sale fayot...

McGowan commença par les traiter des poules mouillées, d'incapable et tout ce qui s'ensuivait. Le schéma classique d'un entrainement, ne pouvait on pas leur laisser quelques semaines de répit? On leur apprit qu'ils avaient pour but de récupérer leurs vêtements avant le coucher du soleil sans quoi ils auraient droit à un programme de remise en forme. *Non, tout mais pas ça* Programme de remise en forme signifiait au mieux une obligation de courir chaque matin, au pire trois semaines au camp d'entrainement à subir les brimades des instructeurs. Dans tous les cas il fallait l'éviter, aussitôt Clémentine regarda Phoebe, les deux filles étaient habituées à travailler ensemble. L'instinct de l'adolescente la prédisposait à foncer pour établir une stratégie en solitaire, pas de faibles à prendre en compte cela serait toujours mieux. Mais sa dernière mission lui avait fait comprendre l'intérêt du travail d'équipe. Quentin en revanche ne semblait pas l'avoir compris cela et venait de partir en courant.

Phoebe vint vers elle et lui exposa ses idées, prendre une radio pour communiquer puis subtiliser des vêtements. De son coté la rousse décida d'aller parler aux marines plus âgés, elle les suivit donc et ils finirent par se retrouver tous sur une berge.

-Avec Phoebe on s'était dit qu'on devrait voler des radios aux gris de préférence pour pouvoir communiquer entre nous avec autre une fréquence cryptée, donc je vais aller retrouver les deux autres, faites des binômes entre vous et on y va?

La marine était impatiente à l'idée de retrouver ses coéquipiers pour aller neutraliser des gamins, et puis plus vite ils récupéreraient leurs fringues, plus vite ils seraient de retour dans leur lit.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Entraînement des bleu-marine [Tous sauf Svensen et Turner]   Sam 4 Jan - 17:23

Matthew avait quinze ans, c'était donc un adolescent. Mieux, c'était un adolescent en vacances. Ce qui signifiait qu'il avait le droit de dormir, même (ou plutôt surtout) longtemps et tard s'il le souhaitait. À vrai dire, l'adolescent n'était pas particulièrement fan des grasses matinées. Il considérait que passer douze heures à dormir était une perte de temps, quand il n'avait besoin que de huit pour être en pleine forme. Néanmoins, si quelqu'un avait le malheur de le réveiller avant neuf heures, il risquait de ne pas être très bien accueilli... Matthew était toujours de très mauvaise humeur lorsqu'il était réveillé sans bonne raison. Surtout en vacances. Surtout alors qu'il venait de revenir d'une mission très (très) longue, qui avait mis ses nerfs à rude épreuve durant assez longtemps pour que l'épuisement mental soit de mise à son retour au campus. Il retrouvait tranquillité et détente depuis quelques jours, et appréciait grandement ses longues baignades et les moments qu'il passait avec les autres agents. Il était aussi heureux d'avoir obtenu le T-shirt bleu marine, et assez fier d'ailleurs. En revanche, il appréciait moins de se sentir comme un étranger ici. Les quelques personnes qu'il connaissait vraiment avant son départ en mission étaient elles-même à l'autre bout du pays en infiltration, et le temps avait de toute manière passé. Il devait avouer qu'il se sentait un petit peu seul, sans véritables attaches, bien qu'il se doutait qu'il ne tarderait pas à se lier avec de nouvelles personnes. De plus, les autres agents étaient loin de le rejeter, la bonne humeur était au rendez-vous sur l'île de C..., et l'adolescent comptait bien mettre à profit ce temps de vacances pour s'intégrer encore mieux.

Mais pour l'instant, tout ce qu'il voulait, c'était dormir. Il avait passé une partie de la matinée à courir sur la plage ; et Dieu sait que courir en s'enfonçant dans le sable est loin d'être aisé. Il s'était ensuite reposé, traînassant sur la plage en compagnie d'autres agents, allant de temps à autres se baigner sans se fatiguer. Mais l'après-midi avait vu naître un tournée de volley-ball sur la plage, et Matthew y avait évidemment pris part. Passer l'après-midi à courir, sauter, s'élancer, et lancer en l'air un ballon avait été un bon moment pour tout le monde, mais l'épuisement était du coup de mise. Après un bon repas et une douche rapide, l'adolescent s'était donc effondré sur son lit, avec la ferme intention de ne plus en bouger pour au moins deux éternités. Il ferma les yeux, et quelques instants plus tard, il sombrait dans les bras de Morphée.

Mais malheureusement, les (sadiques) instructeurs de CHERUB en avait décidé autrement. Matthew fut réveillé par des bruits de pas dans sa chambre. Il leva la tête, tendit la main vers l'interrupteur... Et poussa un soudain cri de douleur lorsque son épaule fut violemment tordue. Quelqu'un lui amenait les bras dans le dos, et alors que l'adolescent tentait de se libérer, des menottes vinrent lui enserrer les poignets. Alors il se débattit plus fortement, la décharge d'adrénaline qui parcourait son corps se chargeant de faire disparaître les dernières brumes du sommeil. Durant un instant il ne sut pas où il était. Ou plutôt, il se crut dans la chambre qu'il occupait durant sa mission – ce qu'il considérait comme sa chambre, à vrai dire. Il crut qu'il avait été démasqué, que son rôle d'infiltration avait été mis à jour, et qu'il allait payé cher. Cher, du genre d'une balle dans la tête, son cadavre abandonné dans un fossé rempli d'eau putride. Puis, alors qu'il repliait ses jambes contre sa poitrine pour en donner un grand coup en arrière dans l'espoir d'atteindre ses agresseurs, il sentit des courbatures qui lui rendirent immédiatement la mémoire. Il était sur de retour à CHERUB. Tout allait bien. Mais alors... Nouvelle pensée terrifiante : une organisation criminelle avait découvert l'existence de CHERUB. À nouveau, une balle dans le crâne et son corps dans un fossé.

« Lâchez-moi ! »

Il accompagna son exclamation d'un coup de pied. Mais bientôt, un sac de toile rêche se posa sur son visage, et la pénombre qui régnait dans sa chambre se transforma en une obscurité des plus totales. Il n'était pas de taille, alors il se relâcha pour éviter de s'épuiser inutilement. Il prit le temps d'analyser la situation... Et comprit enfin. Un exercice sadique, rien de plus. Les menottes, en plastiques et assez peu serrés pour ne pas rentrer dans la peau de ses poignets, en témoignaient. De même que le peu de violence utilisée : s'il s'agissait d'un quelconque criminel, l'adolescent aurait probablement été roué de coups, tué sur le champ, ou tout du moins assommé.

Un temps plus tard, Matthew était libéré, mais vêtu seulement d'un caleçon. Il était avec tous les autres bleus marines, de ce qu'il en savait en tout cas (il fallait avouer qu'il n'était pas certain de connaître tout le monde) à l'exception peut-être d'un ou deux dont il ne connaissait de toute manière pas le nom. Tous les agents étaient en sous-vêtements, ce qui estompa la gêne que l'adolescent avait ressenti au premier instant. Le bien-aimé instructeur, sadique parmi les sadiques, commença son discours, expliquant les règles du « jeu ». À grand renfort d'insultes, évidemment.

Regagner la résidence d'été avant le lever du soleil, habillé, en sachant que du matériel et des vêtements avaient été disséminés sur les différents îlots... Mais qu'il y avait aussi d'autres agents qui patrouillaient. Ô joie. Dire que c'était pour ça que sa nuit avait été écourtée...

Les autres commencèrent à se disperser, mais Matthew décida de rester assis au moins le temps de réfléchir à une stratégie. Peut-être se trouver quelqu'un pour l'aider ?...
Une fille se dressa soudain devant lui. Il l'avait déjà vue, mais aurait été bien incapable de donner son nom. Elle lui tendit la main avec un sourire, et il la saisit pour se relever.

« Salut ! Euh... Je suis Matthew, et toi ? T'as une idée pour... La suite ? Je veux dire, comment faire ? Je me dis que le mieux ce serait de commencer par trouver de l'équipement, au mieux des lunettes à vision nocturne. Et ensuite... J'en sais rien, impro totale. »

Il eut un petit rire. Il se sentait un peu gêné, à vrai dire, d'être aussi peu vêtu en face d'une jolie fille. Même s'il devait avouer qu'il n'était pas forcément mécontent que ce soit le cas pour elle aussi... Eh oui, monsieur était un adolescent mâle. Cependant, il n'était pas ici pour draguer celle qui allait probablement être son alliée durant l'exercice, et il avait autre chose à penser. Il refusait de devoir subir une remise à niveau.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Entraînement des bleu-marine [Tous sauf Svensen et Turner]   Dim 5 Jan - 1:04

Vers 19h, Dave avait mangé. Il avait été dîné au réfectoire. Il avait déposé sur son plateau une salade, une darne de saumon avec du riz, un jus de fruit et une part de gâteau.
Ce n'était pas le repas le plus diététique au monde, mais il contenait des éléments indispensable au bon fonctionnement du corps et c'était le principal. Il s'assit à une table composée de T-shirts Noirs et de T-shirts Bleu-Marines. Pendant ce repas, ils riaient tout en mangeant, une bonne ambiance était installée. Dave mangea machinalement, sans trop se préoccuper de sa nourriture, assez absorbé par les histoires racontées par ses camarades de table. Sa table débarrassée, il se rendit à sa chambre.

Il referma derrière lui, et passa  à la douche. Une douche bien chaude. L'eau ruisselant sur son corps, un bonheur. Il passa une serviette autour de sa taille, s'allongea sur son lit et se saisit de son téléphone. Il composa le numéro d'Elizabeth et attendit quelques sonneries :

- Allô Liza ? Ouais ! Dis moi, on se voit ce soir ? Je passe dans ta chambre comme d'hab' ?

A peine eut-il prononcé ces mots qu'un sourire illumina son visage. Il se posta sur le balcon et s'alluma une cigarette. Quand il s'en allumait une, il laissait ses pensées l'envahir et cela lui devait de souvent la rallumer. Il pouvait passer plusieurs minutes, le regard dans le vide à penser, à réfléchir. C'était son petit plaisir/moment de détente quotidien. Mais c'est pas tout ça, il fallait aller s'habiller pour aller rejoindre Mlle Van Beckries quand même !
Il enfila un jean déchiré de couleur noir, une chemise blanche entrouverte. Un coup de gel, un coup de déo. Il prit sa basse et fila en direction de la chambre de cette si belle femme.

Il frappa et entra dans la chambre de sa petite-amie. Il la serra dans ses bras et l'embrassa. Ils passèrent une heure, peut-être deux à jouer et parler musique. Dave se sentait à son aise avec elle, ils aimaient les mêmes choses et il ne pouvait résister à cette créature si merveilleuse. Après cette session musicale, ils passèrent à la session spécifique aux couples. Dave allongea Liza sur son lit et la prit dans ses bras. Ils s'embrassèrent, se câlinèrent etc.. Et s'endormirent dans les bras l'un de l'autre.

Il se réveilla vers 1h du matin, il embrassa sur le front sa copine sans la réveiller et repartit dans sa propre chambre. Il ne garda que son boxer et s'engouffra dans son lit, sous sa couette. Le lit été froid. Il regrettait la proximité du corps d'Elizabeth mais il réussit à s'endormir.

Soudain, en pleine nuit, il sentit une pression sur ses omoplates. Expert en arts martiaux, Dave ejecta son assaillant hors de son lit grâce à ses connaissances et à une légère torsion de son corps qui lui permit d'utiliser la force de son adversaire contre lui. Cependant il n''était pas venu seul, d'autres personnes l'accompagnaient et ils le ceinturèrent. Il se laissa complètement faire, en espérant s'en sortir tel le serpent échappe à ses assaillants.
Cependant, à plusieurs, il ne put rien faire. Mais à la lueur de la lune, il put apercevoir des T-shirts Blancs. Encore un exercice ? Ils ne pouvaient pas les laisser tranquille un peu ?

On lui plaça un sac en toile sur la tête et on le transporta jusqu'à un camion ou un autre  véhicule terrestre. On le fit descendre et la matière que rencontrèrent ses genoux fut du sable. Ils étaient donc sur une plage, un ilot peut-être ? Le seul terrain sablonneux que Cherub possédait était l'île de C... à la connaissance de Dave. On lui retira son sac et la lumière pénétra dans sa pupille. Cependant, ils ne mirent pas très longtemps à s'habituer à la luminosité. Il se mit à analyser la situation, ils étaient tous des T-shirts Bleu Marine. Et ils étaient tous en sous-vêtements. Il ne put approfondir son analyse, car une voix familière se fit retentir :

GordonG McGowan a écrit:
-Il passa ensuite aux explications. Les bleu-marine devaient regagner la résidence d'été habillés avant le lever du soleil. Au départ, ils n'ont qu'un sac à dos à leur disposition et sont en sous-vêtements. Dans divers îlots sont dispersés vêtements et équipement, comme des lunettes à vision nocturne, ou des pistolets de Paintball. Des ennemis sont dispersés sur le terrain :

Dans l'eau, trois canoë transportent chacun cinq t-shirt noirs et blancs. Ils sont en contact radio avec l'instructeur en charge de l'exercice et avec les t-shirts gris dispersés sur les îles.

Les gris ont la possibilité de tendre des pièges aux bleu-marine et de les viser avec un pistolet de Paintball. Ils ne peuvent toutefois pas les empêcher de se libérer s'ils y arrivent. Ils ont l'interdiction de confisquer de l'équipement ou de les ramener au point de départ.

Les blancs peuvent faire exactement la même chose que les gris saufs que les bleu-marines éliminés sont obligatoirement ramenés au point de départ et sont mieux équipé que les agents nouvellement promus.

Chaque fois que vous retournerez au point de départ, l'équipement que vous avez trouvé sera à nouveau dispersé ainsi que les vêtements dénichés. Vous aurez ensuite cinq minutes pour établir une stratégie.

Sur la plage, des blancs patrouillent à pied.

Les ennemis possèdent des radios pour communiquer entre eux

Les petites insultes proférées par l'instructeur n'atteignaient absolument pas Dave. Il connaissait sa valeur, et il savait qu'il méritait son T-shirt.
D'accord, ils devaient donc rentrer avant le lever du jour dans leur chambre, habillés. Ils avaient à disposition des canoës, des Blancs et des Gris, des armes de Paintball et des lunettes de vision nocturnes. Le plus important leurs adversaires possédaient des radios. S'ils arrivaient à en voler, ils pourraient surveiller les agissements.

Il se fit entraîner par quelqu'un derrière un buisson.

-Surtout ferme ta gueule durant deux secondes et suis moi.

Et cette personne lui ébouriffa mes cheveux de façon énergique en lançant :

- Alors grand dadais ! On fait quoi ?

Il reconnut Elizabeth. Il voulut l'embrasser mais la situation ne s'y prêtait pas vraiment.

-Eh bien on pourrait rester là, la vue de ton corps si dévêtu n'est pas désagréable...

Soudain, quelqu'un approcha. Dave plaça un bras devant Elizabeth et se prépara à riposter si besoin. Il distingua cependant les traits de Clémentine Jakson qui s'approchait :

-Avec Phoebe on s'était dit qu'on devrait voler des radios aux gris de préférence pour pouvoir communiquer entre nous avec autre une fréquence cryptée, donc je vais aller retrouver les deux autres, faites des binômes entre vous et on y va?

Ils avaient eu la même idée et approuva sa vivacité d'esprit autant que son idée d'un hochement de tête significatif. Il se tourna vers Liza et lui sourit :

-Je crois que notre binôme est déjà fait non ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Entraînement des bleu-marine [Tous sauf Svensen et Turner]   Dim 5 Jan - 18:59

Trinôme de Quentin, Phoebe et Clémentine :

Le "binôme à trois" composé des plus jeunes bleu-marine était posté sur une des îles artificielles et avaient donc choisi de quitter l'île du départ, dans l'optique de subtiliser aux jeunes agents leurs radios, leur équipement et peut-être leur habits. Leur plan était sensé et avait dans chances de réussir, si des t-shirts gris étaient sur place. Ainsi, ils finirent par voir deux silhouettes se découper sur le fond d'encre. Ils étaient dans une position un peu plus élevée que la leur mais allaient dans leur direction. On pouvait entendre un chuchotement qui confirma la présence d'ennemis aux agents, mais les trois adolescents ne pouvaient pas saisir le sens de leurs paroles. Ils purent voir un fusil de paintball accroché à l'épaule de l'un d'entre eux. Etait-ce le moment d'agir, même s'ils ne savaient pas si d'autres gamins ne rodaient pas dans les parages?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Entraînement des bleu-marine [Tous sauf Svensen et Turner]   Lun 6 Jan - 14:48

Légèrement essoufflé après sa traversée à la nage, Quentin se tenait accroupi derrière un rocher à observer ce qu'il se passait sur le petit îlot. Entendant un mouvement derrière lui, il se retourna vivement, sur la défensive, avant de se détendre en reconnaissant Phoebe. Enfin se détendre, façon de parler lorsque le gamin réalisa la façon dont était habillée (ou presque pas déshabillée) sa camarade.

Tabarnak ! On n'avait pas idée de se fringuer de la sorte lorsqu'on rend une visite nocturne à un adolescent en pleine ébullition hormonale… C'était vraiment un coup à lui faire avoir un malaise…

Pressé de s'enfuir de l'endroit où les sadiques instructeurs les avaient lâchés pour cet entraînement, le Québécois n'avait pas pris le temps de détailler ses voisins avant de s'éclipser le plus discrètement possible. S'il avait su qu'un tel spectacle était à la portée de ses yeux, il se serait certainement attarder un peu plus, il devait bien se l'avouer. Et, s'il avait pris le temps de réfléchir un peu, il aurait bien dû se douter que, lui se trouvant en sous-vêtements, il n'y avait aucune raison que les filles du groupe ne se trouvassent pas dans la même tenue.

Enfin, il y avait quand même sous-vêtements et sous-vêtement… Là, il devait bien s'avouer que Phoebe avait fait fort… S'en suivirent des explications que le garçon écouta à peine, tant son attention était focalisée sur un point situé pile en face de ses yeux, enfin légèrement en dessous. Hochant machinalement la tête, sans toutefois détourner le regard, pour signifier son accord, Quentin ne savait plus à quel sein Saint se vouer et sentait le rouge lui monter aux joues, signe de son trouble heureusement masqué par l'obscurité ambiante.

Puis, Phoebe disparut de nouveau dans la nuit laissant le pauvre gamin seul avec son imagination. Secouant la tête pour retrouver ses esprits, Quentin reporta son attention sur le centre de l'île. Un nouveau clapotis dans son dos le fit se retourner de nouveau. Cette fois, il s'agissait de Clémentine, venue le rejoindre pour reformer le trinôme de la mission "trafic d'organes". Fort heureusement pour le rythme cardiaque de l'adolescent, la rouquine, bien qu'également en tenue légère, en portait une moins affriolante que celle qui l'avait précédée.

Et bien sûr, Clémentine prit la peine de lui redonner les consignes, comme si Quentin avait été incapable de les comprendre du premier coup… Enfin, il les aurait certainement comprises s'il avait été en état de les écouter la première fois. Règle numéro cinquante-cinq : ne jamais communiquer d'informations importantes à un adolescent mâle, lorsque vous êtes une fille en petite tenue sexy…

Un peu agacé de s'entendre donner des instructions qui allaient parfaitement dans le sens de ce qu'il avait déjà prévu, tout seul, comme un grand, de faire, le jeune Québécois acquiesça d'un signe de la tête un peu sec, avant de se tapir derrière sa cachette en entendant du bruit. Cette fois, ce n'était pas un nouvel allié qui venait les rejoindre car le bruit provenait de l'intérieur de l'îlot et venait vers eux.

Avec un petit sourire sadique, Quentin distingua deux silhouettes, correspondant à des enfants un peu plus jeunes que lui. L'arme portée en bandoulière lui apprit deux choses : il s'agissait bien d'adversaires, t-shirts gris en en juger par la morphologie et ces adversaires n'étaient pas sur leurs gardes, sans cela le fusil aurait été tenu en main. Étaient-ils seuls ou d'autres adversaires se trouvaient-ils également dans les parages. Incapable de le déterminer pour l'instant, le plus jeune t-shirt marine du Campus décida qu'il était temps de passer à l'action. Il fallait neutraliser ces deux ennemis. Si d'autres se trouvaient à proximité, il comptait sur Phoebe pour faire le nécessaire de son côté.

Tournant la tête vers Clémentine, Quentin porta un doigt à ses lèvres puis, désignant le premier de l'index se l'attribua. Il effectua le même mouvement du doigt, pointant dans un premier temps la deuxième silhouette puis la rouquine, signifiant qu'il chargeait cette dernière de s'en occuper. En effet, rien n'est plus ridicule au moment de l'attaque que d'oublier un adversaire en se concentrant tous sur le même.

Dans l'immédiat, il fallait les laisser avancer encore un peu pour leur sauter dessus au dernier moment. Un atémi bien placé devrait les mettre rapidement hors de combat. Quentin eut bien une petite pensée émue en songeant aux malheureux gamins qu'ils allaient bousculer. Il aurait nettement préféré les neutraliser sans violence mais ne voyait pas comment s'y prendre face à deux agents. Pour éviter que l'échauffourée ne dure trop longtemps (et n'attire du monde), il fallait aller vite. Leurs adversaires en seraient quitte pour un léger mal de crâne…

Ensuite, il devrait être simple de les dépouiller et de les abandonner en slip, ligotés et bâillonnés. Restait à espérer que les vêtements (à l'exception de l'horrible t-shirt gris qui pouvait à la rigueur servir de bâillon) soient à la bonne taille et que ces sentinelles possèdent bien une radio en plus de leurs armes...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Entraînement des bleu-marine [Tous sauf Svensen et Turner]   Mer 8 Jan - 16:04

Ils étaient sur une île. Il faisait bon bien qu'un léger petit vent frais pouvait faire frissonner certains. De petites vaguelettes se perdaient dans le sable. Non loin on pouvait apercevoir la silhouette de ce qu'il semblait être un barque, un canoë pour être exact. Il avait été précisé au début, dans les consignes, qu'autour des îles des blancs patrouillaient à l'aide de canoës. Voir ce cousin de la pirogue ne présageait donc rien de bon. Cela signifiait; de un que si les deux gamins debout sur la plage ne bougeaient pas ils allait devoir apprécier la compagnie de leurs ainés, de deux qu'aucun temps d'avances n'avait été donné aux pauvres petits marines qui avaient été si rudement levé. Il était fort probable que certains de ces jeunes souffrent encore de leur réveil. Les personnes chargées de ces faits avait été missionnés non pas pour le faire dans la douceur bien au contraire. Ils s'en était fait un plaisir.

Les deux bêtas qui étaient encore sur la plage à la lueur des torches se nommaient Matthew et Kathlyn. Tous deux quinze ans et tous deux bleue marines. Webley, jeune garçon normal avait choisi pour sa part d'attendre de voir par où les autres partaient afin d'établir sa propre stratégie. Snow, elle, jeune fille incompréhensible mais qui sait être droite et sûre d'elle, avait décidé de s'allier au gamin le plus proche d'elle (en longueur je parle). Parce que oui, il avait beau être à ce moment précis face à face, tous les deux avec un sourire gêné qui puait l'histoire d'amour d'enfants en bas ages, ils ne se connaissaient pas le moins du monde. Au mieux ils connaissaient peut être le prénom de l'autre, étant du même âge et même grade, il y avait de forte chance pour qu'ils se soient déjà croisé.

«Salut ! Euh... Je suis Matthew, et toi ? T'as une idée pour... La suite ? Je veux dire, comment faire ? Je me dis que le mieux ce serait de commencer par trouver de l'équipement, au mieux des lunettes à vision nocturne. Et ensuite... J'en sais rien, impro totale.  »

Elle l'avait déjà croisé. Oui, pour elle c'était une certitude. Elle n'avait absolument pas retenu son visage mais le nom de lui était pas inconnu. Après le où il s'était croisé restait un mystère. Dans le cadre des activités de CHERUB pour sûr mais bon ça n'aide pas à grand chose. Et puis ce n'était pas de savoir où ils s'étaient rencontré qui ferait avancer les choses. Pour le moment ils étaient tous les deux sur la plage. Les autres leur avaient rapidement faussé compagnie. La dénommée Elizabeth était partie avec Dave qui d'après ce que l'on dit serait son petit ami. Vu qu'elle s'était ruée sur lui dès le départ il y avait de fortes chances pour que les rumeurs soient fondées et dans ce cas le couple bien que récent était plutôt populaire. Avant ça un garçon était partit en direction d'une autre île. Il avait été rejoint par une jeune fille en premier lui puis par une deuxième. La seconde, une rouquine, était passé voir en coup de vent les deux binômes leur expliquant brièvement ce qu'il fallait faire. Elle ne leur accorda pas plus d'une demi seconde chacun mais ce fut suffisant. But premier pour le groupe entier, les radios. C'était dit. Même si tout le monde avait du avoir la même idée au moins maintenant c'était fixé et personne n'agirait seul. A CHERUB on apprenait très vite que être en groupe c'est bien mais avec avec un moyen de communication c'est mieux.

Kathlyn observa brièvement son nouveau partenaire. Il était beau. Un beau brun à la carrure parfaite et au regard à la fois calme et on ne sait trop quoi. Le fait qu'il soit en caleçon aurait pu lui permettre de l'observer un certain temps et de déduire tout les accidents que le garçon avait pu subir aux vues de ses cicatrices mais bon. La situation ne semblait pas vraiment s'y prêter. Le rire nerveux du garçon rappela à la jeune fille qu'elle était aussi dans le même cas que lui. Bien qu'elle ne soit pas des plus pudiques ce n'était pas forcement propice à la concentration que de faire du sport en petite tenue. Par chance ses sous-vêtements étaient noirs. En dentelles certes mais noirs tout de même. L'avantage de cette couleur c'est que dans la nuit elle n'était pas repérable. En revanche la peau blanche typée cachet d'aspirine de Kathlyn l'était beaucoup plus. Elle sourit faiblement en pensant que sous-vêtements noirs plus peau blanche égal zèbres à deux rayures. Elle prit une inspiration profonde pour se forcer à rester sérieuse. Tel la soeur des Orphelins de Beaudelaire elle s'attacha les cheveux pour réfléchir. Un chignon rapide d'où s'échappaient des mèches dans tous les sens.

«  Une radio donc .. C'est vrai que c'est ce qu'il nous faudrait. Je te propose tout de même de chercher de quoi se vêtir histoire de pas rester quasiment à poils quoi .. »

Sur ce elle commença à marcher. Il y avait peu de chance pour que le matériel caché ça et là comporte des radios. Des lunettes à vision nocturne sans aucun doute mais des radios peu de chances. Il fallait donc les voler. Trois types de personnes en avait en leur possessions. Les instructeurs, les anciennes recrues et les gris. Dans le premier cas c'était un peu comme si l'on signait directement pour faire des remises à niveau jusqu'à la fin de sa vie. Dans le second c'était plutôt comme demander à un alligator de nous bouffer mais sans nous faire trop mal. Restait donc la dernière possibilité. C'était ça. C'était eux qu'il fallait viser. Les blancs patrouillaient sur la plage et par canoës. Les gris avaient donc beaucoup plus de chances d'être vers le centre de l'île, là où ils pourrait plus facilement tendre des pièges. Elle se retourna.

« Au fait Matt ! Moi c'est Kathlyn au cas ou tu savais pas .. Je te propose de pas rester là, je crois qu'il y a des albinos qui rappliquent. Pour trouver les gris c'est plus par là ! »

Les présentations étaient clairement faites et ils pouvaient enfin rentrer dans le vif de l'action. Ils pouvaient enfin commencer. D'un signe de tête elle indiqua les fourrés. Elle avança dans cette direction et sans un bruit elle se glissa parmi eux.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Entraînement des bleu-marine [Tous sauf Svensen et Turner]   Mer 8 Jan - 16:51

Quand Clémentine arriva elle trouva Quentin seule, Phoebe avait dû partir faire un tour, il n'y avait qu'à espérer qu'elle n'était pas trop loin, s'ils avaient des problèmes une troisième personne ne serait pas de trop, et la rousse espérait que la grecque n'aura pas de problème du son côté. Après que la jeune fille est, par reflexe ressorti les instructions à son partenaire les deux vires deux t-shirts gris. Deux contre deux, certes les gamins étaient un peu plus jeunes qu'eux, mais à CHERUB l'âge ne voulait rien dire, il suffisait que l'un d'eux soit à CHERUB depuis plus longtemps pour que le combat soit difficile.

Car il y allait effectivement avoir un combat. La rapidité était la priorité absolue, il ne fallait pas que les gamins aient le temps de tirer, ou pire d'appeler à l'aide avec une éventuelle radio ce qui rendrait l'entrainement bien plus difficile. Faire preuve de violence ne gênait pas vraiment la marine, on ne faisait pas d’omelettes sans casser d'œufs, tout simplement. Non, là n'était pas le problème mais un seul protagoniste aurait bien plus rapide et simple à neutraliser, il fallait l'avouer.

En regardant son corps notre jeune protagoniste songea  qu'on ne pouvait imaginer de tenue moins adaptée pour un combat qui se ferait sans doute au corps-à-corps, qu'un soutient gorge et une culotte, ou un caleçon d'ailleurs. Il suffisait d'un geste mal placé ou d'un tissu défaillant pour que le tout vole. Et il fallait donc espérer que cela ne se produirait pas, si elle avait vu Quentin dans le plus simple appareil durant POL, elle comptait bien éviter l'inverse, surtout que, si Phobe et elle étaient resté discrets, le québécois était un bon ami, mais il restait un garçon, et elle doutait de sa capacité à garder une telle information secrète.

Rapidement elle lança un regard aux gamins qui s'apprêtaient à subir leurs foudres, ils n'étaient vraiment pas arriver aux bons endroits. Elle n'avait jamais participé à un exercice pour marine quand elle était grise, considérant que collaborer avec les instructeurs était un acte mauvais, qui ferait en plus redescendre sa cote de popularité et souillerait sa réputation de perturbatrice démoniaque. L'adrénaline montait de plus en plus, provoquant une agréable sensation dans le corps de Clémentine, s'ils réussissaient ils auraient au pire juste une arme, au mieux les marines posséderaient en plus des treillis et des radios. Quentin attribua les victimes, Clémentine hocha la tete.

L'effet de surprise était très important, alors, quelques secondes plus tard l'agente lui faisait un signe et les deux amis se jetaient sur les t-shirts gris. La cible de la rousse n'était pas armée, elle était un peu plus jeune et plus petite qu'elle. Alors, celle aux cheveux de feu se jeta silencieusement sur le gris avec la ferme volonté de le frapper à la tempe afin qu'il s'évanouisse, et de la ceinture/refrapper s'il ne cédait, puis de commencer à le déshabiller, ou de venir en aide à Quentin s'il rencontrait des difficultés.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Entraînement des bleu-marine [Tous sauf Svensen et Turner]   Jeu 9 Jan - 19:32

La prochaine fois que quelqu'un désirerait me tuer je lui prierais de le faire directement et pas de me réveiller en pleine nuit semi à poils pour me foutre sur une île. Nan mais sérieusement. En plus l'eau était dégueulasse. Bon un point positif j'étais avec Dave. Un autre point négatif si je faisais encore preuve de jemenfoutisme je me retrouvais à la remise à niveau. Et sans vouloir vexer les instructeurs à l'initiative de cette douce attention j'avais pas vraiment envie de mettre les pieds là bas. Enfin il faut dire ce qui est, c'était un gros coup de con cet entraiment. Après rare sont ceux qui se jette aux bras des instructeurs pour leur faire des bisous parce qu'en général t'as pas trop envie de les croiser. Ah si ! Quand tu sais pas quoi faire comme sport ! Là tu leur fonces dedans et ils vont te dire quoi faire. Ca marche plutôt bien mais je le déconseille. Il suffit qu'un soit un peu énervé et ça peut mal finir. On sait jamais trop comment agir avec ces bêtes là.

Enfin quoi qu'il en soit j'avais eu le plaisir de rejoindre Dave. Après lui avoir dit de se la fermer, l'avoir prit par la main et emmené dans les fourrés j'avais pu lui demander ce qu'on allait faire à présent. Alors là il faut savoir que le plus drôle fut de voir son expression quand il se rendit compte que c'était moi qui l'avait ébouriffé. J'aimais énormément ce garçon mais par moment il faisait preuve d'une certaine lenteur. Il ne m'avait toujours pas reconnu jusqu'à ce qu'on soit posé et vraiment face à face. Ah la la .. Pauvre enfant. M'enfin après c'était pauvre enfant vachement bien foutu quand même parce que bon le grand punk brun habillé ou en calbut il restait plutôt canon. Ahah ! J'avais de la chance que ce soit mon mien ! A vrai dire cet entrainement ne me réjouissait pas trop. Je l'aurais bien transformé en partie de cache cache. On était déjà bien caché mais du coup en attendant qu'on nous trouve j'aurais pu avoir des câlins et des bisous. Et puis mater un peu aussi je vais pas me mentir à moi même ça serait con.

-Eh bien on pourrait rester là, la vue de ton corps si dévêtu n'est pas désagréable...

Pfff. Là j'avoue je n'ai pas pu m'empêcher de sourire. Enfin je sais pas c'était plutôt mignon, nan. Enfin moi je trouvais ça chou. Bah je sais pas c'était plutôt agréable de pouvoir se dire que tout ce que moi je m'étais dit juste avant il y avait des chances pour que lui aussi l'ai pensé. Je sais plus quel citation débile dit « être ensemble ce n'est pas se regarder l'un l'autre, c'est regarder ensemble dans la même direction ». C'était à moitié vrai, à moitié faux. Faut un minimum se regarder dans un couple parce que sinon je sais pas ce que c'est mais c'est certainement pas une relation durable et dans la communication. Par contre avoir les mêmes idées ça veut dire qu'on à le même feeling et ça, ça pète. Alors que moi je me faisais mes réflexion sur feeling de la life ou non, Dave passa un bras devant moi. Quelque chose, ou plutôt quelqu'un arrivait. Même si d'ordinaire je détestais ça voir ce beau grand gaillard tenter de me protéger ça avait un coté assez agréable. Je précise tenter parce que le danger c'était Clémentine Jackson pour l'occasion. Alors je veux pas être méchante mais niveau danger de la mort qui tue Clem était peut être pas le meilleur choix. Après je dis pas niveau connerie elle sait aussi bien faire que moi mais là n'est pas la question.

-Avec Phoebe on s'était dit qu'on devrait voler des radios aux gris de préférence pour pouvoir communiquer entre nous avec autre une fréquence cryptée, donc je vais aller retrouver les deux autres, faites des binômes entre vous et on y va?

Donc ainsi tout le monde était prévenu. Chacun savait que chaque groupe tenterait en premier lieu d'avoir une radio afin de communiquer et d'avoir une longueur d'avances sur les imbéciles qui voulait nous faire la vie dure. Une longueur d'avance ça signifiait aussi une chance de tous leur casser la gueule afin de leur faire comprendre qu'ils n'avaient pas réveillé les bonnes personnes et que nous nous méritions notre T-shirt. Je fis un hochement de tête à la miss connerie qui partit rejoindre son binôme à trois. LeGahec qui s'appelait le mec qu'était partit au taquet. Il allait passer du bon temps celui là. Déjà qu'il semblait pas être le dernier des imbéciles mais en plus s'il avait ses James Bond girls avec lui ça ne pouvait pas être mauvais. Enfin bon. Un petit coup d'oeil plus loin. Raah la pied .. La miss Kat, la fille un peu coincée que personne ne connaissait trop avec .. Ce mec .. Je sais pas qui c'est. Merde alors ! Euh .. Catégorie nom d'inconnu je choisis la lettre. Bon le mec en question était quand même plutôt bien foutu alors c'était pas très gentil de lui mettre un truc de merde alors je me donnais la peine de réfléchir. Mmmh .. Ah ! Je sais ! Dans Death Note le mec trop cool il s'appelle L, son successeur c'est N.. Eh beh ça coule de source ! Lui ce sera M ! C'est pas le nom d'un chanteur français chelou ça ? Boarf je sais pas de toute façon la France c'est pas très compréhensible comme pays. Il mange des grenouilles et des escargots en buvant du vin alors moi j'abandonne direct hein. C'pas la peine de continuer. Enfin bref ! Donc M était avec Kat.. J'espère franchement qu'ils seront plus efficace que ça dans quelques minutes parce que là je les voyais mal rentrer au dortoir avant la fin de l'entrainement. Pauvres d'eux. Après il faut se dire que s'ils sont là c'est qu'ils ont eu leur T-shirt bleu marine, s'ils l'ont eu c'est qu'ils le méritaient et s'il le méritaient c'est qu'ils en avaient les capacités. Allez ! No soucy pour eux ils sont grands ces petiots !

-Je crois que notre binôme est déjà fait non ?

Je me retourna vers Dave. Mais qu'est ce que j'allais bien pourvoir faire avec une grande bringue comme lui. J'allais pas pouvoir me concentrer et à chaque fois j'aurais envie de tester ses réflexes .. genre lui envoyer une branche en pleine face, faire bouger un buisson, faire croire que des gens arrivent, faire semblant d'avoir été prise dans un piège .. Ce doit être tellement mignon de le voir paniquer ! Mais non je pouvais pas faire ça. Ca nous ralentirait, ça nous ferait repéré et après je serais plus capable de m'arrêter et dieu seul sait à quel point je peux être chiante. Petit regard circulaire. Mieux valait ne pas partir dans le même sens que l'autre binôme. Longer la plage tout en restant planquer semblait être une bonne solution. De cette façon nous resterions à proximité des autres îles si jamais nous voulions quitter celle ci. Mais aussi à proximité du centre si jamais l'idée nous venait de vouloir grignoter quelques gris. Et puis des blancs un peu endormis et flemmards peuvent facilement se disperser. Un tout seul face à deux petits punks peut se laisser subtiliser deux ou trois affaires. En quittant le statut d'agent on avait tendance à  se laisser aller et par la suite cohabiter avec une petite bedaine. Enfin bon.. Cela restait dans le meilleur des cas. On verra bien ce qui ce présentera le moment venu.

- Je te propose de longer la plage en ce tenant un minimum à l'écart des regards indiscrets chaton. 

Je tendis ma main vers son visage et lui caressa la joue avant de lui coller un baiser sur ses lèvres. Je lui fis un petit sourire, heureuse tout de même et puis comme je ne tenais pas franchement à rester planter là trois milles ans malgré la mignonneté de la situation je lui tourna le dos et commença à marcher. Dans peu de temps ils croiseraient quelqu'un. C'était forcé.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Entraînement des bleu-marine [Tous sauf Svensen et Turner]   Ven 17 Jan - 15:48

Trinôme Quentin-Clémentine-Phoebe

Phoebe avait continué vers le centre de l'île et très tôt, elle reconnut les contours d'un mur d'assaut à gradins. Elle entrevit une silhouette en haut de la construction, et cette même silhouette était armée. Bien que la forme soit accroupie, la jeune fille pouvait se dire que c'était un t-shirt gris. Et qui avait manifestement vu quelque chose dans la direction où elle avait laissé ses deux camarades. Et qui pointait son fusil dans cette même direction, comptant sûrement aligner Quentin et Clémentine pour donner une chance supplémentaire à ses amis.

Mais ceux-ci n'étaient pour l'instant pas au courant du danger qu'ils couraient. La petite qui était la cible de Clémentine tenta bien de se remettre du coup que la plus âgé lui avait donné mais un peu sonnée, elle ne put qu'envoyer un coup de coude faiblard sur le nez de la dite démone du Campus. Elle ne s'évanouissait pourtant pas. Quant à Quentin, il essayait de neutraliser son adversaire. Après quelques déboires, il réussi à neutraliser son adversaire, un jeune garçon, Mike Carmichael, qui avait pourtant eu la présence d'esprit d'hurler ceci dans sa radio, avant d'être ligoté:

-MC! Deux bleu-marine en île D1!

Binôme Kathlyn-Mattew

Kathlyn et Matthew progressaient lentement mais sûrement vers le centre de l'île. Ils essayaient de passer par le plus d'endroit couverts possible et vérifiaient deux fois avant de traverser un espace où ils ne pouvaient pas se cacher. Soudain, ils virent les contours d'un enfant se dessiner à la lumière de la lune. Les mains dans les poches, il paraissait tout à fait décontracté... N'était-ce pas un peu étrange?

Binôme Dave-Elizabeth

Suivant la proposition de Liza, les deux jeunes gens commençaient à avancer sur une plage très peu éclairée. Des fourrés se trouvaient à leur droite, de l'eau à leur gauche et ils avançaient cachés. Puis, ils entendirent quelques clapotis venant de l'eau. Ils repérèrent un canoë de six blancs en train de faire leur ronde. Ils espéraient ne pas être repérés, derrière leurs fourrés. Pourtant, à seulement quelques mètres d'eux, le canot se rapprocha de la plage et deux blancs sautèrent à l'eau pour gagner la rive. Arme au poing, ils étaient prêts à tirer sur tout ce qui bouge. Si l'un des adulte était un parfait inconnus pour les deux tourtereaux, l'autre était un nouveau prof de karaté.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Entraînement des bleu-marine [Tous sauf Svensen et Turner]   Mar 28 Jan - 17:41

Rien ne se passait jamais comme prévu à CHERUB, jamais rien. Un exemple était facile à prendre, la situation que Clémentine et Quentin vivaient actuellement. Si tout s'était passé comme prévu, ils auraient neutralisé leurs ennemis sans problème avant de les détrousser et de repartir joyeusement pour finir cet exercice. Mais le destin, ou plutôt la force obscure qui contrôlait leur vie en avait décidé autrement. Non seulement sa cible ne se laissait pas assommer, mais en plus celle de Quentin avait eu le temps de hurler à l'aide dans sa radio. Ce qui les foutait considérablement dans la merde. S'ils ne se dépêchaient pas, les agents seraient attrapés et reconduits au point de départ. À CHERUB il y avait pire, bien pire surtout en sachant qu'ils n'en étaient qu'au début de l'exercice. La jeune se rappelait d'un jour ou un échec à un exercice d'entrainement l'avait condamnée à courir autour du camp d'entrainement en sous vêtement et à se passer de diner.

Certes, le fait d'avoir encore une fois fait preuve d'insolence avec Tudor ne l'avait pas aidée, mais la gamine savait que les instructeurs pouvaient se montrer impitoyables. Les agents devaient plutôt craindre le programme de remise en forme promis à ceux qui échoueraient. C'était un coup à se faire gâcher ses vacances d'été. Quelques secondes après avoir reçu un léger coup dans le nez, qui n'était rien en comparaison des coups dévastateurs prit dans le dojo, la rousse donna un coup de pied dans l'estomac de la petite, la forçant à se plier en deux de douleur. Puis, avant même que la gamine puisse quitter la position fœtale, le bleu marine la frappa en visant la tempe. Cette fois si le coup eut l'effet estompé, la pauvre gamine perdit conscience. Les poings serrés, notre jeune protagoniste maudit le manque de force physique qui l'avait mise en danger.

Elle songea aussi que, durant sa dernière mission elle avait eu de la chance que chirurgiens aient été plus faciles à assommer. Un combat contre des hommes ayant des scalpels à disposition aurait pu s'avérer fatal. Une fois la gamine évanouit la jeune se sentit satisfaite. Mais cette satisfaction ne dura que quelques secondes, d'ici quelques minutes des t-shirts blancs sillonnerait l'ilot à la recherche de bleu marine. Ils étaient en danger, au même titre que Phoebe. Son camarade avait réussi à ligoter le gris, Clémentine se souvenait d'en avoir entendu parler, il faisait partie des deux rescapés de la session 10. Étrangement, la session 11 avait connue une réussite exceptionnelle, les instructeurs devaient sans doute remplir des quotas... Enfin, la chose qui lui avait le plus plus après cette session avait été le départ du cent fois maudits Tudor. Cette ordure avait quitté le campus, certaines rumeurs disaient qu'il avait démissionné après avoir été déçu du nombre de recrues devenus agents. La rousse fixa la radio, d'un micmac de geste elle fit comprendre à Quentin qu'elle voulait savoir s'il s'en était occupé. Celui-ci confirma, alors la gamine parla rapidement.

-On le pique leurs bas et on se tire! Essayons de retrouver Phoebe et si ça craint trop on se tire de l'ilot.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Entraînement des bleu-marine [Tous sauf Svensen et Turner]   Mer 29 Jan - 10:44

Malgré l'effet de surprise, leurs cibles se révélèrent plus coriaces que prévu. Ce qui était finalement assez logique car l'entraînement délivré à CHERUB était justement adapté à ce genre de situation. Les deux t-shirts gris qu'ils affrontaient étant justement des agents confirmés, ayant franchi avec succès le cap du PEI, il était logique qu'ils opposent une certaine résistance mais, fort heureusement, pas suffisante pour contrarier longtemps Quentin et Clémentine.

Alors que les deux filles continuaient à se crêper le chignon, le jeune Québécois parvenait à maîtriser son adversaire qui gigotait comme un beau diable. Malheureusement, ce dernier était parvenu à transmettre un message d'alerte avant que le bleu marine ne parvienne à écarter la radio.

Maintenant le gamin le nez dans le sable, Quentin éloigna également le fusil de paint-ball avant d'entreprendre de ligoter son prisonnier. Pour se faire, il utilisa les propres lacets de rangers de sa victime pour lui attacher les mains dans le dos. Mike lui donnait du fil à retordre malgré son jeune âge et ses cris résonnaient toujours.

"Mais farme donc ta boîte !", jurait le Québécois en terminant de serrer ses nœuds. "Et arrête de grouiller tout le temps…"

Dans le pugilat voisin, Clémentine était enfin parvenue à assommer la gamine qui lui était opposée et donna rapidement des consignes, voulant déshabiller leurs adversaires pour récupérer les vêtements. Un peu dépité, Quentin regarda celui qui gigotait encore sous lui. C'était une véritable crevette et il y avait peu de chance que le Québécois puisse enfiler le pantalon de Mike. Néanmoins, agissant à l'imitation de la rouquine, il défit la ceinture pour lui retirer le bas de treillis sous des protestations de plus en plus vigoureuse du gamin qui se faisait déculotter.

"Farme ta yeule, on t'a dit !", s'énervait Quentin.

Décidé à faire taire le jeune Carmichael, il lui fit rapidement glisser le boxer le long des cuisses avant de lui fourrer d'un geste rageur le sous-vêtement dans la bouche, interrompant net les cris, et de le maintenir en place à l'aide de sa ceinture. Puis, tranquillement, le Québécois acheva de lier les chevilles de Mike entre elles avant de les attacher à ses poignets, le troussant comme un poulet.

Rigolant tout seul en voyant le gamin cul nu se tortiller à plat ventre sur le sable, Quentin ramassa le fusil, puis la radio. Pris d'une inspiration soudaine, il la porta à sa bouche en criant d'une voix hachée, essayant d'imiter le timbre de voix de l'Australien.

"MC ! Deux bleus marine partent vers D2 !"

La façon de parler saccadée, tout en simulant parfaitement l'essoufflement et l'excitation devait lui permettre de camoufler son accent, que le Québécois savait d'ailleurs fortement atténuer lorsqu'il voulait s'en donner la peine... Puis, pour ponctuer son message, il tira rapidement trois coups de feu dans l'eau devant lui, comme s'il accompagnait la fuite des intrus imaginaires. Puis, se tournant vers Clémentine qui était (hélas) en train d'enfiler le pantalon qu'elle venait de conquérir de haute lutte, Quentin lui fit un clin d'œil.

"On devrait être secure pour une couple de minutes.", commenta-t-il. "Reste à rejoindre Phoebe et à trouver le matériel qu'est sur l'île"

D'ailleurs, en parlant de Phoebe, qu'était-elle devenue ? Elle devait encore se la couler douce pendant que les deux autres faisaient tout le travail. Il fallait quand même espérer que leur camarade avait mis à profit la diversion procurée par Clémentine et Quentin pour fouiller l'îlot. De toute façon, il fallait trouver cette maudite cache avant de poursuivre l'aventure. Le garçon n'avait pas l'intention de passer le reste de la nuit, vêtu simplement de son boxer…
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Entraînement des bleu-marine [Tous sauf Svensen et Turner]   Ven 31 Jan - 22:33

Phoebe s'était éloignée de Quentin, et avait aperçu, peu après, Clémentine accourir vers lui. Elle décida de partir de son côté car il y aurait de toute façon à faire à l'autre bout de l'île. Elle marcha quelques minutes, faisant attention de ne pas se faire remarquer par les quelques agents qui patrouillaient là. Puis elle arriva à hauteur d'un ancien mur d'assaut. Elle n’observa rien de suspect à première vue, puis longeant l'obstacle, son regard se porta sur un t-shirt gris posté en haut de celui-ci. Il était accroupis, pointant son fusil en direction du lieu où se trouvaient probablement Clem et Quentin. La jeune fille devait trouver une solution pour le mettre hors d'état de nuire.
Plus loin, elle entendit des cris, puis un des t-shirt gris hurler au secours dans sa radio. Les trois agents bleu marine devaient maintenant faire vite, car des t-shirts blancs arriveraient bientôt sur l'îlot. Phoebe observa les alentours, puis saisit quelque pierres, pas trop grosses pour qu'elle puisse les lancer, et pas trop petites non plus, pour qu'elles aient l'effet escompté. Elle prit donc soin de viser, puis elle tira sur sa cible, avant se se jeter derrière un buisson. Elle ne savait pas ce qu'il se passerait maintenant, mais espérait que la pierre atteignent le garçon. La chance lui sourit, car elle arriva en plein dans un des bras du jeune homme, ce qu'il le surpris et lui fit lâcher prise. Il regarda donc son fusil tomber au sol avec fracas, en lâchant quelque jurons. Il sauta à terre, récupérant son fusil. Il cherchait à présent qui était l'auteur de cette petite attaque, et trouva Phoebe après quelque minutes de recherche, mais lorsqu'il voulut lui tirer dessus, il n'y parvint pas.
La gâchette de son pistolet avait été cassée lors de sa chute, et il lui était maintenant impossible de l'utiliser. Il grogna, envoyant balader l'objet, sous le regard hilare de Phoebe. Mais profitant de cet instant d’inattention, le garçon se jeta sur elle, la faisant rouler sur le ventre et l'immobilisant. Mais la jeune fille qui possède plus de force que le jeune agent, réussit donc à faire tourner la balance. Elle se retrouva au-dessus de lui, puis lui donna un coup de poing dans la ventre, histoire de lui couper le souffle. Puis elle attrapa les quelques lianes qu'elle avait préparées derrière son buisson et lui attacha les mains dans le dos, non sans peine, car le garçon se défendait très bien. Elle réussit tout de même, et en profita donc pour le bâillonner.
Au même instant, il entendit une voix s'écrier:

"MC ! Deux bleus marine partent vers D2 !"

L'adolescente reconnu, malgré son effort de camouflage, la voix de Quentin. Elle se réjouit. Cela signifiait que tout se passait très bien et que les deux avaient maîtrisé leur adversaires. Elle se dirigea alors dans la direction d'où elle avait entendu son ami, sans craindre de croiser un autre adversaire. Il ne devait pas y avoir plus de 3 agents par îlot. Dès qu'elle aperçut ses coéquipiers, elle accouru vers eux, et leur dressa un cours récit de ce qui s'était passé pour elle. Elle proposa ensuite de fouiller un peu l'île, car aucun d'eux n'avait eu le temps de le faire. Ensuite, ils iraient sur un autre îlot, espérant que tout se passerait aussi bien.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Entraînement des bleu-marine [Tous sauf Svensen et Turner]   Sam 1 Fév - 22:00



- Il aurait préféré être dans n'importe quelle autre situation. Mais pas là, non. Parce que pour tout résumer en une seule phrase... Il se retrouvait en sous-vêtements sur une île, sans le moindre équipement, avec la mission compliquée de rentrer sur l'île de C alors que des dizaines d'agents ou anciens agents étaient là pour tenter de l'en empêcher. En prime, il faisait noir, et ils n'avaient pas le moindre équipement. Oh, et il avait été réveillé brutalement en pleine nuit. Qui a dit que la vie à CHERUB était un paradis ? Si Matthew avait eu quelqu'un devant lui pour lui répéter quelle chance il avait, il lui aurait probablement donné une jolie petite raclée. Ne serait-ce que pour avoir ensuite le plaisir de lui dire « Quelle chance tu as d'être encore en vie ! ». Parce qu'il en avait conscience : être à CHERUB était une immense opportunité. L'opportunité de sa vie, en fait. Il n'aurait pas pu rêver mieux. En fait, sans ça, il n'aurait peut-être eu aucune chance de s'en sortir. Peut-être n'aurait-il jamais fait d'études, peut-être aurait-il sombré dans la drogue et la délinquance. Alors que là... Eh bien, il pourrait réussir sa vie. Il avait même de bonnes chances de pouvoir réussir, à présent. Le niveau scolaire que l'organisation lui permettait d'obtenir, ses capacités physiques entraînés, ses études financées et aidées... Sans parler de l'habitude qu'il avait à présent de donner le meilleur de lui-même, et la maturité qu'il avait acquise. Comment pourrait-il échouer dans ces conditions ? Oui, CHERUB était une chance pour lui. Mais cette chance, elle aurait peut-être été plus agréable si elle n'avait pas été accompagnée de, disons, quelques... Entraînements un petit peu trop sadiques. Oui, était-ce vraiment obligé d'être tiré du sommeil et envoyé à moitié à poil sur une île couverte de végétation et de gamins prêts à tout pour les ramener au point de départ ?

Bon. Mieux valait voir les points positifs. Il avait une alliée, et puis... Et puis c'était déjà pas si mal, non ? À vrai dire, non, mais il tentait de rester un tant soit peu optimiste. Kathlyn semblait sympa, bien qu'il ne la connaisse pas vraiment, et si elle avait un T-shirt bleu marine, c'est qu'elle était débrouillarde. Donc à eux deux, ils devraient être capables de remplir leur mission, non ? Il l'espérait en tout cas, car devoir faire un stage de remise à niveau n'était pas dans ses projets. Déjà parce qu'il risquerait de ne pas pouvoir partir en mission avant un petit moment, mais surtout parce que les instructeurs des stages avaient tendance à être particulièrement sadique lorsqu'il s'agissait d'un T-shirt bleu marine.

Kathlyn attacha ses cheveux en un rapide chignon avant de se décider à répondre.

« Une radio donc... C'est vrai que c'est ce qu'il nous faudrait. Je te propose tout de même de chercher de quoi se vêtir histoire de pas rester quasiment à poils quoi.. »

Il sourit. Il était parfaitement d'accord avec elle, et ne répondit pas. Il se contenta de marcher à sa hauteur. Ils avaient un bout de la théorie ; ne manquait plus que la pratique. Le plus difficile, en fait. L'idéal serait de tomber sur un T-shirt gris, les plus vulnérables. Mais tout cela était bien plus rapide à dire qu'à faire, et il ne fallait pas oublier que certains des gris avaient l'âge des bleu marine, et les mêmes compétences en arts martiaux... Il restait à espérer qu'ils se déplacent seuls, et non pas à deux. Parce qu'ils avaient des pistolets de paintball, et si ce n'était pas dangereux, être utilisé comme cible n'était jamais de grand confort. Surtout lorsque aucun vêtement ne venait protéger la peau. Les exercices de ce genre étaient souvent effectués contre des ennemis armés de fusil de paintball (alors que étrangement, lui-même n'en avait jamais un dans sa main...), et Matthew avait donc souvent eu l'occasion de recenser les énormes bleus qui étaient apparus sur son corps. Et encore, généralement... Il avait au moins un T-shirt, voir même une veste en plus, pour le protéger, et se souvenait pourtant parfaitement de la vive douleur. Cela ne le rendait donc que plus prudent : hors de question qu'il ne serve de cibles à ces sales gosses. D'ailleurs, les T-shirts gris avaient bien intérêt à ne pas l'énerver : l'adolescent pouvait se montrer très rancunier.

« Au fait Matt ! Moi c'est Kathlyn au cas où tu savais pas... Je te propose de pas rester là, je crois qu'il y a des albinos qui rappliquent. Pour trouver les gris c'est plus par là ! »

Matthew répondit d'un simple signe de tête. Inutile de perdre son temps en blablatage inutile, mieux valait directement allait se mettre à l'abri. Enfin, c'était un bien grand mot : ils ne seraient vraiment en sécurité qu'une fois dans leurs chambres respectives. Mais disons qu'il était plus sûr d'être dans l'ombre des arbres, dissimulé par quelques buissons, plutôt que sur la plage, en terrain totalement découvert. Surtout que l'adolescent avait beau avoir bronzé durant ses journées à faire des activités au soleil, dans la nuit, sa peau paraissait blanche et bien trop visible. Quant à Kathlyn... Sa peau était encore plus pâle que celle du garçon, et ressortait donc dans l'obscurité nocturne. Trouver des vêtements sombres étaient donc encore plus important : cela serait essentiel pour pouvoir être un tant soit peu discret.

Les deux agents se dirigèrent donc vers la végétation. Matthew se sentit déjà un peu mieux lorsqu'il sentit l'ombre rassurante des grands arbres sur lui ; le feuillage les protégeait des rayons lunaires, qui auraient pu les empêcher d'avancer discrètement. En revanche, certaines plantes avaient des épines. Ce genre d'épines qui traversent facilement le tissu pour venir se planter dans un bras ou une jambe ; et qui s'amuse encore plus lorsqu'il n'y a pas de tissu à traverser. Quelle idée de faire une petite promenade en forêt en pleine nuit, et sans autres vêtements qu'un caleçon... Ah mais oui, c'est vrai ! Ce n'était absolument pas volontaire.

Matthew et Kathlyn avancèrent longtemps, essayant de faire le moins de bruit possible. Ils restaient à couvert le plus possible, et lorsqu'ils n'avaient pas d'autre choix que de passer par un endroit un peu moins protégé, ils se dépêchaient et vérifiaient longuement qu'il n'y avait aucun T-shirt gris dans les parages. Et surtout, ils cherchaient à repérer une cible potentielle. Ce qui ne tarda pas à arriver. Le jeune agent était au milieu d'une clairière, parfaitement visible. Mais, chose encore plus étonnante, il était totalement détendu. Il ne montrait pas le moindre signe d'inquiétude. Il jetait quelques coups d’œil autour de lui, mais ne semblait pas fouiller les arbres du regard. Il n'était pas en garde, il déambulait de façon hasardeuse et trébucha même une fois sur une racine. Pas vraiment un jeune attendant la visite de personnes plus grandes, plus puissantes physiquement, et probablement prêts à en découdre. Sans avoir besoin de se concerter, les deux adolescents s'arrêtèrent derrière un arbre au large tronc, et prirent le temps de réfléchir. Matthew en arriva vite à la conclusion qu'il s'agissait d'un piège. Un autre T-shirt gris devait probablement se cachait quelque part, autour de la clairière.

« Je propose que j'y aille en premier. Je l'attaque, comme si j'étais seul. L'autre va sûrement sortir, ils penseront pouvoir m'avoir à deux, et c'est à ce moment là que tu interviens. À deux contre deux, je pense qu'on peut largement s'en sortir, ils doivent plus compter sur l'effet de surprise qu'autre chose. À nous de jouer là-dessus. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Entraînement des bleu-marine [Tous sauf Svensen et Turner]   Mar 4 Fév - 20:50

Nous avions donc opté pour la solution du bord de plage. Un bord de plage tout à fait calme où l'on pouvait tout de même rester caché. Il était certes hors de question de se balader en sifflotant à découvert en attendant d'être pêché par des t-shirts blancs peu délicats. Pour le moment l'affaire se présentait plutôt bien. J'étais au coté de mon beau mec, il était là pour me protéger au cas où je me retrouverais face à un terrifiant cafard.. Petite blagounette qu'on va mettre sur le dos de la fatigue. La pénombre n'était pas toujours très propice à la réflexion dans mon cas. Nous avancions donc ainsi prudement, le dos courber, se jetant parfois des regards l'un à l'autre. C'était assez rassurant de ne pas être seule. C'était pratique aussi. Si quelque chose arrivait, l'un pouvait se montrer et l'autre pouvait jouer l'effet de surprise. Enfin ça c'était la technique qui marchait sur les gris. Bah ouais parce qu'il faut le dire les gris et les blancs c'est pas tout à fait la même affaire.

Enfin bon tout ça pour dire qu'on marchait tranquillement sans rien voir. Il aurait été appréciable de trébucher et de se rendre compte que l'obstacle en question était du matériel ou un quelconque vêtement. Bien entendu rien de cela n'arriva. A tout les coups ces petits cadeaux étaient caché par ci par là en hauteur ou dans des trous et on ne les trouverait certainement pas en trébuchant dessus. Au vu de notre avancée j'avais comme optique qu'à la fin des 5 prochaines minutes je dise à Dave de changer de trajectoire. Que ce soit pour changer d'île ou pour s'enfoncer un peu plus profondément dans la forêt. Je lui saisis la main afin de l'informer de ma future décision quand à ce moment un petit bruit parvint à mes oreilles. Je tiras mon grand dadais vers le bas et en voyant ses sourcils froncés je lui posa mon doigt sur ses lèvres afin de lui intimer le silence. D'entre les buissons je les voyait. Une unité, une masse, un canoë .. Un seul mais si personnes à son bord. Comme l'instructeur l'avait dit précédemment les personnes naviguant sur l'eau étaient des patrouilles de blancs. Il ne manquait plus que ça ..

J'étais en position à la fois de fuite et d'attaque. Cachée dans les fourrés j'étais aussi bien prête à leur bondir dessus que prendre mes jambes à leur cou. Il était donc six. Six blancs, surement armés, qui se faisait une petite ballade en canoë. Je priais pour qu'il ne se rapproche pas de la berge. Je priais pour qu'aucun d'eux en mettre les pieds sur le sable. Je priais pour qu'aucun d'eux n'arrive vers nous. Je priais. Je devais prier excessivement mal au vu de ce qui a suivit. Le canoë s'est rapproché de la berge, deux d'entre eux ont mis pieds à terre et se sont rapprochés de nous. Il était armé et aux aguets. Le moindre geste et je me retrouvais criblée de billes de peinture. Ce n'était pas vraiment en option d'autant plus qu'en sous vêtement ce ne serait pas le moins du monde agréable. Je retins mon soupir. Ce n'était vraiment pas de chance. Enfin qui sait, peut être ces deux grands loustics ne nous avaient pas vu et patrouillaient juste. Dans ce cas là il suffirait de rester sans bouger dans les fourrés en espérant qu'ils ne passent pas trop près et partent au plus vite.

A vrai dire si mes prières n'avaient pas été entendu par le grand monsieur qui est censé être gentil, elles avaient été entendu par le malin.. Les deux hommes s'approchaient. Je n'allais pas tarder à voir leurs visages. Je jeta un coup d'oeil à Dave de façon à voir ce pour quoi il allait opter. Ce que je vis me dépita. Cet imbécile était prêt à bondir. Le seul mouvement trop brusque des montagnes blanches le ferait surgir des fourrés tel un chien enragé. Rien qu'en voyant ça je compris que ce n'était pas le moins du monde la bonne solution. Le résultat serait catastrophique. De un on n'en ressortirait pas indemne. De deux on retournerait au point de départ. Et pour finir on serait complètement grillés en ce qui concerne notre position. Je retins mon soupir et me remis à guetter les deux obstacles en approche.

C'était une catastrophe. Les deux me disaient quelques choses. Le premier, pas très grand mais plutôt baraqué, je l'avais rencontré pour un entrainement pour des noirs je crois .. C'était à l'époque ou j'étais encore grise. Je ne me souviens pas exactement dans quelles circonstances cela c'était terminé mais en revanche ce que je me souvenais bien c'est qu'il était le meilleur tireur de son unité. Il aurait eu un bâton dans le main je n'aurais pas eu trop à m'en faire mais là c'était bien un magnifique pistolet pain ball dernier cri qu'il avait à l'épaule. Quant à l'autre .. Merde .. Oh mon dieu.. Il fallait partir. Partir au plus vite. Il ne fallait pas qu'ils nous voient. Il ne fallait pas q'ils nous attrapent sinon s'en était fini de nous. L'autre s'appelait Josh ou je sais plus trop quoi.. Il était assez connu au campus parce que sont dossier regorgeait de mission sans échec avec un taux de réussite à 120 %. Le plus drôle dans tout ça c'est que malgré qu'il en ai fini avec les missions il croisait toujours les agents. Je le croisais d'ailleurs quasiment tous les samedis matins, au dojo.. Oui, c'est ça .. C'était le prof de karaté. En bref cela ne signifiait qu'une chose nous étions dans la grosse merde et il fallait se casser au plus vite sinon on était mort.

J'aurais tant apprécié partager ma réflexion avec mon cher et tendre mais le problème est qu'il ne me regardait pas et ne pouvait donc pas voir la panique dans mon regard. Les deux blancs semblaient aller voir un peu plus loin. C'était notre chance. Peu importe ce qu'il arrivait nous n'aurions pas le dessus sur eux et rester ici était trop risqué. Je posa ma main sur l'épaule de Dave et tenta de le tirer un peu en arrière pour le faire comprendre qu'il fallait partir. Je ne sais pas s'il comprenait que nous étions bien plus dans ce que les gentils petits rouges appelleraient le caca qu'en position favorable. Les deux blancs étaient maintenant à une vingtaine de mètres c'était notre chance. Je comprenais tout à fait que cela fruste Dave de ne pas pouvoir croiser le fer avec un expert en karaté mais là il ne fallait pas penser à ses propres petits défis débiles. Il ne fallait qu'une chose et c'était rentrer.

Un regard en direction des deux blancs. Je ne pouvais plus attendre. Un dernier tapotement sur l'épaule de mon partenaire pour lui donner le départ. Je me tourna face à la forêt. Allez ! Let's go ! Il fallait partir le plus vite possible vers le centre de l'île. Là bas il n'y aurait que des gris et avec un peu de chance le temps qu'on revienne sur la plage il n'y aurait plus de blancs. Je pris ainsi mes jambes à mon cou. Je me faufilais entre les arbres, sans faire de bruit. Je sautillais par ci par là. Au bout d'un moment j'eu la sensation d'être assez loin de la plage et hors de portée de tout que je permis une petite pause. Enfin je pris tout de même la précaution de monter au sommet d'un arbre avant de reprendre mon souffle. La vue était intéressante d'en haut.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Entraînement des bleu-marine [Tous sauf Svensen et Turner]   Mar 4 Fév - 20:56

Ils avaient quitté le point de départ de puis plusieurs minutes maintenant. Peut être bien une dizaine. Il était impossible de le savoir aucun d'eux n'avaient de montre. C'était frustrant de ce retrouver dans une telle situation alors qu'il y avait tant de travail derrière. Enfin peu importe. L'heure n'était pas aux lamentations mais à l'action. Il fallait agir. Il y a peu de temps ils ne se connaissaient pas ou alors que de vue et maintenant ils devaient faire de leur mieux afin de rentrer le moins amochés possible, habillés dans leurs chambres respectives avant le levé du jour. Un véritable bonheur. Il fallait être efficace. Même si pour le moment rien ne semblait les perturber tout pouvait arriver. Rien ne les abritait d'un quelconque piège ou d'une quelconque attaque.

Intérieurement Kathlyn espérait de tout son coeur de ne pas croiser de blancs directement. A priori il n'y avait pas trop de problème dessus étant donné que les blancs patrouillaient les longs des plages en canoës. Certes ils seraient forcement amenés à en croiser au moment où ils devraient changer d'île mais pour le moment ils se dirigeaient vers le centre de celle où ils avaient les pieds. Il y avait d'autres objectifs que celui de passer d'une île à l'autre en évitant un conflit avec les blancs. Il suffisait de voir les deux adolescents pour le comprendre. A bien y regarder le binôme produisait autant de lumière que la lune tant leur peau était blanche. L'objectif du moment était de trouver des vêtements, quitte à dénuder un plus jeune. S'en suivait l'objectif clef de la stratégie universelle aux groupes qui s'étaient formé sur la plage : trouver une radio.

En compagnie de son binôme taiseux Katlhyn avançait à travers les arbres. Tous deux savaient pertinemment qu'il n'était pas nécessaire de parler. La parole était bruyante et donc repérable. La télépathie n'était pas l'art dont ils usaient pourtant. Non. Ils se contentaient de regards et cela suffisait amplement. De plus les mots avaient parfois trop de signification et pouvaient mal être interprétés. Un regard apeuré transmet la peur. C'est un fait clair. Le regard transmet directement les sentiments et c'est ce qui en fait un outil de conversation très rapide et pur. Encore faut il savoir lire dans les yeux des autres. Pour les deux adolescents cela semblait chose aisée. Aucun mot n'était sorti depuis les derniers mots de la jeune fille et pourtant il semblait que l'information passait bien et que l'atmosphère n'était point pesante.

Les deux jeunes poursuivaient leur route. Pour le moment rien ne semblait venir porter préjudice à leur chemin. Rien hormis la végétation qui ne semblait pas vouloir se montrer agréable envers eux. Cette dernière était formée d'arbres et de buissons épineux des plus désagréables. La cadence assez rapides de nos deux protagonistes ne leur laissait pas le temps d'éviter chacun de ses fourrés douloureux. Les jambes de Kathlyn n'étaient plus blanche couleur lune mais rouge écarlate pleine de griffures. Il ne faisait aucun doute qu'il en était de même pour Matthew. Quoi qu'il en soit le couple, entendez par là les deux personnes, ne se laissait pas freiner  et persistait à rester sur la même vitesse. Au fond de leur esprit l'espoir de bientôt trouver des vêtements sautillait.

Aucun d'eux ne savait quelle distance ils avaient parcouru ni pendant combien de temps ils avaient marché quand ils s'arrêtèrent. Devant eux un gamin déambulait. Un jeune t-shirt gris tournait sur lui même tel un poisson rouge dans son bocal. Ici le bocal était un clairière. Les deux T-shirts bleu marines se stoppèrent derrière un massif tronc d'arbre et se regardèrent. Ils l'avaient tous les deux vu. L'enfant était là, exposé à la lumière et marchait aléatoirement sans but. N'importe qui qui l'aurait vu aurait pensé que c'était un jeune qui avait été placé là par erreur. Mais compte tenu de la situation il était peu probable de le jeune soit là pour une ballade nuit. S'il était aussi décontracté c'était pour une seule chose, il n'était pas seul. A vu d'oeil le petit devait avoir dix ou onze. Chacun des gamins qui avaient été placé sur le terrain savait que leur adversaires étaient des bleus marines et ils connaissaient aussi leurs objectifs. Rien n'était fait pour être rassurant pour ces bambins. Pauvres d'eux. Dans tous les cas, aux vues de la situation le petit bonze dans la lumière devait être en compagnie d'au moins un ou deux compagnons.

Matthew se tourna vers moi et chuchota.

« Je propose que j'y aille en premier. Je l'attaque, comme si j'étais seul. L'autre va sûrement sortir, ils penseront pouvoir m'avoir à deux, et c'est à ce moment là que tu interviens. À deux contre deux, je pense qu'on peut largement s'en sortir, ils doivent plus compter sur l'effet de surprise qu'autre chose. À nous de jouer là-dessus. »

Kathlyn acquieca et Matthew avança vers le gris. Il pénétra dans la lumière. Un silence de mort régnait. Le gris se retourna au dernier moment et de loin la jeune fille pu voir ses yeux s'écarquiller en se retrouvant dans l'ombre de Matthew. A ce moment là un autre gamin sortit des fourrés opposés. L'adolescente n'eut pas besoin de plus de deux bonds pour se retrouver face à lui et sans qu'il comprenne ce qui lui arrivait un coup de pied qui sortait droit du cours de Tae kwodo s'enfonça dans son estomac. A ce moment là un bruit parvint aux oreilles de la jeune fille.

La damoiselle Snow ignorait combien de temps le premier gris resterait à terre mais il y avait peu de chance que ce soit plus de trente secondes. Elle avait donc trente secondes pour voir d'où provenait le bruit. Il ne lui en fallu que cinq. Une gamine était là recroquevillée dans les fourrés une radio serrée contre son coeur.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Entraînement des bleu-marine [Tous sauf Svensen et Turner]   Dim 16 Fév - 11:45

[Les membres du trinôme entendent donc les conversations par radio]

Dave et Elizabeth :

Les deux s'étaient enfuis vers l'intérieur de l'île, mais Dave avait mis quelques secondes de trop à réagir, et alors que sa petite amie était arrivée à un premier buisson, il émergeait du taillis. Les blancs le remarquèrent et tirèrent aussitôt sur lui. Une première balle le toucha à l'épaule et une seconde frôla son genou, mais heureusement, il ne fut pas atteint de plein fouet et pu continuer à courir. Finalement, ils arrivèrent dans la forêt et entendirent deux coups de feu qui venaient de derrière. Puis le silence. Il était certain que les deux avaient prévenus tout le monde, et que les deux marines n'étaient plus à l'abri dans cette île là. En haut de leur arbre, Lisa et Dave reprenaient doucement leur souffle, quand un mouvement les attira. Ils n'eurent que le temps de se cacher et un coup de feu retentit, suivi d'un autre qui était un peu en décalé à gauche par rapport au premier. Les snipers avaient sans doute un dispositif de vison nocturne pour les viser si précisément...

Kathlyn et Matthew :

Les deux jeunes avaient donc décidé de leur plan d'attaque. Le premier gris ne se rendit compte qu'au dernier moment de la présence de Matthew et avec l'effet de surprise, nul doute que le marine arriverait à le mettre hors d'était de nuire très rapidement. Et surtout, pour venir en aide à Kathlyn. La petite avait chuchoté dans sa radio pour prévenir de la présence des deux grands et se préparait maintenant à détruire son objet de communication au cas ou et attaquer la rousse, alors que le premier gris qui avait été mis à terre par Kathlyn se relevait.

Quentin, Clémentine et Phoebe :

Les trois cadets avaient gagné du temps en éloignant pour l'instant les blancs, mais à moins que d'autres étaient vraiment allés vers l'île, il était sur que les blancs reviendraient. En attendant, ils explorèrent l'endroit où ils étaient, maintenant un peu plus armés et habillés... Finalement, l'un d'eux remarqua un t-shirt bleu-marine pendu à un arbre. Il était haut et peu de branches permettaient d'y accéder. En outre, ils remarquèrent un vieil appareil photo, et une lumière leur fit remarquer un fil. Ils comprirent que s'il le fil était tiré, un flash se déclencherait, et dieu sait ce qui se produirait alors...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Entraînement des bleu-marine [Tous sauf Svensen et Turner]   Sam 22 Fév - 11:49

Le visage de Clémentine se fendit d'un immense sourire quand elle vit ce que Quentin avait fait au t-shirt gris, le gamin était maintenant attaché et littéralement sans bas. Tout en se disant que si elle avait pu immortaliser cet instant, le campus en aurait ri pendant plusieurs semaines, elle vérifia une dernière fois que sa victime était bien attachée et inconsciente, puis elle vit son partenaire faire un effort de dissimulation pour tromper les t-shirts blancs, ce qui était en soi une excellente idée. Celui-ci lui résuma la situation dans son dialecte étrange qu'était le québécois. Ne pouvait-il pas parler anglais avec un accent londonien comme tous les agents? Elle le soupçonnait se forcer son accent pour amuser la galerie, il vivait après tout sur le campus depuis assez longtemps pour avoir pu prendre l'accent local, ou au moins des cours d'orthophoniste.

-Pauvre gars lâcha la rousse en riant pas trop fort, c'est clair on devrait être tranquille un petit bout de temps

Peu de temps après ils changeaient d'endroit et retrouvèrent Phoebe, celle-ci était toujours en sous vêtement, la rousse était donc la seule habillée pour le moment, elle approuva quand la grecque leur proposa de fouiller l'ile, après tout ce temps passé à CHERUB, le bleu marine avait fini par comprendre que peu importe la difficulté, les exercices étaient toujours relativement faisables. De plus, ils étaient armés et possédaient une radio. Donc ils avaient toute leur chance de réussite, il devait bien y avoir de quoi se vêtir quelque part se disait notre jeune protagoniste et la jeune fille en eut la confirmation en voyant un t-shirt bleu marine suspendu à un arbre. Le vêtement irait sans doute à Phoebe qui en avait plus besoin que Quentin où elle qui eux n'étaient pas en sous vêtement sexy. Il y avait aussi un vieil appareil photo, le genre qui aurait presque pu avoir une place dans un musée de la photographie. Mais que faisait-il là? La méfiance leur recommandait de ne pas actionner l'objet, elle doutait que tirer que sur la ficelle fasse tomber des fringues du ciel, et puis si jamais un flash se produisait, c'était un coup à se faire repérer par les instructeurs, qui avaient peut-être mis un piège ou un mécanisme de géo localisation dans l'appareil. Non, la priorité devait être de récupérer le t-shirt bleu marine. Peu de branches permettaient certes d'y accéder, mais avec un peu d'agilité on devait pouvoir monter.

-Je crois qu'on ne devrait pas toucher ce truc fit elle en désignant l'appareil, les instructeurs pourraient très bien nous avoir fait un sale coup, et si le flash se déclenche c'est un coup à se faire repérer de loin, on a déjà des blancs aux fesses alors autant de ne pas pousser le bouchon. D'façon on a un t-shirt à récupérer. Vous montez la garde et j'essaie de grimper .

Le bleu marine était une piètre tireuse, et ne brillait pas vraiment au combat, en revanche elle était plus petite que ses camarades, et sans doute plus légère, et ils n'avaient pas besoin d'être deux sur un arbre. Phoebe lui fit la courte échelle, puis la rousse attrapa des branches et commença à se hisser habilement. Forçant sur ses bras et sur ses pieds nus, elle mettait en œuvre les choses apprises durant les heures entières passées sur le parcours d'obstacles à traverser les épreuves farfelues des instructeurs. Grimper avec si peu de branches étaient difficiles, mais moins elle n'était pas blessée, et personne ne lui hurlait dessus, il fallait juste espérer que tout se passerait bien pour ses camarades restés en bas, et qu'elle réussirait sa mission, dans le cas inverse ils seraient dans un sacré pétrin…
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Entraînement des bleu-marine [Tous sauf Svensen et Turner]   Dim 2 Mar - 13:51

D'autorité, Quentin s'était approprié la radio et le fusil des gamins qui venaient d'être neutralisés et attendait que Clémentine finisse de s'habiller. Avant de partir à la recherche de Phoebe, il donna une petite tape amicale sur la fesse nue de Mike avant d'ironiser :

"Pogne pas un rhume avec les foufounes à l'air…", rigola-t-il en se redressant. "Sans rancune et à bientôt…"

Laissant sa victime fulminer en grognant à travers son bâillon improvisé, le Québécois suivit sa camarade jusqu'à rejoindre le troisième membre du "binôme" qui achevait de neutraliser un autre "gris" malheureusement trop petit pour espérer le dépouiller de ses vêtements, contraignant ainsi Phoebe à prolonger son numéro d'exhibitionnisme destiné uniquement à troubler le pauvre garçon du groupe.

Profitant de la diversion qui devait tenir éloigner les t-shirts blancs encore quelques minutes, les trois enfants fouillèrent rapidement l'îlot sans rien découvrir de vraiment utile. Tout au plus, un t-shirt bleu marine pendait, accroché en hauteur dans un arbre. Les jeunes agents auraient dû se douter que les choses n'allaient pas être aussi simples et qu'il leur faudrait fouiller plusieurs endroits avant d'espérer trouver de quoi se vêtir tous de façon correcte.
Posé au sol, se trouvait également ce qui ressemblait un peu trop à un piège évident. Ce n'était pas le moment de déclencher un flash qui réduirait à néant leurs chances de passer inaperçus aussi le garçon passa-t-il à l'écart pour éviter d'actionner le fil par inadvertance.
Un peu amusé, il regardait les tentatives des deux filles pour escalader l'arbre. Clémentine était plutôt souple et agile mais l'absence de branches basses compromettait fortement son ascension, malgré l'aide apportée par Phoebe. Finalement, voir une jeune fille en sous-vêtement affriolants tenter de faire la courte-échelle à une autre à peine plus habillée avait de quoi retenir tout l'attention d'un jeune garçon qui avait du mal à refréner ses poussées de testostérones.

Secouant la tête pour évacuer ces images de luxure, Quentin se décida à s'avancer pour offrir son aide.

"Vous êtes mal prises, là, non ?", demanda-t-il en s'accroupissant. "Phoebe, monte sur mes épaules et Clem n'aura qu'à escalader pour pogner une branche…"

Joignant le geste à la parole, Phoebe se mit debout sur les épaules du garçon qui se redressa en prenant appui sur l'arbre. Ensuite, Clémentine n'eut qu'à se hisser le long de cette échelle improvisée pour atteindre les branches les plus basses. La suite ne fut qu'une simple formalité et rapidement, le t-shirt bleu marine tomba au sol pour que "miss aguicheuse" puisse au moins dissimuler une partie de son anatomie.

Autour d'un gamin encore revêtu de son unique boxer se trouvaient maintenant deux jeunes filles à moitié habillées (et encore, ce n'était même pas la même moitié du corps qui portait les vêtements…) et il importait de poursuivre l'aventure afin d'éviter à tout prix cette séance de remise en forme qui leur était promise en cas d'échec.

"Faut qu'on quitte cette île…", décida le Québécois. "Et qu'on trouve d'autres fringues ailleurs. J'vais pas rester en bobettes tout l'temps non plus…"

Avec une petite grimace, il ajouta.

"Par contre, ça s'rait bien qu'on pogne une barque sinon on va mouiller les vêtements qu'on a trouvé.", commenta-t-il. "Ou au moins un sac plastique pour les protéger…"

Enfin, c'était surtout le problème des filles. Avec ce qu'il avait sur les fesses, Quentin ne risquait pas d'être plus handicapé qu'il ne l'était actuellement. Assurant dans sa main le fusil conquis de haute lutte (dommage que Phoebe ait cassé l'autre arme dans sa bagarre), le garçon regagna la plage qu'il longea avec précaution, espérant trouver de quoi poursuivre l'exploration sur une autre île. Dans le pire des cas, il faudrait se remettre à l'eau pour atteindre l'îlot suivant à la nage…
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Entraînement des bleu-marine [Tous sauf Svensen et Turner]   Ven 21 Mar - 21:03

Les trois agents s'étaient maintenant retrouvés, et ils avaient quelques minutes pour fouiller l'île grâce à la diversion de Quentin. Ils trouvèrent un t-shirt bleu-marine qu'ils réussirent à récupérer plutôt avec peine. C'est Phoebe qui, étant la plus dénudée jusqu'alors, en hérita. Ils évitèrent le piège pas très bien camouflé, à l'avis de Phoebe, de l'appareil photo relié à un fil. Ils leur fallait maintenant quitté l’îlot, et en rejoindre un autre avant que les t-shirts blancs les rattrapent. Il fallait aussi espérer tomber sur un îlot où ne se trouvait aucun "danger" chose qui n'était vraiment pas assurée.
Quentin proposa de prendre une barque ou des sacs plastics pour ne pas mouiller les habits. Sauf qu'il n'y avait apparemment rien de tout ça sur cet ìlot. Phoebe qui en avait marre de cet exercice, voulu se poser un moment contre un gros rocher se trouvant sur la plage. Mais la paroi qui aurait du lui servir de dossier avait disparu et laissait place à une ouverture bloquée par une planche en bois. Elle tenta tant bien que mal de la déplacer. Lorsqu'elle y parvint, elle découvrit que c'était enfait une barque. Satisfaite de sa découverte, elle appela ses amis. Ils l'aidèrent à transporter la barque dans l'eau. Comme il manquait les rames, ils s'armèrent de longues et épaisses branches, puis ils embraquèrent. Ils avaient décidé de contourner l'îlot en face de celui-ci pour atteindre celui qui se trouvait derrière, car il était plus grand et était susceptible de cacher plus de ressources.
Après quelques minutes, il aperçurent au loin une lumière provenant d'une lampe de poche. C'était les t-shirts blancs qui surveillaient l'eau. Phoebe et ses compagnons ne possédaient pas de lampe, mais par sécurité, ils décidèrent de descendre de la barque et de se cacher dessous. Tant pis pour leur vêtements, il ne faisait pas froid, même plutôt chaud; ils sécheraient rapidement. Ils attendirent donc quelques minutes, remontant plusieurs fois prudemment à la surface pour reprendre leur souffle.
Les t-shirts blancs ne les avaient pas repérés, et s'étaient maintenant éloignés d'eux.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Entraînement des bleu-marine [Tous sauf Svensen et Turner]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Entraînement des bleu-marine [Tous sauf Svensen et Turner]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Entraînement d'orientation
» [Entraînement] Lame
» Jellal Fernandes - Bleu marine !
» Entraînement sous haute température [ Sento - Tenzen ]
» La roche n'est pas si solide! Chapitre d'entraînement numéro 4

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CHERUB Campus rpg :: L'Extérieur :: L'Île de C.... :: La Plage-
Sauter vers: